Basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains

(Redirigé depuis Basilique Saint-Pierre (Luxeuil))

Basilique Saint-Pierre
Image illustrative de l’article Basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains
Basilique Saint-Pierre
Présentation
Culte Catholicisme
Type Basilique
Rattachement saint Colomban, puis bénédictins de Saint Vanne
Début de la construction XIIIe siècle
Style dominant gothique, néo-classique
Protection Logo monument historique Classé MH (1846)[1]
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Ville Luxeuil-les-Bains
Coordonnées 47° 49′ 01″ nord, 6° 22′ 55″ est

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

(Voir situation sur carte : Haute-Saône)
Basilique Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Basilique Saint-Pierre

La basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains, située Place Saint-Pierre, est la quatrième église construite sur ce site.

Basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains

Sommaire

Histoire

Hugues de Faucogney commence sa construction en 1215 sur les fondations d'un édifice précédent du XIe siècle incendié en 1201 par Richard de Montbéliard, elle est achevée sous l'autorité de l'abbé Eudes de Charenton[2] en 1330 pour être consacrée à Saint Pierre et Saint Paul.

Abbatiale du monastère de Luxeuil jusqu'en 1790, elle est aujourd'hui église paroissiale de la ville, non sans avoir servi précédemment et successivement à la fermeture de l'Abbaye de temple de la Raison.

Architecture

Son architecture est principalement de style gothique, à l'exception du portail gauche ainsi que du clocher comtois, tous deux de style néo-classique et contemporains du Palais abbatial. Son clocher contient 4 cloches dont la plus grosse de Haute-Saône avec ses 3 563 kg. Sa construction a fait appel au grès rose des Vosges. La voûte de la nef est suspendue à la hauteur de 18 m. Le chœur a été restauré par Viollet-le-Duc ; son orientation diffère de quelques degrés de celle de la nef ; il supporte six séries de vitraux relatant la vie des quarante-quatre saints de l'abbaye. Plusieurs chapelles sont décorées de mosaïques d'Henri Bichi.

L'église fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1846[1].

Les orgues de Deloye-Hartmann datent de 1980,.

La basilique accueille le concours d'improvisation Pierre Pincemaille, les , et [5],[6].

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sources