Attentat du 3 juin 2017 à Londres

(Redirigé depuis Attentats du 3 juin 2017 à Londres)
Attentat du 3 juin 2017 à Londres
Image illustrative de l'article Attentat du 3 juin 2017 à Londres
Le pont de Londres, lieu de la première attaque, ici en septembre 2013.

Open street map central london.svg

1
1
2
2
Première attaque
Localisation Pont de Londres (Londres)
Cible Civils
Coordonnées 51° 30′ 08″ nord, 0° 03′ 37″ ouest
Deuxième attaque
Localisation Borough Market (Londres)
Cible Civils
Coordonnées 51° 29′ 56″ nord, 0° 03′ 49″ ouest

Date
22 h 8 (UTC+1)
Type Attaque au véhicule-bélier
Tuerie de masse
Armes Camionnette, couteaux
Morts 11 (dont 8 civils et 3 terroristes)
Blessés 48 au moins (dont 21 grièvement)
Auteurs présumés Youssef Zaghba
Rachid Redouane
Khuram Shazad Butt
Organisations Drapeau de l'État islamique État islamique (revendiqué)
Mouvance Terrorisme islamiste

L'attentat du à Londres est une série d'attaques terroristes islamistes ayant eu lieu dans le nord de Southwark, dans le centre-sud de la capitale britannique, au Royaume-Uni, le soir du . Cette série débute par l'utilisation d'un véhicule-bélier qui fauche plusieurs passants à proximité du pont de Londres, puis se poursuit par des attaques au couteau à Borough Market.

Le bilan provisoire (au 7 juin 2017) fait état de huit morts (hors terroristes), deux disparus et quarante-huit blessés. Les trois terroristes ont été abattus par la police huit minutes après le premier appel.

Contexte

L'attentat survient à quatre jours des élections législatives anticipées au Royaume-Uni.

C'est le troisième acte terroriste commis en quelques mois au Royaume-Uni. Le , près du Parlement de Westminster, un homme avait alors fauché cinq personnes. Le 22 mai à Manchester, un attentat-suicide à la sortie d'un concert d'Ariana Grande avait, quant à lui, fait 22 morts.

Selon la Première ministre britannique Theresa May, depuis le mois de mars, cinq autres projets d'actes terroristes ont été déjoués en Grande-Bretagne[1].

Déroulement des faits

Déroulement des attentats

Pont de Londres

À 22 h 8 UTC+1 la police est alertée après que des témoins ont rapporté la course d'un véhicule heurtant des piétons sur le pont de Londres. Une camionnette Renault de location[2] se dirige vers la rive sud de la Tamise, et des personnes présentes sur le pont ont indiqué aux médias avoir vu le véhicule « zigzaguer » de manière à renverser le plus de piétons possible[3]. Sur Borough High Street , la camionnette quitte accidentellement la chaussée, heurtant une clôture et le poteau d'un feu de circulation et ses occupants l'abandonnent sur un trottoir devant le pub et restaurant The Barrowboy & Banker[4] situé au numéro 8 de l'artère, puis se dirigent à pied vers Borough Market. La police arrive sur place en moins de quatre minutes et déploie un important dispositif[5].

Borough Market

Borough Market et le restaurant Brindisa, un des établissements attaqués.

Plus tard, les trois hommes, armés de couteaux et portant apparemment des gilets explosifs, arrivent dans le secteur de Borough Market. Stoney Street , ils s'attaquent à des passants et à des clients et membres du personnel des restaurants Brindisa, El Pastor Tapas, Roast et Black and Blue et du pub The Wheatsheaf. La police indique dans un premier communiqué détaillé : « les suspects ont alors quitté le véhicule, et un certain nombre de personnes ont été poignardées, dont un officier en service de la police britannique du transport, en intervention à la suite de l'incident du London Bridge »[3],[6].

À 23 h 46, un tweet de la police londonienne demande aux habitants de se barricader[7].

