Astérix aux Jeux olympiques

Astérix aux Jeux olympiques
12e album de la série Astérix
Scénario Goscinny
Dessin Uderzo

Personnages principaux Astérix
Obélix
Lieu de l’action Armorique
Grèce
Époque de l’action Ier siècle av. J.-C.

Éditeur Dargaud
Hachette
Première publication 1968
ISBN 978-2-01-210171-5
Nb. de pages 44

Prépublication Pilote
Adaptations Cinéma
Jeu vidéo
Albums de la série

Astérix aux Jeux olympiques est le douzième album de la série de bande dessinée Astérix de René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessin), prépublié dans Pilote du no 434 (15 février 1968) au no 455 (25 juillet 1968) et publié en album en 1968.

Il s'agit d'une adaptation Astérix des Jeux olympiques d'Athènes de 1896.

Une adaptation au cinéma (Astérix aux Jeux olympiques) est sortie le 30 janvier 2008 simultanément dans plusieurs pays européens ; avec un budget de 78 000 000  ce film est alors le plus cher de tous les temps dans le paysage cinématographique français. Il a été réalisé par Frédéric Forestier et Thomas Langmann et n'est pas entièrement fidèle à l'album.

Synopsis

Astérix et Obélix se rendent en Grèce, à Olympie, pour participer aux Jeux olympiques. Une bonne partie du village gaulois les accompagne pour les soutenir en se faisant passer pour des romains (les jeux étant réservés aux Grecs, les Romains y étant admis au nom de leur supposée parenté avec les Troyens).

Malheureusement, quand ils arrivent, leurs espoirs de remporter les jeux haut la main s'écroulent quand ils entendent parler de l'interdiction des produits dopants. La potion magique procure une force surhumaine est par conséquent considérée comme un produit interdit. Refusant d'abandonner, Astérix n'a d'autre choix que de représenter la Gaule, seul, et sans potion magique. Toutefois, la présence des Gaulois a fortement perturbé la préparation des athlètes romains. Les Grecs remportent toutes les épreuves. Mais il est décidé de laisser la prochaine épreuve de course à pied aux Romains seulement (Astérix inclus).

Astérix et Panoramix ont un plan pour gagner l'épreuve : ils parlent de préparer une marmite de potion magique devant les Romains tout en indiquant le lieu où elle se trouve. Le lendemain, tous les Romains sauf Astérix remportent la course à pied. Mais Panoramix proteste en signalant qu'ils ont bu la potion magique et en le prouvant du fait qu'ils ont la langue bleue à cause d'un colorant qu'il a versé dans la marmite. Les Romains étant disqualifiés pour dopage, Astérix remporte la course et est sacré champion olympique. Mais il décide remettre la palme à l'athlète du camp d'Aquarium qui est félicité par César.

Autour de l'album

Clins d’œil

À la Grèce

Au monde du sport

  • René Goscinny a eu l'idée de faire participer les Gaulois aux Jeux Olympiques à la suite des Jeux olympiques d'été de 1968 à Mexico[1].
  • Abraracourcix signale au centurion Mordicus, qui reproche aux Gaulois d'utiliser la potion magique pour les épreuves : "Nous ne vous empêchons pas de participer... Cela dit, nous, on va gagner... C'est l'essentiel". C'est une parodie de la devise olympique "L'essentiel n'est pas de gagner mais de participer".

Villes et lieux traversés

Citations latines

  • Et nunc reges, intelligite; erudimini, qui judicatis terram. , p. 15 : Et maintenant, rois, comprenez ; instruisez-vous, vous qui décidez du sort de la terre.
  • In vino veritas, p. 27 : Dans le vin, la vérité
  • Mens sana in corpore sano, p. 40 : Un esprit sain dans un corps sain

Rééditions

  • À l'occasion de la sortie du film, une édition limitée à 100 000 exemplaires avec une nouvelle couverture est sortie le 16 janvier 2008.

Notes et références

  1. « J'ai eu l'idée de faire cet album à cause des jeux de Mexico, mais j'explique comment cela se passait à l'époque. », in René Goscinny raconte les secrets d'Astérix, éditions du Cherche-Midi, 2014, page 105.

Annexes

Bibliographie

  • Paul Gravett (dir.), « De 1950 à 1969 : Astérix aux Jeux olympiques », dans Les 1001 BD qu'il faut avoir lues dans sa vie, Flammarion, (ISBN 2081277735), p. 286.

Articles connexes