Attentat du 22 mai 2017 à Manchester

Attentat du 22 mai 2017 à Manchester
Image illustrative de l'article Attentat du 22 mai 2017 à Manchester
La Manchester Arena, en 2011.

Localisation Manchester (Royaume-Uni)
Cible Civils
Coordonnées 53° 29′ 18″ nord, 2° 14′ 38″ ouest
Date
22 h 33 (UTC+1)
Type Attentat-suicide
Tuerie de masse
Armes Bombe
Morts 23 (dont l'auteur de l'attaque ; bilan provisoire)[1]
Blessés 116 (dont 19 grièvement ; bilan provisoire)[2],[3]
Auteurs présumés Salman Abedi[4]
Organisations Drapeau de l'État islamique État islamique (revendiqué)
Mouvance Terrorisme islamiste

Géolocalisation sur la carte : Manchester

(Voir situation sur carte : Manchester)
Attentat du 22 mai 2017 à Manchester

Géolocalisation sur la carte : Grand Manchester

(Voir situation sur carte : Grand Manchester)
Attentat du 22 mai 2017 à Manchester

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Attentat du 22 mai 2017 à Manchester

L'attentat de Manchester est un attentat-suicide terroriste islamiste[5] qui s'est déroulé à la Manchester Arena (Manchester, Royaume-Uni), le vers 22 h 33[6] (heure locale), à la sortie d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande, lors de son Dangerous Woman Tour[7]. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière perpétrée au Royaume-Uni depuis les attentats de Londres du 7 juillet 2005[8].

L'explosion fait, selon un bilan provisoire, vingt-trois morts (dont l'attaquant) et 116[9],[2] blessés dont dix-neuf grièvement[3]. De nombreuses victimes sont des enfants, des adolescents et leurs parents. L'attentat a eu lieu dans un espace public, en dehors du bâtiment[10]. Il est plus tard revendiqué par l'organisation État islamique, via son organe de propagande Amaq[11].

Contexte

L’attentat de Manchester survient deux mois jour pour jour après l'attaque de Westminster, revendiquée par l'État islamique, qui avait fait cinq morts et une quarantaine de blessés. Depuis les mois de mars et avril 2017, plusieurs pays européens sont touchés par des attaques terroristes islamistes revendiquées ou non, parmi lesquels : la France, le Royaume-Uni, la Russie et la Suède. L'attentat a lieu pendant la campagne pour les élections législatives prévues pour le , seize jours plus tard et 4 ans jour pour jour après le meurtre de Lee Rigby[12].

Enquête

Salman Abedi
Terroriste islamiste
Membre de l'organisation État islamique
Naissance
Manchester (Angleterre)
Décès (à 22 ans)
Manchester (Angleterre)
Sexe Masculin
Cause du décès Attentat-suicide
Attentat
Affaires Attentat du 22 mai 2017 à Manchester
Victimes 22 morts, 116 blessés (provisoire)
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Régions Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Ville Manchester

L'auteur de l'attentat-suicide, Salman Ramadan Abedi, né le , retrouvé mort, est un mancunien d'origine libyenne[13]. Il est le deuxième des quatre enfants d'un couple de réfugiés libyens en Angleterre[14]. Ayant fui le régime de Mouammar Kadhafi, ils se sont d'abord installés à Londres, puis dans le quartier de Whalley Range à Manchester, et enfin dans le quartier résidentiel de Fallowfield, au sud de Manchester[15]. Selon The Times, Abedi faisait partie d'un groupe d'étudiants qui accusèrent d'islamophobie un de leurs professeurs pour avoir critiqué les attentats-suicide[16],[17]. Les voisins décrivent la famille Abedi, comme très traditionnelle et très pieuse[18]. Son frère aîné Ismaël[19] et, avant 2011, son père, fréquentaient assidument la mosquée de Didsbury[20], connue pour son orientation salafiste[21].

