Azilone-Ampaza

Azilone-Ampaza
L'église.
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité territoriale unique Corse
Circonscription départementale Corse-du-Sud
Arrondissement Ajaccio
Canton Taravo-Ornano
Intercommunalité Pieve de l'Ornano
Maire
Mandat
Antoine Peretti
2014-2020
Code postal 20190
Code commune 2A026
Démographie
Gentilé Aziluninchi
Population
municipale
174 hab. (2015 en augmentation de 22,54 % par rapport à 2010)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 51′ 54″ nord, 9° 00′ 53″ est
Altitude 420 m
Min. 354 m
Max. 909 m
Superficie 7,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corse

Voir sur la carte administrative de Corse
City locator 14.svg
Azilone-Ampaza

Géolocalisation sur la carte : Corse-du-Sud

Voir sur la carte topographique de Corse-du-Sud
City locator 14.svg
Azilone-Ampaza

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Azilone-Ampaza

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Azilone-Ampaza

Azilone-Ampaza est une commune française située dans la circonscription départementale de la Corse-du-Sud et le territoire de la collectivité de Corse.

Géographie

La vallée du Panicale, qui abrite les villages d'Ampaza, Azilone, Forciolo et Zigliara, appartient plus globalement à la région du moyen-Taravo. Les deux villages se font face, avec en contre-fond de la vallée un cours d'eau ("a viura") et sont distants de 4 km.

Histoire

Les deux villages ont pour origine le hameau de Calcinaghju, au milieu de la vallée, détruit par les Mauresques. Dans les systèmes administratifs paolinu et génois, la commune appartenait à la pieve d'Ornano. La commune est aujourd'hui principalement connue pour être un haut lieu du Tour de Corse, épreuve comptant pour le championnat du monde des rallyes (WRC).

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Antoine Peretti DVG Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2].

En 2015, la commune comptait 174 habitants[Note 1], en augmentation de 22,54 % par rapport à 2010 (France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
329 281 302 320 344 396 422 444 439
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
406 398 388 463 457 417 493 466 488
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
584 612 266 510 531 513 311 224 211
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2015
178 129 101 77 93 128 133 156 174
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

  • Monseigneur Paul Mathieu de la Foata (1817-1899), évêque d'Ajaccio et auteur des Poesie giocose
  • Arthur Giovoni (1909-1996), résistant de la première heure, député communiste, Compagnon de la Libération
  • Eliane Eva Vincileoni (1930-1989) militante libertaire, nièce d'Arthur Giovoni, coordonnatrice de la lutte anti-franquiste en Catalogne, fondatrice du groupe materialismo e Libertad à Milan, Italie.

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Azilone-Ampaza sur le site de l'Insee