Interventions de la police

Des policiers armés répliquent rapidement, se retrouvant face à trois suspects, tous des hommes, qui sont abattus à 22 h 16 UTC+1. Les suspects ont ainsi été empêchés de nuire « dans les huit minutes suivant le premier appel », selon les services de sécurité londoniens. Les individus abattus étaient vêtus de vestes qui semblaient munies d'explosifs, mais il est ensuite apparu que cet attirail était factice[3]. Le lendemain, la police de Londres précise qu'environ cinquante balles ont été tirées pour abattre les trois suspects. Un passant a été touché par l'un des tirs[8].

Enquête

Enquête britannique

La police confirme rapidement, après l'attaque du pont de Londres, que deux autres agressions ont eu lieu dans la capitale, à Borough Market et dans le quartier de Vauxhall.

La Première ministre, Theresa May, indique à h 38 que les attaques sont considérées comme un possible acte de terrorisme[9].

La police confirme à h 51 qu'il s'agit d'attaques terroristes, mais précise que l'incident de Vauxhall n'est pas lié aux attaques du pont de Londres et de Borough Market[9],[10].

La secrétaire d'État à l'Intérieur Amber Rudd déclare le  : « nous n'avons pas de doutes sur le fait que c'étaient des terroristes islamistes radicaux[11]. » Les enquêteurs ont rapidement pris connaissance de l’identité des trois assaillants et ont préféré attendre la fin des opérations pour divulguer ces informations[12].

Le , Mark Rowley , assistant de la chef de police londonienne Cressida Dick , révèle que sept femmes et cinq hommes âgés de 19 à 60 ans ont été arrêtés à Barking et qu'un homme de 55 ans a ensuite été relâché sans être poursuivi[13].

Le vers h 15 UTC+1, la police londonienne indique avoir mené de nouvelles perquisitions et plusieurs arrestations dans les quartiers de Newham et Barking[14]. Au soir de ce même jour, elle divulgue les noms de deux des trois auteurs de l'attaque. Le lendemain l'identité du troisième assaillant est divulguée. Il s'agit de :

  • Khuram Shazad Butt, un citoyen britannique d'origine pakistanaise ;
  • Rachid Redouane, ce dernier également doté d'une fausse identité[15] ;
  • Youssef Zaghba, un Italien d'origine marocaine[16].

Les conditions de leur rencontre restent à élucider, alors qu'aucun lien tangible avec Daech n'est encore retrouvé[17]. La police révèle le que les trois auteurs avaient tenté en vain de louer un camion de 7,5 tonnes, qui aurait pu causer encore plus de victimes, comme ce fut le cas à Nice en 2016. La camionnette utilisée contenait une dizaine de cocktails Molotov dans son coffre[17].

Enquête française

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête habituelle dans ces circonstances pour « tentatives d’assassinat en lien avec une entreprise terroriste » puisque plusieurs Français ont été victimes des assaillants[18].

Revendication

Le lendemain des attentats, à 23 h 28, l'État islamique revendique les attentats via son agence de presse Amaq et indique qu'ils ont été perpétrés par une cellule dormante[19]. Malgré cette revendication formelle, aucun indice n'est trouvé dans les jours suivant l'attentat de les trois auteurs de l'attaque à un commanditaire au Royaume-Uni ou à l’étranger[17]

Bilan

Le bilan reste provisoire, mais la police britannique confirme la mort de onze personnes dont les trois auteurs et quarante-huit blessés dont quatre officiers de police. Un de ces officiers est un agent de police des transports qui a tenté de s’interposer sans armes face aux assaillants, il a été grièvement blessé au visage et à la jambe[20],[21],[22]. Les blessés ont été répartis dans cinq établissements différents de la ville[12].

Cet attentat a provoqué la disparition de :

