Baltic Air Policing

Baltic Air Policing
Baltic Air Policing
Description de cette image, également commentée ci-après
Deux Mirages 2000 français lors du déploiement en 2011 sur l'aéroport Zokniai/Šiauliai en Lettonie.
Informations générales
Date 30 mars 2004 - présent
Lieu Estonie, Lettonie, et Lituanie.
Coordonnées 55° 53′ 38″ nord, 23° 23′ 42″ est

La mission Baltic Air Policing est une mission de police de l'air dans l'espace aérien des trois pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) menée par les États membres de l'OTAN.

Surveillance de l'espace aérien par l'OTAN

Les trois pays baltes: Estonie, Lettonie, et Lituanie et l’emplacement de la base aérienne de Zokniai/Šiauliai ou est stationné la mission de l'OTAN entre 2004 et 2014.

Depuis les années 1970, l'OTAN développe un système de surveillance et de gestion de l'espace aérien des pays membres de l'alliance. Les Combined Air Operations Centres (CAOC ) sont reliés à un système de radars qui permet une surveillance en continu. Depuis sa réintégration dans la structure militaire de l'OTAN, le Centre National des Opérations Aériennes (CNOA) est relié à ce réseau. Ces centres ont pour mission principale d'assurer la sûreté aérienne, mais également de limiter les infractions au code de l'aviation civile, porter une assistance en vol aux appareils en détresse ou en difficulté, et intervenir dans un cadre de mesures d'identification, de contrôle, de surveillance ou d'interception. Les principales interventions sont dues à des pertes de contact radio et les appareils sont donc classés comme « ayant un comportement douteux »[1].

Mission de police du ciel pour les pays baltes

Ruban de l'OTAN.

Dans le cadre de l'opération de sûreté de l'espace aérien des pays baltes, les opérations sont à l'origine gérées par deux centres CAOC :

  • Le Combined Air Operations Centre Finderup  (Danemark), responsable du APA1 (Zone de Police Aérienne 1) désactivé le 30 juin 2013[2].
  • Le CAOC de Uedem (Allemagne), responsable du APA2 (Zone de Police Aérienne 2) jusqu'en 2013 et depuis de l'ensemble de la zone.

Depuis intégration des pays baltes dans l'OTAN en mars 2004, les autres pays de l'OTAN disposant des moyens aériens nécessaires assurent, à l'origine a base aérienne situé sur l'aéroport Zokniai/Šiauliai  en Lettonie et à partir d'avril 2014 depuis la base aérienne d'Ämari  en Estonie[3] et ceci pendant une période de quatre mois, la protection de l'espace aérien de ces trois pays[4].

La Belgique a été la première nation à assurer la police du ciel en 2004. Elle s'est de nouveau engagée en 2006, 2013 et deux fois en 2015. La France a rempli cette mission à six reprises : en 2007, 2010, 2011, 2013, 2014 puis 2016[5],[6]. Au total, seize pays ont participé à cette mission de surveillance aérienne : l'Allemagne, la Belgique, le Canada, le Danemark, l'Espagne, les États-Unis, la France, la Hongrie, l'Italie, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni et la Turquie.

Baltic Air Policy [7] [8] [9] [10]
Début rotation # Leader Participant
Mai 2016 41 Drapeau du Portugal Portugal Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 4 F-16 portugais et 4 Eurofighter britanniques
Septembre 2016 42 Drapeau de la France France Drapeau de l'Allemagne Allemagne 4 Mirage 2000-5 et 4 Eurofighter allemands
Janvier 2017 43 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau de l'Allemagne Allemagne 4 F-16 néerlandais et 4 Eurofighter allemands
Mai 2017 44 Drapeau de la Pologne Pologne Drapeau de l'Espagne Espagne 4 F-16 polonais et 4 F-18 espagnols
Septembre 2017 45 Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de la Belgique Belgique 7 F15 Eagles de l'USAF et F-16 belges

Notes et références

  1. (en) NATO Air policing mission
  2. (en) CAOC Finderup 1993 - 2013, Flyvevåbnets Historiske Samling, , 41 p. (ISBN 978-87-92351-06-7, lire en ligne), p. 16.
  3. « Augmenting Baltic Air Policing Nations hand over responsibility »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?), OTAN,
  4. Air Baltic 2013, sur le site du Ministère français de la Défense.
  5. L'armée de l'air française veille sur le ciel balte.
  6. Premier décollage des Mirages français.
  7. (en) « NATO’s Enhanced Forward Presence: reassurance and deterrence »
  8. « Tapa : réassurer l’Estonie… et un excellent lieu d’entraînement »
  9. (en) « Safeguarding Alliance Airspace continues as Allies rotate the NATO Baltic Air Policing Mission »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?)
  10. (en) « Netherlands to take over Baltic Air Policing lead from France in January »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?)