Banque Adam

Banque Adam
Création 1784
Disparition 1930
Fondateurs Jacques Adam-Hochart
Siège social Boulogne-sur-Mer
Drapeau de France France
Activité Banque privée

La Banque Adam est une ancienne banque privée provinciale française.

Histoire

Action de la banque Adam datée du .

La Banque Adam[1] est fondée, par Jacques Adam-Hochart (1729-1802), en tant que banque en 1784[Note 1], à partir d'une entreprise de famille (commerce et armement) créée en 1766 à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais)[2].

Elle est constituée en société en 1819, entre Alexandre Adam-Yvart, ses trois fils et Sir Owen Thomas, notable britannique. Elle abandonne ses affaires d’armement à partir de 1839 et continue ses opérations bancaires sous la dénomination Alexandre Adam et Cie, à laquelle est ajouté le titre d'« Old Bank », afin d'éviter toute confusion avec la nouvelle firme fondée également à Boulogne par l'un des frères Adam[3].

Les sociétés Alexandre Adam et Cie et Achille Adam et fils sont dissoutes en 1858 et regroupées en une nouvelle association sous la raison sociale Adam et Cie ; cette société en nom collectif est continuée jusqu’en [3].

Elle devient société anonyme en 1911 sous la raison sociale Banque Adam, au capital de 25 millions de francs[3] et traverse la Première Guerre mondiale, considérée comme le « modèle de la banque provinciale solide ». Participant à la Reconstruction, elle élargit sa zone géographique aux autres départements du nord et de l'ouest de la France, mais elle ne résiste pas à la grande crise de 1929 et à l'affaire Oustric qui précipite la chute de la banque, qui suspend ses paiements à partir du (jugement de mise en liquidation en date du )[4].

Pour liquider les actifs, la Société Nouvelle de la Banque Adam (SNBA) est rapidement constituée en 1931 à la demande de l'État, et sous l'instigation de François Albert-Buisson, le président fondateur de la Banque nationale pour le commerce et l'industrie (BNCI)[5]. En 1934, les actifs de la SNBA sont repris par la Société Régionale Immobilière. La Banque, insolvable, est absorbée en 1937 par la BNCI[6].

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Paul Fleuriot, L'Histoire de la Banque Adam 1784‐1937, Paris, Siège, 1937
  • Charles-Albert Lucas et Pierre Pascallon, Albert-Buisson, un destin au XXe siècle (1881-1961) Essai sur une prodigieuse réussite sociale française, Paris, Editions L'Harmattan, dans la collection Graveurs de mémoire, 2012

Notes et références

Notes

  1. année de fondation figurant sur les différents documents de la banque, dont certains sont présents dans la galerie de photo de cet article.

Autres sources

  1. ' Banque Adam ',sur le site scriponet.com, consulté le
  2. « La Banque Adam, une banque régionale très ancienne », sur Banque BNP PARIBAS (consulté le 29 décembre 2019).
  3. a b et c « archives nationales du monde du travail - La Banque Adam (Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) », sur archivesnationales.culture.gouv.fr (consulté le 1er janvier 2020).
  4. ' Le temps des scandales Hanau, Oustric et Stavisky 'sur le site archives.investir.fr, consulté le
  5. ' Albert-Buisson, un destin au XXe siècle (1881-1961) Essai sur une prodigieuse réussite sociale française ', sur le site afhe.hypotheses.org, consulté le
  6. ' La disparition de la banque Adam, tsunami pour la région boulonnaise 'sur le site lasemainedansleboulonnais.fr, consulté le