  • Drapeau du Canada Canada Christine Archibald, 30 ans, Canadienne de Castelgar en Colombie-Britannique, est morte dans les bras de son fiancé Tyler Ferguson après avoir été percutée par la camionnette des terroristes.
  • Drapeau de la France France Sébastien Belanger, 36 ans, Français d'Angers[23], chef cuisinier dans le restaurant le Coq d'Argent à la City. Il a été tué au Boro Bistro dans le Borough Market.
  • Drapeau de l'Australie Australie Kirsty Boden, 28 ans, Australienne de Loxton, en Australie du Sud, infirmière du Guy’s Hospital[24], a été poignardée alors qu’elle venait en aide aux personnes renversées par la camionnette des assaillants sur le London Bridge.
  • Drapeau de l'Espagne Espagne Ignacio Echeverria, 39 ans, un banquier espagnol de HSBC qui tentait de s'interposer sur son skate-board entre un terroriste et une femme poignardée dans le Borough Market[25].
  • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni James McMullan, 32 ans, Britannique, il passait sa soirée au pub Barrowboy and Banker, près du London Bridge. Alors que James McMullan est sorti fumer sur la terrasse, il meurt écrasé par la camionnette des terroristes qui finit par s'encastrer sur la façade du pub Barrowboy and Banker. Il a été identifié grâce à une carte de crédit retrouvée sur lui.
  • Drapeau de la France France Alexandre Pigeard, 27 ans, Français de Colleville-Montgomery dans le Calvados. Il travaillait au Boro Bistro, un restaurant situé près du London Bridge. Il a été poignardé au cou[26] par les terroristes dès le début de l'attaque, alors qu'il travaillait à la terrasse[27] et est mort presque instantanément quand les équipes de secours sont arrivées[28].
  • Drapeau de la France France Xavier Thomas, 45 ans, Français en week-end à Londres avec sa compagne. Le couple se promenait sur le London Bridge et l'enquête conclut que Xavier Thomas « ait été percuté par le véhicule » utilisé dans l’attaque « et ait été projeté dans la Tamise ».
  • Drapeau de l'Australie Australie Sara Zelenak, 21 ans, Australienne de Brisbane. Elle a été renversée par le camion des terroristes sur le London Bridge, où elle se trouvait avec des amis.
Bilan au 7 juin 2017
Victimes (hors terroristes)
Nationalité Morts Blessés Total
Drapeau de la France France 3[29] 8[29] 11
Drapeau de l'Australie Australie 2[30] 2[31] 4
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 1[30] 6[31] 7
Drapeau de l'Espagne Espagne 1[32] 1 2
Drapeau du Canada Canada 1[30] 0 1
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 0 2[31] 2
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 0 2[31] 2
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 0 1[31] 1
Drapeau de la Grèce Grèce 0 1[31] 1
Drapeau du Danemark Danemark 0 1[33] 1
Drapeau de la Roumanie Roumanie 0 1[34] 1
Inconnue 0 23 23
Toutes nationalités confondues 8[35] 48[35] 56

Réactions

Réactions des autorités politiques

Réactions sur les réseaux sociaux

Le réseau social Facebook a activé son « contrôle d'absence de danger » (safety check). Ce service permet à chaque utilisateur géolocalisé dans les zones dangereuses de signaler à ses amis qu’il est en sécurité[20].