Dans les jours qui suivent la police annonce l'arrestation de treize personnes[22] soupçonnées d'être « en lien » avec l'attaque (dont Ismaël, le frère aîné de Salman, arrêté à Chorlton-cum-Hardy[23] et Hachem, un autre frère et son père Ramadan Abedi arrêtés à Tripoli[24]), onze étant toujours placées en garde à vue le 27 mai[25]. Le chef de la police de Manchester, Ian Hopkins , déclare que l’enquête porte sur un réseau autour du terroriste[26].

La Secrétaire d'État à l'Intérieur du Royaume-Uni, Amber Rudd, s'est dite ennuyée par la divulgation aux médias d'informations confidentielles provenant des États-Unis dans les heures qui ont suivi l'attaque. La police britannique souhaitait contrôler les flux d'informations pour garder l'effet de surprise afin de mener à bien leur enquête. Amber Rudd a rappelé au Gouvernement fédéral des États-Unis et à la Communauté du renseignement des États-Unis « que cela ne devait plus arriver »[27]. Cette irritation aurait, selon The Guardian, « tourné au désespoir » avec le ministre de l'Intérieur français, Gérard Collomb, révélant encore davantage de détails du renseignement britannique à la télévision[28],[29].

Si l'Irak et la Syrie sont les principaux foyers de l'État islamique, le journaliste de France 24 spécialiste des mouvements djihadistes, Wassim Nasr, considère que le Yémen, l'Indonésie, les Philippines, la Libye (de 3 300 à 5 500 combattants partis pour l'étranger) et la Tunisie ne peuvent être négligés. En Libye, la ville de Syrte n'a été reprise aux djihadistes qu'après sept mois de combat[30].

Le MI5 annonce également avoir lancé deux enquêtes internes destinées à déterminer comment il a pu manquer de noter et de prendre en compte le danger représenté par l'auteur de l'attentat, alors que les autorités avaient été averties plusieurs fois d'actions terroristes imminentes[31].

Revendication

À 12 h 50 (UTC+1) le lendemain, l'État islamique revendique l'attentat via son agence de propagande Amaq[32].

Victimes

L'attentat a fait vingt-deux morts (sans compter le terroriste) et cent-seize blessés[9] dont dix-neuf grièvement, le bilan reste provisoire. De nombreuses victimes sont des enfants, des adolescents et leurs parents[33],[34].

Bilan provisoire par nationalité
Pays d'origine Morts Blessés Total Réf.
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 20 8 28 [35],[36],[37],[38]
Drapeau de la Pologne Pologne 2 1 3 [39]
Indéterminé - 107 107 [9]
Total 22 116 138 [35],[36],[37],[38],[39]

Répercussions internationales

Réactions des autorités politiques

Réactions sur les réseaux sociaux

Dès le , la chanteuse Ariana Grande publie un tweet dans lequel elle se dit « brisée », ajoutant « Du fond du coeur, je suis affreusement désolée. Je n'ai pas de mots »[49]. Le même jour, le réseau social Facebook a activé son « contrôle d’absence de danger » (Safety Check)[50]. Ce service permet à chaque utilisateur géolocalisé dans les zones dangereuses de signaler à ses amis qu’il est en sécurité.

Sur le réseau social Twitter, des centaines d’habitants de Manchester se sont exprimés sur le hashtag #RoomForManchester pour offrir des chambres à ceux qui se sont retrouvés bloqués en ville. L'initiative a été encouragée par le maire du Grand Manchester, Andy Burnham[51],[52].

