Au cœur de la Tunisie

Au cœur de la Tunisie

Au cœur de la Tunisie
Image illustrative de l’article Au cœur de la Tunisie
Logotype officiel.
Présentation
Président Nabil Karoui
Siège 2, rue du Lac d'Annecy
Les Berges du Lac
1053 Tunis
Site web 9albtounes.com

Au cœur de la Tunisie ou Qalb Tounes, anciennement Parti tunisien de la paix sociale, est un parti politique tunisien dirigé par Nabil Karoui depuis 2019.

Historique

Le , Nabil Karoui devient président du parti, anciennement appelé Parti tunisien de la paix sociale[1].

En juillet, il annonce que son parti présente des candidats aux élections législatives dans 33 circonscriptions électorales, ses têtes de liste comptant huit femmes et 25 hommes dont certains issus de Nidaa Tounes comme Ridha Charfeddine[2]. Lui-même se présente à la présidentielle de septembre[3]. Cependant, le , il est inculpé pour blanchiment d'argent, interdit de sortie du territoire et ses biens sont gelés[4]. Il est arrêté le 23 août, dans le cadre d’un mandat d'arrêt émis par la chambre d'accusation de la cour d'appel de Tunis[5]. Le parti dénonce via un communiqué « des pratiques fascistes »[6]. Malgré son arrestation, sa candidature est maintenue, n'ayant pas été à ce jour condamné par la justice[7].

Un sondage de Sigma Conseil le donne favori pour les élections législatives[8].

Notes et références

  1. « Nabil Karoui récupère le parti de Houda Knani et en devient président », sur kapitalis.com, (consulté le 1er juillet 2019).
  2. « Le parti présidé par Nabil Karoui "Au cœur de la Tunisie" présente ses têtes de liste », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 30 juillet 2019).
  3. « Élection présidentielle : Abir Moussi, Nabil Karoui, Mohamed Abbou et Mongi Rahoui déposent leurs candidatures », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 2 août 2019).
  4. « Nabil Karoui inculpé en Tunisie », sur bbc.com, (consulté le 9 juillet 2019).
  5. « En Tunisie, l'arrestation du candidat Nabil Karoui bouleverse la campagne présidentielle », Le Monde,‎ (ISSN 0395-2037, lire en ligne, consulté le 24 août 2019).
  6. « Arrestation de Nabil Karoui : le parti "Au coeur de la Tunisie" dénonce "des pratiques fascistes" », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 24 août 2019).
  7. « Tunisie : le parti du candidat arrêté accuse le Premier ministre », sur lepoint.fr, (consulté le 24 août 2019).
  8. « Sondage Sigma Conseil : Nabil Karoui et son parti toujours en tête », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 18 août 2019).

Voir aussi