Aubert Le Mire

(Redirigé depuis Aubert le Mire)
Aubert Le Mire
Description de l'image Aubertus Miraeus.jpg.
Alias
Le Mire ou Miraeus
Naissance
Bruxelles, Pays-Bas espagnols
Décès
Anvers
Pays de résidence Belgique
Profession
Activité principale

Aubert Le Mire (Bruxelles, - Anvers, ), aussi appelé Aubertus Miraeus, était un historien ecclésiastique, un historiographe et un biographe belge.

Éléments biographiques

Aubert le Mire est né à Bruxelles. Après ses études à l'Université de Douai et à l'université de Louvain, il devint chanoine de la Cathédrale Notre-Dame d'Anvers en 1608 et secrétaire de son oncle, Johannes Miraeus alors évêque d'Anvers. En 1611, il était appointé en qualité d'aumônier et de bibliothécaire de l'archiduc Albert d'Autriche, alors souverain des Pays-Bas espagnols. En 1624, il devint doyen de la cathédrale d'Anvers et vicaire général du diocèse. Il resta à Anvers jusqu'à sa mort. Auteur prolifique, il écrivit un nombre important d'ouvrages relatifs, à l'histoire, à l'histoire ecclésiastique, et à des disciplines connexes. Certains pensent que ses écrits manquent de rigueur et de précision.

Publications

Obituaires, biographies et oraisons funèbres

Histoire et histoire ecclesiastique

  • Origines coenobiorum Benedictorum in Belgio, Anvers, 1606 (les origines des monastères bénédictins dans les Pays-Bas), dédicacé à Nicolas de Mainfroy, abbé de Saint-Bertin (voir dans Google books);
  • Rerum toto orbe gestarum chronica a Christo nato ad haec usque tempora, Anvers, 1608 (contenant les chroniques d'Eusebius, Saint Jérôme, Sigebert de Gembloux, Anselme de Gembloux, et d'autres allant jusqu'à l'an 1200, et la suite de ces chroniques réalisées par Miraeus jusqu'en 1608) (voir dans Google books);
  • Equitum redemptoris Jesu Christi ordo, Anvers, 1608 (sur la fondation de l'Ordre de la Rédemption ou Ordre militaire du Sang de Jésus Christ), dédicacé à Vincenzo Gonzaga (voir dans Google books);
  • Origines equestrium sive militarium ordinum libri duo, Anvers, 1609 (un volume sur les origines d'ordres militaires) (voir dans Google books);
  • même ouvrage publié en français: Origine des chevaliers et ordres militaires, Anvers, 1609, dédicacé à Gaston Spinola, comte de Bruay (voir dans Google books);
  • Politia ecclesiastica, sive de statu religionis Christianae per totum orbem, Cologne, 1609; Lyon 1620 (voir dans Google books)
La cathédrale Notre-Dame d'Anvers
  • Ordinis carmelitani, ab Elia propheta primum incohati, ab Alberto patriarcha Ierusolymitano vitae regula temperati, a B. Teresia virgine Hispana ad primaevam disciplinam revocati, origo atque incrementa, Anvers, 1610 (sur l'origine et l'histoire de l'Ordre du Carmel), dédicacé à Isabelle-Claire-Eugénie d'Autriche (voir dans Google books);
  • Notitia episcopatuum orbis christiani, Anvers, 1611, 1613, dédicacé à Guido Bentivoglio (voir dans Google books);
  • Origines Benedictinae, Cologne, 1614 (sur les origines des bénédictins), dédicacé à Philippus Caverellius, abbé de Saint Vaast (voir dans Google books);
  • Canonicorum regularium ordinis S. Augustini origines ac progressus, Cologne, 1614 (Une histoire des chanoines réguliers de saint Augustin), dédicacé à Remigius de Zaman, prieur de Lo (voir dans Google books);
  • De collegiis canonicorum, Cologne, 1615 (sur les collèges de chanoines), dédicacé à Charles-Philippe de Rodoan, évêque de Bruges (voir dans Google books);
  • Geographia ecclesiastica, Lyon, 1620 (Une liste alphabétique de diocèses catholiques à travers le monde), dédicacé à Gaspard de Mornieu (voir dans Google books);
  • De bello Bohemico Ferdinandi II. feliciter gesto Commentarius, Cologne, 1622 (Une contribution pro-Habsbourgs à la Révolte des bohémiens), dédicacé à Lucio Sanseverino (voir dans Google books);
  • Ordinis Praemonstratensis chronicon, Cologne, 1623 (Chronique de l'Ordre des Prémontrés), dédicacé à Adrianus Stalpartius, abbé de Tongerloo (voir dans Google books);
  • Originum monasticarum libri IV, Cologne, 1620 (sur l'origine des ordres monastiques), dédicacé à Philippus Caverellius, abbé de Saint Vaast (voir dans Google books);
  • " Sanctorum Galliae Belgicae imagines et elogia quibus religionis ortus progressusque in Belgio ostenditur". Antverpiae, apud Th. Gallaeum. 1620. Petit in-4°. Titre gravé, et 53 figures, avec brève biographie gravée en bas des planches;
  • Notitia ecclesiarum Belgii, Anvers, 1630, dédicacé à Philippe IV d'Espagne (voir dans Google books); (Cet ouvrage, comme d'autres travaux de Miraeus sur l'histoire ecclésiastique des Pays-Bas, a été réédité par Johannes Franciscus Foppens, sous le titre de Miraei opera diplomatica et Historica, 4 vols., Bruxelles, 1723–48);
  • De rebus Bohemicis liber singularis, Lyon, 1621 (un aperçu de l'histoire tchèque), dédicacé à Johann Lohel (voir dans Google books);
  • De congregationibus clericorum in communi viventium, Cologne, 1632 (une histoire des origines des congrégations de Clercs réguliers, comme les Théatins, les Jésuites, les Barnabites, les Oratoriens, etc.), dédicacé à Nicolaus Albertus de Oleksow Gniewosz, envoyé de la cour de l'Infante Isabelle et plus tard, évêque de Cujavie (voir dans Google books);
  • Rerum Belgicarum chronicon, Anvers, 1635 (Une chronique de l'histoire des Pays-Bas de -58 à 1635), dédicacé au Cardinal-Infante Ferdinand (voir dans Google books).