Hommages

Notes et références

  1. « 23.05.17 U.K. Police Confirm Manchester Blast Caused by Lone Attacker », CETUS news, (consulté en 23 mai-2017).
  2. a et b « Manchester : la reine d'Angleterre se rend au chevet des victimes de l'attentat », sur Le Monde, (consulté le 25 mai 2017).
  3. a et b « DIRECT. Attentat à Manchester : Macron veut "renforcer la coopération" antiterroriste », sur Ouest-France, .
  4. (en) Latest on investigation into Manchester concert bombing, NBC News, 23 mai 2017.
  5. Manchester: l’attentat suicide revendiqué par l’EI, Libération, 23 mai 2017
  6. « En direct : 19 morts dans une « attaque terroriste » lors d’un concert à Manchester, au Royaume-Uni », sur Le Monde.fr (consulté le 23 mai 2017).
  7. (en) « Manchester Arena blast: 19 dead and about 50 hurt », (consulté le 23 mai 2017).
  8. Le Point.fr, « Attentat à Manchester : tout ce que l'on sait », Le Point,‎ (lire en ligne).
  9. a, b et c (en) « Manchester attack: What we know so far », .
  10. « compte Twitter officiel du Manchester Arena », (consulté le 23 mai 2017).
  11. « En direct : un homme de 23 ans arrêté à Manchester en lien avec l’attentat », sur Le Monde.fr (consulté le 23 mai 2017).
  12. http://metro.co.uk/2017/05/23/manchester-terror-attack-came-four-years-to-the-day-after-lee-rigbys-murder-6654988/
  13. (en) Ian Cobain, « Manchester Arena attacker named as Salman Ramadan Abedi », sur theguardian.com, .
  14. (en) Martin Evans & Victoria Ward, « Salman Abedi named as the Manchester suicide bomber - what we know about him », sur telegraph.co.uk, .
  15. « Manchester : le kamikaze a été identifié comme Salman Abedi », sur tempsreel.nouvelobs.com, .
  16. (en) Lizzie Dearden, « Salman Abedi once called RE teacher an 'Islamophobe' for asking his opinion of suicide bombers », The Independent,‎ (lire en ligne)
  17. (en) John Simpson, Katie Gibbons, Billy Kenber et Bel Trew, « Abedi called teacher an Islamophobe », The Times,‎ (lire en ligne)
  18. Connor, Richard (25 May 2017). Manchester bomber: A life on the move. Deutsche Welle. Retrieved: 26 May 2017.
  19. (en) « The face of hate': Manchester Arena attack suspect Salman Abedi's home raided, disturbing book found », ,‎ (lire en ligne)
  20. (en) Ian Cobain, Frances Perraudin, Steven Morris et Nazia Parveen, « Salman Ramadan Abedi named by police as Manchester Arena attacker », The Guardian, (lire en ligne) :

    « Salman and his brother Ismail worshipped at Didsbury mosque, where their father, who is known as Abu Ismail within the community, is a well-known figure. “He used to do the five and call the adhan. He has an absolutely beautiful voice. And his boys learned the Qur’an by heart. »

