Auguste Castan

Auguste Castan est un bibliothécaire, historien et archéologue français, né à Besançon le , mort dans la même ville le .

Biographie

Élève de l'École impériale des chartes, Ferréol-François-Joseph-Auguste Castan y rédige une thèse intitulée Essais sur l'origine de la commune de Besançon et en sort major en 1855. Il rentre alors dans sa ville natale où il devient l'adjoint de Charles Weiss à la bibliothèque municipale avant d'en prendre la direction de 1866 à sa mort[1]. Érudit et formé aux méthodes de recherche, il fait plusieurs découvertes importantes dans le fonds ancien de la bibliothèque et en publie les catalogues des manuscrits et des incunables. Il réorganise également les services et effectue de nombreuses acquisitions.

Castan s'intéresse à l'histoire de la Franche-Comté, particulièrement dans l'Antiquité. Il prend part à la polémique sur l'emplacement d'Alésia et entreprend de retrouver les vestiges de la cité gallo-romaine de Vesontio. Des fouilles entreprises non loin de la Porte Noire font apparaître un mystérieux édifice semi-circulaire, qu'il croit être le théâtre de la ville. L'emplacement prend le nom de square Castan en 1898.

Parallèlement, il étudie l'histoire de la Franche-Comté à l'époque moderne, publie de nombreuses études et participe à l'édition de la correspondance du cardinal de Granvelle.

Il est nommé membre correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1875 et membre associé de l'Académie royale de Belgique en 1881[2].

Notes et références

  1. Hélène Richard, « Bibliothèque municipale de Besançon » dans Patrimoine des bibliothèques de France, Paris : Payot, 1995, vol. 4, p. 28-39
  2. L'Académie / Who's who ? / Ferriol François Joseph Auguste Castan sur le site de l'Académie royale de Belgique

Sources

  • Léonce Pingand, « Auguste Castan et le catalogue des incunables de Besançon », Le Magasin pittoresque, série II, tome XII, 1894, p. 388-390

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes