Astérix et les Vikings

Astérix et les Vikings
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film

Réalisation Stefan Fjeldmark
Jesper Møller
Scénario Jean-Luc Goossens
Stefan Fjeldmark
Philip LaZebnik
Sociétés de production M6 Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau du Danemark Danemark
Genre Animation
Durée 78 minutes
Sortie 2006

Série "Astérix"

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Astérix et les Vikings est un film d'animation franco-danois de Stefan Fjeldmark et Jesper Møller, sorti en 2006. Le scénario, écrit par Jean-Luc Goossens avec la collaboration de Stefan Fjeldmark et des dialogues supplémentaires de Philip LaZebnik, est une libre adaptation des bandes dessinées Astérix et les Normands et La Grande Traversée de René Goscinny et Albert Uderzo. C'est le huitième long-métrage animé des aventures d'Astérix.

Synopsis

Nous sommes en 50 av. J.-C. En Gaule, un petit village résiste encore et toujours aux légions romaines. Menés par Abraracourcix, ces Gaulois survivent grâce à une potion magique, fabriquée par le druide Panoramix.

Un jour, Goudurix, le neveu d'Abraracourcix, débarque au village. Goudurix s'avérant être un jeune homme un peu trop coureur, pas très sportif ni courageux et aimant trop faire la fête la nuit, Abraracourcix charge ses deux meilleurs guerriers, Astérix et Obélix, d'entraîner Goudurix pour l’endurcir et en faire un homme. Mais Goudurix flanche à chaque épreuve que lui font passer Astérix et Obélix.

C'est alors que les terribles guerriers Vikings débarquent en Gaule. Menés par leur chef Grossebaf, ils sont à la recherche d'un homme lâche pour leur apprendre à être peureux ; les Vikings ayant entendu dire qu'avoir peur permettait de voler (à cause du proverbe « la peur donne des ailes »). Ainsi, les Vikings entendent parler de Goudurix qui se vante d'être un trouillard et le kidnappent. Ces derniers rembarquent à bord de leur drakkar et emmènent Goudurix dans le Grand Nord. Retenu prisonnier, le jeune homme rencontre à bord du bateau une jolie jeune Viking à la fois douce et bagarreuse : Abba, la fille du chef Grossebaf. Goudurix tombe tout de suite sous son charme et essaie d'en faire son alliée face aux autres Vikings, prêts à l'exécuter. Mais, bien qu'elle soit elle aussi sensible à son charme, Abba croit, comme les autres Vikings, que Goudurix peut l'aider à voler et veut qu'il lui apprenne d'abord. Dans le même temps, Astérix et Obélix apprennent pour Goudurix et embarquent eux aussi pour le Grand Nord afin de le faire évader. Mais Goudurix et Abba sont devenus inséparables même s'il ne sait pas comment lui annoncer qu'il ne peut pas la faire voler.

Fiche technique

Distribution

Voix françaises

Source : Allodoublage

Voix danoises

  • Jesper Asholt : Astérix
  • Dejan Cukic : Obélix
  • David Owe : Provoix (Goudurix)
  • Helle Fagralid : Abba
  • Martin Brygmann : Runograf (Cryptograf)
  • Peter Aude : Chef Grossebaf
  • Søren Spanning : Majestix (Abraracoursix)
  • Søs Egelind : Vikéa

Voix américaines

Production

La productrice Natalie Altmann, voyant les succès d'audiences des rediffusions des dessins-animés Astérix sur M6 voulait produire une série-télévisée mais Albert Uderzo refuse et décidèrent du long-métrage. Astérix et les Normands fut choisi en raison de son aspect international, d'autres albums sont également référencés : La Grande Traversée, Astérix et Cléopâtre et Le Cadeau de César. Le scénariste Gooscen explique vouloir transformer l'album en comédie d'action et en modernisant l'aspect (Goudurix aime le rap dans le dessin-animé contre le rock dans la bande-dessiné)[3].

Le film aurait nécessité quatre années de travail, 1 300 plans, plus de 100 000 dessins, des centaines de décors et entre 300 et 500 personnes au travail dans toute l'Europe. Les réalisateurs expliquèrent utiliser toutes les techniques de pointes et respecter les traits de la bande dessiné et du style d'Uderzo[3].

Choix des acteurs

  • Roger Carel est le seul acteur à conserver la voix d'Astérix depuis le tout premier dessin animé.
  • Jacques Frantz, qui succède à Pierre Tornade pour la voix d'Obélix, et qui fait également la voix du personnage dans le jeu vidéo Astérix aux jeux Olympiques, est connu pour être la voix française de Robert de Niro.

Box-office

Le film a fait 1 374 027 entrées en France[5], 541 332 en Allemagne[6] et 71 687 aux Pays-Bas[6].

Le DVD est sorti en France le 18 octobre 2006 à la location, le 25 octobre à la vente et enfin le 23 janvier 2008 en Blu-Ray.

Différences avec la bande dessinée et références culturelles

  • Dans la B.D., Batdaf est le bras droit du chef Grossebaf et a un rôle assez important. Dans le film, il apparaît peu et d'autres personnages ont été inventés.
  • Le plus important de tous les personnages inventés est celui d'Abba, la fille au caractère bien trempé du chef viking Grossebaf : Goudurix tombe amoureux d'elle et essaie d'en faire son alliée alors que les autres vikings le retiennent prisonnier.
  • Les auteurs ont créé un guerrier viking herculéen : Olaf, qui ressemble un peu à Arnold Schwarzenegger jeune (d'ailleurs, durant le duel final, Olaf sort la célèbre réplique du Terminator « Hasta la vista, baby »)[7].
  • Dans la B.D., les Vikings (ou plutôt les Normands) installent d'abord leur campement sur la plage près du village et y restent, même après avoir kidnappé Goudurix. Dans le film, ils rembarquent sur leur drakkar et emmènent Goudurix chez eux dans le Grand Nord où se déroule la seconde moitié du film, davantage inspirée de La Grande Traversée.
  • La mère d'Abba se nomme Vikéa (faisant référence à Ikéa) et a une folle passion pour le mobilier en crâne.
  • Le prénom d'Abba, la fille du chef viking Grossebaf, est inspiré du nom du célèbre groupe de pop d'origine suédoise.
  • À la fin du film, au moment où ils retournent chez eux, les Vikings, connaissant désormais la peur, ont absolument peur de tout, alors que dans la B.D., dans le même passage, sur l'avant-dernière vignette, les Vikings (ou plutôt les Normands) « ont su combattre leur peur, et la vaincre ».

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. Asterix et les vikings soundtrack on www.discogs.com
  2. a et b Philippe Lombard, Goscinny-scope: D'Astérix au Viager, tout le cinéma du maître de la BD « Astérix et les Vikings de Stefan Fjeldmark et Jesper Møller (2006) »
  3. [1]
  4. a et b [2]
  5. « Astérix et les Vikings. Un dessin animé soigné pour savoir si la peur donne vraiment des ailes Grossebaf a le Goudurix », sur DH,