  21. (en) Mosquées de Manchester
  22. « Attentat de Manchester: deux nouvelles arrestations », sur bfmtv.com, .
  23. (en) « Terrorist's brother arrested », sur dailymail.co.uk, .
  24. « Attentat de Manchester: le père et le frère Salman Abedi arrêtés en Libye, huit personnes en garde à vue en Grande-Bretagne », sur huffingtonpost.fr, .
  25. « Attentat de Manchester : deux nouvelles arrestations samedi », sur europe1.fr, .
  26. « Attentat de Manchester : les enquêteurs face à un "réseau terroriste" », sur sudouest.fr, .
  27. (en) « British government condemns US for leaks of shared Manchester Attack intelligence », The Independent,‎ (lire en ligne)
  28. Gérard Collomb gaffe et "désespère" les services secrets britanniques, lyoncapitale.fr, 24 mai 2017
  29. Ewen MacAskill, theguardian.com, 24 mai 2017
  30. Karen Lajon, « La Libye, autre terre de recrutement de Daech », lejdd.fr, (consulté le 28 mai 2017)
  31. MI5 opens inquiries into missed warnings over Manchester terror threat, Vikram Dodd & Anushka Asthana, The Guardian, 29 mai 2017
  32. « Le groupe État islamique revendique l'attentat ayant fait 22 morts à Manchester », RTS Info, Radio télévision suisse « Le suivi minute par minute »,‎ (lire en ligne).
  33. Attentat de Manchester : qui sont les victimes ?, Europe 1, 24 mai 2017
  34. Georgina, Saffie, Olivia… : qui sont les victimes de l’attentat de Manchester ?, Sud Ouest, 23 mai 2017
  35. a et b Journal Le Parisien, « Manchester: les victimes de l'attentat », sur leparisien.fr, .
  36. a et b Chaine BFM TV, « Dix victimes de l'attentat de Manchester identifiées », sur bfmtv.com, .
  37. a et b Journal Le Monde, « Saffie Rose, Georgina, John... victimes de l’attentat de Manchester », sur lemonde.fr, .
  38. a et b Journal Le Progrès, « Manchester : 12 victimes identifiées, nouvelle opération en cours », sur leprogres.fr, .
  39. a et b (pl) Site Wiadomosci.WP, « Kim byli Polacy, którzy zginęli w Manchesterze? Pochodzili z Darłowa (Qui étaient les Polonais qui sont morts à Manchester? Ils sont venus de Darłowo) », sur wiadomosci.wp.pl, .
  40. « Attentat de Manchester : Merkel dit sa «tristesse» et son «horreur» », Libération.fr,‎ (lire en ligne).
  41. Le Point, magazine, « Manchester: Trump condamne une attaque perpétrée par des "losers malfaisants" », Le Point,‎ (lire en ligne).
  42. « En direct : au moins 22 morts et 50 blessés dans un attentat lors d’un concert à Manchester », sur Le Monde.fr (consulté le 23 mai 2017).
  43. « Poutine prêt à "développer la lutte antiterroriste" avec Londres », Orange Actualités,‎ (lire en ligne).
  44. « Doris Leuthard condamne », sur rts.ch, (consulté le 23 mai 2017).
  45. « La Tunisie condamne fermement l’attaque de Manchester », sur realites.com.tn, (consulté le 23 mai 2017).
  46. « No: 152, le 23 mai 2017, Communiqué de Presse concernant l'attaque terroriste perpétrée au Royaume-Uni », sur mfa.gov.tr, (consulté le 27 mai 2017)
  47. « Tweet de Jean-Claude Juncker », Twitter,‎ (lire en ligne).
  48. (en) Catholic Herald, article du 23 mai 2017.
  49. « Attentat à Manchester : La chanteuse Ariana Grande se dit « brisée » », sur 20minutes.fr (consulté le 23 mai 2017)
  50. Sophie Curtis, « Facebook activates Safety Check after Manchester 'terror attack' », mirror,‎ (lire en ligne).
  51. « Ce que l’on sait de l’attentat-suicide lors d’un concert à Manchester », sur Le Monde.fr (consulté le 23 mai 2017).
  52. « Tweet du Maire Andy Burnham du Grand Manchester », Twitter,‎ (lire en ligne).
  53. « Le jet d'eau illuminé en hommage aux victimes », tdg.ch/,‎ (lire en ligne)
  54. « Manchester : la tour Eiffel et la tour Montparnasse symboliquement éteintes mardi soir », sur europe1.fr, .
  55. lefigaro.fr, « Manchester: drapeaux mis en berne demain en France », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  56. « Drapeaux en berne, stars et politiques: les réactions pleuvent après Manchester », sur lesoir.be, .
  57. (en) « Flags fly at half mast across the world for Manchester », sur irishexaminer, .
  58. « Katy Perry, Justin Bieber to perform at Ariana Grande’s One Love Manchester benefit concert for terror attack victims », sur metro.co.uk, (consulté le 30 mai 2017)

Voir aussi

Articles connexes