Diplomatie

  • Elogia Belgica sive illustrium Belgii scriptorum, Anvers, 1609, dédicacée au conseil communal d'Anvers (voir dans Google books);
  • Elenchus historicorum et aliorum scriptorum, nondum typis editorum, qui in Belgicis potissimum bibliothecis manuscripti exstant, Bruxelles, 1622 (une liste manuscrite d'auteurs diffusés en librairies) - (voir dans Google books);
  • Codex donationum piarum, Bruxelles, 1624 (une anthologie de dotations médiévales), dédicacé à Petrus Peckius (voir dans Google books);
  • Diplomatum Belgicorum libri duo, Bruxelles, 1628, dédicacé au Cardinal de la Cueva (voir dans Google books);
  • Donationum Belgicarum libri II, Anvers, 1629 (une anthologie de dotations médiévales), dédicacé à Ferdinand de Boisschot, baron de Zaventem (voir dans Google books);
  • Bibliotheca ecclesiastica, 2 vols, Anvers, 1639-1649 (une compilation de courts passages sur les écrivains ecclésiastiques écrite par saint Jérôme, Gennade, Saint-Isidore, Saint-Ildefonse, Honorius Augustodunensis, Sigebert de Gembloux et Henri de Gand, complété de notes par Miraeus).

Lettres

Certaines de ses lettres ont été publiées par Burbure in Messager des Sciences Historiques de Belgique (1859).

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • C.-B. De Ridder, Aubert Le Mire, sa vie, ses écrits: mémoire historique et critique. Mémoires couronnés et mémoires des savants étrangers, publiés par l’Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, 31; Brussels: Hayez, 1863.

Références