Aux yeux du souvenir

Aux yeux du souvenir
Réalisation Jean Delannoy
Scénario Henri Jeanson
Georges Neveux
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Gibé
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 105 minutes
Sortie 1948

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Aux Yeux du souvenir est un film français réalisé par Jean Delannoy, sorti en 1948.

Synopsis

En 1948, au départ de Dakar, le commandant de bord Pierre Aubry (Jean Chevrier) recommande à l’hôtesse de l’air, Claire Magny (Michèle Morgan), deux passagers fortement éméchés : le pilote Jacques Forestier (Jean Marais) et son mécanicien, qui sont rapatriés à Paris après avoir eu un accident de vol. C’est ainsi que par hasard, Claire retrouve son ancien amant, Forestier sur un de ses vols. Cette rencontre ravive ses souvenirs. Trois ans auparavant, elle avait tenté de se suicider après leur rupture. Elle est maintenant fiancée au commandant Pierre Aubry et n'a pas l'intention de succomber une deuxième fois au charme de Forestier. Pourtant, la nostalgie du passé fait qu’à la suite de ce vol, ils décident de rester en lien. Cette reprise de contact est facilitée par le fait que Jacques obtient peu après leur rencontre un poste de pilote chez Air France, compagnie pour laquelle travaillent Claire. L’un comme l'autre souhaiteraient renouer leur relation, mais ils hésitent à se décider à cause de l’engagement de Claire pour Pierre Aubry et de l’amitié de Jacques pour Pierre qui a favorisé sa nomination dans la compagnie.

C’est une catastrophe aérienne évitée de justesse qui va ressusciter les amours qu'on pouvait croire défuntes. Car durant un voyage retour, où Pierre attend Claire à l’arrivée, Jacques est aux commandes de l'avion qui relie Rio à Dakar. Soudain un premier moteur tombe en panne, puis c’est au tour du second. L'appareil risque de s’écraser car il perd très vite de l'altitude. Mais Jacques garde tout son sang-froid et finalement réussi à atterrir sur la piste de Dakar. Cette épreuve rapproche définitivement  Jacques et Claire : enlacés, ils descendent de l'avion, tandis que Pierre, triste, s'éloigne discrètement ….

Fiche technique

Distribution

Autour du film

  • Classé 5e au Box-office France 1948 avec 4 559 689 entrées
  • Le réalisateur et les scénaristes se sont inspirés d'un fait divers réel : l'incident de vol survenu en 1947, sur la ligne atlantique entre les Açores et Dakar au cours duquel le commandant Lechevalier et son équipage ont sauvé l'avion en perdition et éviter une catastrophe aérienne meurtrière.
  • Le titre du film est un emprunt à une citation poétique de Charles Baudelaire dans Les Fleurs du Mal (1857) : "Ah! que le monde est grand à la clarté des lampes! Aux yeux du souvenir que le monde est petit!"

Récompenses et distinctions

Nomination

Liens externes