Barnave

Barnave
Le village, face au Glandasse.
Le village, face au Glandasse.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Die
Canton Le Diois
Intercommunalité Communauté de communes du Diois
Maire
Mandat
Michelle Philippe
2014-2020
Code postal 26310
Code commune 26025
Démographie
Gentilé Barnavois
Population
municipale
176 hab. (2014)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 39′ 39″ nord, 5° 22′ 15″ est
Altitude Min. 474 m – Max. 1 339 m
Superficie 13,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Barnave

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Barnave

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Barnave

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Barnave

Barnave est une commune française située dans le département de la Drôme dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont les Barnavoises et les Barnavois.

Géographie

Barnave est un petit village du Diois situé face au dôme Pié Ferré (2 040 m) du Glandasse. Le territoire est traversé par la Barnavette, petit ruisseau qui se jette dans la rivière Drôme. Distante d'environ 80 km de Valence la préfecture, la commune se trouve à 15 km de Die, sous-préfecture et 13 km de Luc-en-Diois, chef-lieu de canton.

Communes limitrophes

Nature des paysages

Le village de Barnave s'est développé au pied et sur le flanc de la colline du Serre, le long du ruisseau, dans un petit cirque bordé au nord par le plateau de Solaure et à l'ouest par la montagne de Pennes. La nature des paysages se caractérise par une forte opposition entre l'ubac et l'adret : l'épaisse forêt domaniale de conifères, face à la quasi omniprésence des cultures et de chênes. La viticulture est l'activité économique dominante du village, donnant ainsi à voir environ 70 ha de coteaux.

Style architectural

L'architecture typique des habitations du village de Barnave est un mélange d'influences romaines (rappelant les masures provençales et leurs « tuile-canal » caractéristiques) et de vestiges de l'époque médiévale. La pierre, extraite des champs au sol très calcaire et des cours d'eau, a servi de base à la quasi-totalité des habitations qui composent le "Bourg". Cependant, bien qu'elles constituent de très belles façades, ces pierres sont historiquement enduites de chaux.

Le village de Barnave, visible depuis la Barnavette. (montage)

Hameaux

  • Le Serre : Une ferme d'élevage ovin destiné à la production de laine, en agriculture biologique.
  • La Louine : Trois maisons d'habitations dont deux fermes établies en agriculture biologique. L'alambic à alcool jadis propriété de la CUMA, datant de 1946 et dont la structure tombait en ruine, a été cédé en 2007 pour un euro symbolique à deux "fils" du village alors âgés de 25 ans. Il est aujourd'hui remonté au hameau de la Louine pour que cette culture de la distillation des fruits perdure à Barnave. Il existe un autre alambic au hameau, utilisé pour la distillation de plantes aromatiques.
  • La Bégude : Hameau d'habitation.
  • Le Moulin de Jansac : Hameau d'habitation qui a la particularité de dépendre pour moitié à la commune de Recoubeau-Jansac.
  • La Perlette : Le hameau ne rassemble aujourd'hui plus qu'une seule ferme et se trouve à 3 km environ du village à vol d'oiseau, sur l'autre rive de la Drôme. Cependant, aucune traversée n'a jamais été étudiée et il faut faire un détour de près de 7 km par la route pour se rendre sur les lieux.
  • Les Brunets : Imposante ferme reconvertie en résidence secondaire.

Voies de communications

Par routes

  • D 93 : depuis la haute ou la basse vallée de la Drôme.
  • D 140 : par le col de Pennes (alt. 1 040 m).
  • D 340 : accès au village.

Transports en commun

Il existe un service de transport scolaire desservant toutes les communes depuis la haute vallée de la Drôme, pour acheminer les élèves au collège et lycée du Diois. Ce service est accessible au public. Également, un transport TER par car est assuré par la SNCF en direction de la gare de Die.

Histoire

Toponymie

Le nom de Barnava fut adopté dès 1227. Il est construit à partir de la racine celtique "barr" (le sommet, la hauteur) et du terme gaulois "nava" qui signifie une vallée encaissée.

Héraldiques

Vie locale

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
- 1977 Roger Lagarde - -
1977 1995 René Liotard Sympathisant PS -
1995 2011 Jean-Marc Matisse NPA -
2011 en cours
(au 31 octobre 2014)
Michelle Philippe[1] DVG Médecin

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 176 habitants, en augmentation de 8,64 % par rapport à 2009 (Drôme : 3,24 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
236 267 273 303 319 300 308 334 315
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
304 307 309 328 327 340 381 319 304
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
284 276 260 201 202 181 172 135 154
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
143 117 109 119 125 155 156 170 176
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Activité économique locale

Enseignement

Santé

Culture et Patrimoine

Patrimoine architectural

Période contemporaine

En 1997, sous l'impulsion du maire de Barnave, les jeunes de la commune âgés de 8 à 15 ans réalisent la construction d'un local qui leur est destiné, sous la direction de l'architecte Pascal Beatman. La structure est un mélange de styles, avec de fortes influences orientales. Nous y trouvons une pièce centrale, présentant quatre voûtes d'angle et surmontée d'une coupole, deux petits espaces attenants avec des voûtes d'arêtes et enfin une nef. Bâti de brique et enduit d'un mélange de terre-paille, le local est toujours un grand lieu de rassemblement et de fête pour les jeunes.

Période médiévale

Il subsiste d'importants vestiges de l'époque féodale qui s'est longtemps développée à Barnave. Une grande partie des ruines du vieux village sont toujours visibles, ainsi que quelques traces de l'emplacement du château. Une grosse portion du rempart est restée debout (aujourd'hui habitée), ainsi que la porte dont le dispositif supportant la herse peut encore bien s'observer.

Monuments religieux

Patrimoine environnemental

  • Vignoble en coteaux. Près de 30 des 70 hectares de vignes cultivés sur la commune étaient en agriculture biologique.
  • Vue idéale sur les falaises du Glandasse et les sommets du Jocou et du Grand Ferrand.
  • Montagne de Pennes : panorama sur les prémices de la Drôme provençale, la vallée de la Roanne et les premiers contreforts du Vercors.
  • Montagne de Solaure : panorama sur la basse vallée de la Drôme et Les Trois Becs (1559 m, 1545 m et 1589 m), fameux sommets dominant la commune de Saillans.
  • Village botanique : membre des « Villages botaniques de la Drôme » d'après l'initiative de la mairie d'Hauterives, un circuit botanique est développé par les habitants sur le thème des plantes dites « de zone sèche ».

(Les communes d'Albon, Chabrillan, Châtillon-en-Diois, Grignan, Manas, Mirmande, Montélier et Montvendre sont aussi membres des "Villages botaniques de la Drôme").

Patrimoine culturel

Sports et loisirs

Divers

Personnalités liées à la commune

Vie associative

  • Barnabulle - Comité des Fêtes : comité local pour le développement et la production de divertissements.
  • Les Tatines : association loi de 1901 pour la gestion et le développement du dispositif « Village Botanique ».
  • Psychobydub : association loi de 1901 pour la promotion et la médiatisation des musiques actuelles, principalement dub et électro.

Mouvence artistique

  • Ensemble Vocal Barnave : répertoire musical classique, baroque, sacrée et jazz.
  • Compagnie Étincelle : spectacles cirque aérien et musique.
  • Compagnie Ascendance : cirque

Articles connexes

Notes et références

Notes

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références

  1. Barnave sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 31 octobre 2014).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes

  • Barnave sur le site de l'Institut géographique national
  • Barnave sur le site de l'Insee