Aume (rivière)

Aume
(Osme)
Illustration
L'Aume à Aigre.
Caractéristiques
Longueur 32,2 km [1]
Bassin 191 km2 [2]
Bassin collecteur Charente
Débit moyen 1,59 m3/s (Oradour, moulin de Gouge) [2]
Régime pluvial océanique
Cours
Source source
· Localisation Bouin
· Altitude 101 m
· Coordonnées 46° 05′ 01″ N, 0° 01′ 15″ E
Confluence Charente
· Localisation Au nord d'Ambérac.
· Altitude 51 m
· Coordonnées 45° 51′ 35″ N, 0° 04′ 04″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Saveille, Fontaine de Frédière et Siarne
· Rive droite Couture
Pays traversés Drapeau de la France France
Département français|Départements Charente, Deux-Sèvres
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine
Principales localités Aigre

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

L'Aume ou Osme est une rivière du Sud-Ouest de la France et un affluent droit de la Charente. Elle arrose les départements des Deux-Sèvres et de la Charente, dans la région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie

Elle prend sa source à Bouin, à l'altitude 101 mètres[3], à proximité de la ligne de partage des eaux des bassins de la Charente et de la Loire. Elle est formée de deux rivières marécageuses: l'Aume et la Couture. Elle rejoint la Charente à Ambérac, à l'altitude 51 mètres[3].

La Couture passe aux Gours et l'Aume passe à Aigre.

L'Aume a une longueur de cours d'eau de 32,2 km[1].

Communes et cantons traversés

Dans les deux départements de la Charente et des Deux-Sèvres, l'Aume traverse neuf communes[1] et cinq cantons (dans le sens amont vers aval) :

Affluents

L'Aume a quatre affluents référencés[1] :

Aménagements

L'Aume traverse Longré (dans le canton de Villefagnan) où existait un gué (peut-être à l'origine du nom de la paroisse). Au nord de Longré (Péchebrun), l'Aume formait une succession de zones marécageuses (rivière de Ferret, rivière des Allards, Les Rouchères de Loubillé) où l'eau stagnait parfois 8 mois de l'année ; l'acidité du sol, d'abord spongieux, tourbeux puis argileux en profondeur favorisait la croissance des rouches[5], roseaux, joncs, grandes oseilles et autres herbes sans valeur fourragère. La faible déclivité, les biefs nombreux et le cours sinueux rendaient cette zone insalubre, jusqu'aux travaux de dessèchement réalisés à partir de 1791.

Hydronymie

Les formes anciennes sont Lauma en 1312[6], vraisemblablement francisé par la suite en l'Aume ou l'Osme.

On trouve aussi Houme en 1883, et aussi rivière de Bouin[réf. nécessaire].

Voir aussi

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Articles connexes

Liens externes

  • Système d'information sur l'eau du bassin Adour Garonne, « L'Aume », (consulté le 24 avril 2012)

Notes et références

Références

  1. a b c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Aume (R21-0400) », consultée le 24 avril 2012
  2. a et b Banque Hydro - Station R2100010 - L'Aume à Oradour (option "Tous Mois", moyenne 2000-2011) (décocher "station en service")
  3. a b et c Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 7 mars 2010)
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau de Siarne (R2100660) », consultée le 24 avril 2012
  5. Les rouches est le nom donné dans la région à de grandes herbes aquatiques à feuilles et à tiges érigées. Ce nom peut désigner des espèces très différentes comme les roseaux, les joncs, les iris, les scirpes, les massettes, etc. Source : vendéenature.com
  6. Jacques Duguet, Noms de lieux des Charentes, éd. Bonneton, , 232 p. (ISBN 2-86253-185-5, présentation en ligne), p. 54