Bailliage de Dieuze

Le Bailliage de Dieuze puis Bailliage présidial de Dieuze est une ancienne entité administrative du duché puis de la province de Lorraine, qui a existé de 1751 à 1789. Elle fut créée à la suite de la suppression du Bailliage d'Allemagne.

Histoire

Rattaché au diocèse de Metz, il était régi par la coutume générale de lorraine (excepté pour Marsal, Saint-Médard et Haraucourt). Selon Durival, en 1779, le bailliage de Dieuze était le canton de la Lorraine allemande dans lequel on entendait le plus la langue française.

Rendu présidial par un édit de .

À la suite de la Révolution française, le bailliage est supprimé et remplacé par un district.

Géographie

Le bailliage était presque enclavé dans les terres de la principauté épiscopale de Metz. La rivière de la Seille le traversait, il incluait également plusieurs étangs.

Composition

Communautés du bailliage de Dieuze[1] :

Sources

  • M. Durival, Description de la Lorraine et du Barrois, Tome second, 1779.
  • Henri Lepage, Le département de la Meurthe, première partie, 1843.

Notes

  1. Certaines communautés ci-dessous, citées par Durival, ne l'ont pas été dans l'ouvrage de Lepage.
  2. a b c d et e mi-partie avec les Evêchés
  3. anciennement Amange
  4. mi-partie avec le bailliage de Fénétrange

Articles connexes