Augers-en-Brie

Augers-en-Brie
Augers-en-Brie
L'église en ruine avant 1919.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Provins
Intercommunalité Communauté de communes du Provinois
Maire
Mandat
Alain Hanneton
2014-2020
Code postal 77560
Code commune 77012
Démographie
Gentilé Augereois
Population
municipale
302 hab. (2016 en diminution de 0,66 % par rapport à 2011)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 40′ 49″ nord, 3° 21′ 31″ est
Altitude Min. 134 m
Max. 168 m
Superficie 13,50 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Augers-en-Brie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Augers-en-Brie

Augers-en-Brie 'prononciation) est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Augereois. Au dernier recensement de 2016, la commune comptait 302 habitants.

Géographie

Localisation

La commune est située à environ 15 kilomètres au nord de Provins[1].

Communes limitrophes

Les communes limitrophes proches d'Augers-en-Brie incluent Cerneux à 1,75 km, Sancy-lès-Provins à 3,17 km, Les Marêts à 3,48 km, Villiers-Saint-Georges à 4,76 km, Courtacon à 5,15 km, Rupéreux à 5,3 km et Voulton à 7,1 km[2].

Hydrographie

Le système hydrographique de la commune se compose de sept cours d'eau référencés :

  • la rivière l’Aubetin, longue de 61,2 km[3], affluent du Grand Morin ;
  • le ru de Volmerot, 10,5 km[4], affluent de l’ Aubetin ;
  • le ru de l'Etang, 2,7 km[5], affluent du l’Aubetin ;
  • un bras de l'Etang, 3,2 km[6] ;
  • le ru du Puise, long de 1,8 km[7], affluent de l’ Aubetin ;
  • le fossé 01 des Paraclins, 1,3 km[8] ;
  • le fossé 01 du Bois Letrée, 2,2 km[9].

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 11,420 km[10].

Urbanisme

Occupation des sols

Le territoire de la commune se compose de 98,3 % de terres arables, 1,7 % de forêts et 0,5 % de zones humides intérieures[10].

Lieux-dits, écarts et quartiers

La commune compte 53 lieux-dits administratifs répertoriés[11] dont le hameau de Couperdrix.

Toponymie

Le nom de la localité est attesté sous les formes Albioderus vicus au VIIe siècle[12], Pago Aliodrense en 632, Aujorra vers 1163[13][réf. incomplète].

Ce toponyme issu du latin Albiodurum (« lieu fortifié ») , avec un o de liaison accentué , tire certainement son nom d'un propriétaire Albius, et du gaulois romanisé durum « forteresse »[13].

Histoire

C'est sur les hauteurs d'Augers que s'appuyait la ligne principale de défense allemande lorsque commença la bataille de la Marne, le 6 septembre 1914[14].
Après avoir refoulé les avant-postes du IIIe corps allemand, le 18e corps d'armée Français parti de Voulton bivouaqua, le soir, autour d'Augers-en-Brie.
Durant la bataille, Augers fut bombardée successivement par les Français et les Allemands, chacun des adversaires croyant l'autre dans le village, alors qu'il occupait les alentours. L'église souffrit particulièrement lors de ces bombardements.

Politique et administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Jean-Pol Chevron    
2008 2014 Semeko Kenou    
2014 En cours Alain Hanneton    

Démographie

La population d'Augers-en-Brie était de 260 au recensement de 1999, 299 en 2006 et de 305 en 2007. La densité de population est de 22,61 habitants par km². Le nombre de logements a été estimé à 134 en 2007[2]. Ces logements se composent de 115 résidences principales, 7 résidences secondaires ou occasionnels ainsi que 12 logements vacants.


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[17].

En 2016, la commune comptait 302 habitants[Note 1], en diminution de 0,66 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
329337285349391442442440471
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
489443423408405414409407409
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
384384399316330333307291289
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
259213176172195260299305310
2013 2016 - - - - - - -
305302-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Personnalités liées à la commune

Léo Pierron Marillier, jeune violoniste, est né à Augers-en-Brie en 1995. En 2006, il est admis dans la classe de violon de Larissa Kolos au CNR de Paris. Il remporte les "Clés d'Or" en 2008. Il est également le premier Français de l'histoire du concours à avoir gagné "Balys Dvarionas" en 2008. En 2009, il remporte le prix d'interprétation spécial pour ses deux interprétations d'œuvres de Tchaïkowski et est demi-finaliste et plus jeune violoniste du 6th International Tchaïkovski competition for young musicians (Séoul) et le Prix d'Honneur au concours Léopold-Bellan en 2013. Il entre à 15 ans dans la classe d'Alexis Galpérine au CNSMDP de Paris et sort premier nommé en 2013 pour rejoindre Miriam Fried au New England Conservatory à Boston, soutenu dans ses études par un Merit Award et la Fondation franco-américaine Florence Gould. Après avoir obtenu son Master, il continue à se perfectionner auprès de Miriam Fried, Midori et Mihaela Martin. Premier disque "Fantaisies d'opéra" enregistré en 2013 avec Alexandre Lory au piano. Débuts avec orchestre à l'âge de 13 ans avec le LOH Orchestra, puis avec Klaipeda Orchestra, KYSO Orchestra, Wiener-Concert Verein, Orchestre Symphonique Inter-Universitaire de Paris.

Lieux et monuments

Augers-en-Brie est sur le parcours de l'ancienne voie romaine Senlis-Provins. Des fouilles archéologiques ont permis d'y découvrir de nombreux témoignages de la période gallo-romaine, comme des fibules.

Sports

Un terrain d'airsoft, nommé "Area 51", a élu domicile dans la commune jusqu'en été 2010. Depuis cette date, l'équipe gérante du terrain a changé de lieu.

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Géoportail, « Localisation de Augers-en-Brie » (consulté le 13 juillet 2018).
  2. a et b « Village d'Augers-en-Brie », sur Cartes France (consulté le 4 mars 2012)
  3. Sandre, « L’ Aubetin »
  4. Sandre, « Le Ru de Volmerot »
  5. Sandre, « Ru de l'Etang »
  6. Sandre, « Bras de l'Etang »
  7. Sandre, « Ru du Puise »
  8. Sandre, « Fossé 01 des Paraclins »
  9. Sandre, « Fossé 01 du Bois Letrée »
  10. a et b Site SIGES - Seine-Normandie consulté le 13 juillet 2018
  11. Site territoires-fr.fr consulté le 13 juillet 2018 sous le code commune 77012
  12. Dans un codex mérovingien attribué à Frédégaire
  13. a et b Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Page 175 - (ISBN 2600028838).
  14. Guide illustré des champs de bataille, première édition La Marne Volume 2 page 66
  15. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.