Notes et références

  1. Zone International - ICI.Radio-Canada.ca, « « Assez, c’est assez », condamne Theresa May », sur Radio-Canada.ca (consulté le 4 juin 2017).
  2. « London Bridge Terrorism Attack, 7 Dead, 48 Injured », sur TMZ (consulté le 4 juin 2017).
  3. a, b, c, d et e « Attaques à Londres: au moins 6 morts, 3 auteurs abattus, selon la police », 7s7,‎ (lire en ligne).
  4. https://www.theguardian.com/uk-news/2017/jun/04/within-eight-minutes-attackers-were-dead-timeline-of-the-london-bridge-attack.
  5. (en) Guardian staff et agencies, « 'Multiple casualties' after terrorist incidents in central London », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne).
  6. « Londres : plusieurs incidents touchent le cœur de la ville, au moins un mort », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  7. « Indications de mise en sûreté par la police londonienne », sur twitter.com, (consulté le 4 juin 2017).
  8. (en) « Statement on investigation into London Bridge and Borough Market terror attacks », sur police.uk, (consulté le 4 juin 2017).
  9. a et b (en) « Latest updates: London incidents », BBC News,‎ (lire en ligne).
  10. « "The incident at #Vauxhall is a stabbing and is not connect to the incidents at #LondonBridge & #BoroughMarket" », Twitter,‎ (lire en ligne).
  11. UK's Rudd says London attackers probably "radical Islamist terrorists", Reuters, 4th June.
  12. a et b « Attentat de Londres : la police procède à de nouvelles perquisitions et arrestations », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  13. (en) « Statement on investigation into London Bridge and Borough Market terror attacks », My news desk,‎ (lire en ligne).
  14. (en) « UPDATE: Further police searches following London Bridge terror attack », Mynewsdesk,‎ (lire en ligne).
  15. M6info, Attentat de Londres : deux des trois assaillants identifiés par la police, 5 juin 2017.
  16. Attentat de Londres : le troisième assaillant identifié, lefigaro.fr, 6 juin 2017.
  17. a, b et c « Attentat de Londres : les terroristes voulaient louer un poids lourd pour faire plus de morts », lemonde.fr, (consulté le 10 juin 2017).
  18. « Français blessés dans l'attentat de Londres: le parquet de Paris ouvre une enquête en France », sur L'Obs (consulté le 5 juin 2017).
  19. « L'Etat islamique revendique l'attentat de Londres », Franceinfo,‎ (lire en ligne).
  20. a et b (en) « London terror attack: London Bridge and Borough Market latest - at least two dead amid van attack, stabbings and gunfire », sur The Telegraph, (consulté le 4 juin 2017).
  21. (en) « Arrests following attacks in London Bridge and Borough Market », sur news.met.police.uk, (consulté le 4 juin 2017).
  22. « DIRECT. Attentat de Londres. « Plusieurs arrestations » ce lundi matin », sur Ouest-France.fr, (consulté le 5 juin 2017).
  23. http://www.20minutes.fr/monde/2079999-20170605-attentat-londres-francaises-australiennes-canadienne-victimes
  24. http://www.parismatch.com/Actu/International/Attentat-de-Londres-Kirsty-a-donne-sa-vie-pour-sauver-les-autres-1279874
  25. http://www.parismatch.com/Actu/International/Attentat-de-Londres-le-heros-au-skateboard-est-mort-1279448
  26. http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Attentat-de-Londres-Alexandre-ce-Francais-de-27-ans-tue-dans-l-attaque-1277324
  27. http://www.lemonde.fr/international/article/2017/06/07/attentat-de-londres-qui-sont-les-victimes_5140183_3210.html
  28. http://www.leprogres.fr/faits-divers/2017/06/04/attentats-a-londres-qui-est-la-victime-francaise
  29. a et b « Trois Français tués dans l'attentat de Londres », sur Bfmtv.com, (consulté le 8 juin 2017).
  30. a, b et c « Attentat de Londres : un Britannique et sept étrangers parmi les huit victimes », sur Le Parisien.fr, (consulté le 8 juin 2017).
  31. a, b, c, d, e et f « James, Christine, Alexandre... Qui sont les victimes de l'attentat de Londres? », sur lejdd.fr, (consulté le 8 juin 2017).
  32. (en) « London Bridge Terror Attack Victims: Death Toll Rises To 8 », sur Huffington Post, (consulté le 7 juin 2017).
  33. (da) « Dansker blandt de sårede i London-terror », sur nyheder.tv2.dk, (consulté le 8 juin 2017).
  34. (ro) « Romanul Florin Morariu, considerat erou la Londra dupa ce a adapostit 20 de oameni. I-a aruncat unui terorist o naveta in cap », sur Stirileprotv.ro, (consulté le 8 juin 2017).
  35. a et b Le Monde.fr avec AFP et Reuters, « Attentat de Londres : qui sont les victimes ? », sur Le Monde, (consulté le 8 juin 2017).
  36. « Attentat à Londres. Les réactions en France et à travers le monde », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne).
  37. a, b et c « Attentat de Londres: «Terrible», «choquant»... Dans le monde entier, les réactions se multiplient », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne).
  38. « Attaques dans le centre de Londres: une "nouvelle tragédie", selon les mots de Charles Michel », RTBF Info,‎ (lire en ligne).
  39. http://www.20minutes.fr/monde/2079831-20170604-attentat-londres-reactions-monde-entier.
  40. « Déclaration de Donald Trump », sur twitter.com, (consulté le 4 juin 2017).
  41. « Déclaration de Donald Trump », sur twitter.com, (consulté le 4 juin 2017).
  42. « Emmanuel Macron sur Twitter », sur twitter.com, (consulté le 4 juin 2017).

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • (en) Infographie des lieux