Barthélemy de Vignory

Barthélemy de Vignory
Image illustrative de l'article Barthélemy de Vignory
Blason de la Maison de Vignory
(de gueules aux six burelles d'argent)

Titre Seigneur de Vignory
(c. 1150 - c. 1190)
Prédécesseur Guy IV de Vignory
Successeur Gautier Ier de Vignory
Allégeance Comté de Champagne
Biographie
Dynastie Maison de Vignory
Naissance c. 1141
Décès c. 1190
Saint-Jean-d'Acre
Père Guy IV de Vignory
Mère Alaïs de ???
Conjoint ??? de Coublant (?)
Elvide de Brienne
Enfants Elisabeth de Vignory
Guy de Vignory
Gautier de Vignory
Alix de Vignory
Béatrix de Vignory
Béatrix de Vignory (?)

Barthélemy de Vignory (né vers 1141 - † vers 1190) est seigneur de Vignory à la fin du XIIe siècle. Il est le fils de Guy IV, seigneur de Vignory[1].

Confusions historiques

Selon certains historiens, il serait le fils de Guy V, mais il serait plutôt le fils de Guy IV, et donc un frère puiné de Guy V, mort peu de temps après son père[1],[2].

D'autres historiens l'ont également cité sous le nom de Roger II[2].

Biographie

Sceau de Barthélemy de Vignory

Vers 1150, il succède probablement à son père, Guy IV de Vignory, décédé en Terre sainte avec son fils aîné, Guy V, lors de la deuxième croisade[3].

Contrairement à ses ancêtres, Barthélemy s'est montré peu généreux envers l'Église, et n'a fait aucun don au prieuré de Vignory comme de coutume dans sa famille. Il a également différents litiges avec les moines de l'abbaye de Clairvaux, et il doit leur demander pardon de ses dommages en 1158 et 1178. Avant de partir en croisade, il fait également une restitution aux moines de l'abbaye de Beaulieu[2]. Il a également une querelle avec l'abbaye de La Crête[4].

En 1168, le comte de Champagne Henri Le Libéral lui fait don en augment de fief de l'alleu d'Oudincourt[2],[5].

En 1189, il participe à la troisième Croisade avec son fils Guy VI, où ils trouvent la mort vers 1190 pendant le siège de Saint-Jean-d'Acre[6],[7].

Après sa mort, sa veuve, Elvide de Brienne, fonde l'hôpital de Vignory et s'y retire comme sœur hospitalière[2].

Mariage et enfants

Il épouse probablement en premières noces une dame de Coublant, dont il aurait eu une fille[1] :

  • Elisabeth de Vignory, citée dans une charte de 1179.

Avant 1158, il épouse Elvide de Brienne, fille de Gautier II, comte de Brienne, et d'Adèle de Soissons, dont il a peut-être six enfants[1] :

Source

  • Marie Henry d'Arbois de Jubainville, Histoire des Ducs et Comtes de Champagne, 1865.
  • Jules d'Arbaumont, Cartulaire du Prieuré de Saint-Etienne de Vignory, 1882.

Articles connexes

Notes et références

  1. a b c et d Foundation for Medieval Genealogy.
  2. a b c d et e Jules d'Arbaumont, Cartulaire du Prieuré de Saint-Etienne de Vignory, 1882.
  3. a et b Theodore Evergates, The Aristocracy in the County of Champagne, 1100-1300, 2016
  4. Theodore Evergates, Henry the Liberal: Count of Champagne, 1127-1181, 2007
  5. Marie Henry d'Arbois de Jubainville, Histoire des Ducs et Comtes de Champagne, 1865.
  6. L'abbé Arthur Prévost, Les champenois aux Croisades, 1922.
  7. Anatole de Barthélemy, Pèlerins champenois en Palestine, 1893.