Bacula (logiciel)

Bacula (logiciel)
Bacula

Informations
Développé par Kern Sibbald, and team
Première version
Dernière version 9.2.2 ()[1]
Dépôt www.bacula.org/git/cgit.cgi/bacula
Écrit en C++
Environnement GNU/Linux, Solaris, Mac OS X, MS Windows
Type Logiciel de sauvegarde (en)
Licence AGPL-3.0 ()
Site web blog.bacula.org

Bacula est un logiciel de sauvegarde, de vérification et de restauration de fichiers en mode client-serveur dans un réseau, distribué en Open Source. Ses composants serveurs tournent sur Linux, Solaris ou FreeBSD. Ses composants clients existent pour de nombreuses autres plateformes, dont MacOS et Windows.

Il utilise une base de données relationnelle motorisée par MySQL, PostgreSQL ou SQLite, crée des signatures SHA-1 (ou MD5) pour chaque fichier sauvegardé, permet le chiffrement des données et des commandes transitant sur le réseau[2] et peut sauvegarder des fichiers de plus de 2 Go. Il sait également gérer les robots changeurs de bandes. Enfin, il peut exécuter des scripts avant et après chaque travail. Il possède également plusieurs interfaces graphiques[3] disponibles sous Linux et Windows pour visualiser les jobs, effectuer des restaurations, etc.

Le nom « Bacula » est un mot-valise faisant allusion à « Backup » et « Dracula », le slogan étant « Il arrive la nuit et absorbe l’essence vitale de vos ordinateurs »[4].

Notes et références

  1. « http://blog.bacula.org/bacula-release-9-2-2/ »
  2. « Avantages, inconvénients », sur doc.ubuntu-fr.org (consulté le 8 août 2010)
  3. (en) « GUI Programs », sur www.bacula.org
  4. http://www-igm.univ-mlv.fr/~dr/XPOSE2007/Andriet_Sauvegarde/bacula.html

Voir aussi

  • Amanda, plus ancien et moins riche, repris par la société Zmanda.[non neutre]
  • BackupPC, logiciel libre sous Linux. Il centralise la sauvegarde de stations Windows, Mac et Linux par l'utilisation de nombreux protocoles.
  • Bareos, un fork de Bacula

Liens externes