Association canadienne d’éducation des adultes des universités de langue française

Association canadienne d'éducation des adultes des universités de langue française
Cadre
Zone d’influence Canada
Fondation
Fondation 3 septembre 1965
Identité
Siège Trois-Rivières, QC
Président Richard Chénier (actuel)
Membres 40 (institutionnels, associés, individuels et émérites)
Site web http://www.acdeaulf.ca

L'association canadienne d'éducation des adultes des universités de langue française (abrégée ACDEAULF) est une association qui a été créée afin d'établir des relations entre tous les membres de la conférence canadienne des collèges et des universités, dans le but de résoudre certains problèmes communs ou particuliers au regard de l'éducation des adultes. L'ACDEAULF est représentée dans diverses instances comme la Commission canadienne de l'UNESCO et le Conseil supérieur de l'éducation.

Association canadienne d’éducation des adultes des universités de langue française

Sommaire

Historique

Dans les années 1950, l'offre de services éducatifs en éducation des adultes s'amorce dans les universités. Ainsi l'Université de Montréal met sur pied le Service d'extension de l'enseignement en 1952. Progressivement, il y a un changement dans la conception de la mission des universités qui doivent dorénavant s'ouvrir aux adultes et rendre leurs programmes accessibles.

Les années 1960 sont celles de la Révolution tranquille et le système d'éducation fait l'objet d'une attention particulière. En 1964 sont créés le ministère de l'Éducation et le Conseil supérieur de l'éducation. La même année, le rapport du Comité d'étude sur l'éducation des adultes (Rapport Ryan) donne un élan à ce secteur : les universités s'ouvrent aux étudiants à temps partiel, majoritairement adultes et les budgets augmentent considérablement.

C'est à ce moment que l'ACDEAULF a vu le jour, mais sous un nom différent : Association canadienne des directeurs des extensions des universités de langue française[1]. Cela s'est passé le 3 septembre 1965 au Cercle universitaire de l'Université Laval. Dix personnes étaient présentes : Roland Brunet, Gilles Cloutier, June Hébert, Jean Houpert et Normand Jutras de l'Université de Montréal, Dr. Rosario Cousineau et Benoît Letendre de l'Université de Sherbrooke, Henri Lallier et Louisette Marquis de l'Université Laval et enfin, Armand Massé du Collège Sainte-Marie. Le 1er président fut M. Jean Houpert, directeur du Service de l'Éducation permanente de l'Université de Montréal. Le 1er colloque fut organisé du 1er au 3 février 1967, et eut pour thème « La promotion des adultes : défis nouveaux pour l'Université ». L'association fut enregistrée qu'en 1971 et ses statuts établis la même année avant d'être refondus en 1979.

Faits marquants

  • 1980-1982 : L'ACDEAULF contribue aux travaux de la Commission Jean (Commission d'étude sur la formation des adultes)
  • 1987-1988 : En juin 1987, à la suite du colloque sur l'unité d'éducation continue (UEC), l'ACDEAULF invite d'autres partenaires à participer à la création d'une société afin de promouvoir l'utilisation de cette unité de mesure pour la formation professionnelle. C'est ainsi que le 3 mai 1988, l'ACDEAULF crée la Société de formation et d'éducation continue (SOFEDUC)[2], société à but non lucratif (à charte fédérale), afin de regrouper les acteurs concernés qui souhaitent d'une part, offrir aux adultes suivant des formations non créditées une unité de valeur standard et d'autre part, établir un lien de réflexion et de développement en formation continue.
  • 1994-1995 : Le Conseil administratif institue les Prix de l'ACDEAULF et met sur pied une procédure pour la désignation des récipiendaires de ces prix, de même que pour la nomination des membres émérites.
  • 1999 : L'ACDEAULF accueille dans ses rangs, en plus des membres institutionnels, des membres associés, des membres individuels ainsi que des membres émérites. Elle modifie son nom pour Association canadienne d'éducation des adultes des universités de langue française (ACDEAULF).
  • 1999-2000 : Mise en service du site Web de l'ACDEAULF.
  • 2005 : Le 18 février 2005 marque les 40 ans d'existence de l'association et permet d'organiser une journée de réflexion axée sur l'avenir de l'ACDEAULF, sa mission, son rôle, ses objectifs, ses mandats et ses adhérents. Un consensus s'est dégagé sur le caractère canadien, francophone et universitaire de l'Association[3].
  • 2013 : L'ACDEAULF participe à la mobilisation de la communauté éducative des adultes dans les universités en marge du printemps étudiant de 2012 et du Sommet sur l'enseignement supérieur[4].
  • 2014 : L'ACDEAULF et l'Institut de Coopération pour l'Éducation des Adultes, transmettent leurs réflexions sur le Rapport d'étape du chantier sur la politique de financement des universités préparé par Hélène P. Tremblay et Pierre Roy et remis au ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie[5].
  • En 2015, ses 40 membres étaient originaires de plusieurs provinces au Canada.

Fonctionnement

Son conseil d'administration est constitué de personnes désignées ou élues dont un membre institutionnel pour chaque établissement canadien d'enseignement universitaire de langue française pour en former au moins 60 %, et d'au plus 40 % de membres associés et de membres individuels[6].

Activités

L'ACDEAULF a un rôle d'animation et de regroupement. Son rôle de recherche est plus ponctuel alors que son mandat de formation reste épisodique.

L'association est représentée à diverses instances comme la Commission canadienne de l'UNESCO et le Conseil supérieur de l'éducation. À plusieurs occasions, l'ACDEAULF a déposé un avis au Conseil supérieur de l'éducation du Québec.

Chaque année, l'ACDEAULF organise une rencontre dans différentes villes québécoises ainsi qu'à l'extérieur du Québec, afin d'étudier une question d'actualité. Cela peut prendre la forme d'un colloque, d'un séminaire ou de journée d'étude[7]. L'Association en a conservé les traces sous forme d'actes de colloque, d'extraits des principales interventions, de comptes rendus, etc.

Elle a aussi produit plusieurs mémoires, dont un mémoire destiné à la marquante Commission d'étude sur la formation des adultes (Commission Jean) en 1980, celui intitulé « L'université pour les adultes aussi et pour de bon » qui a été présenté lors des audiences de la Commission des États généraux sur l'éducation en 1995, un autre mémoire a porté sur le projet de politique de l'éducation des adultes dans une perspective de formation continue, du gouvernement du Québec en 2001[8] et enfin, celui sur l'accessibilité et la participation des adultes à l'enseignement supérieur, présenté au Sommet sur l'enseignement supérieur (pour tous) en 2013[9].

L'ACDEAULF a financé quelques recherches au fil des ans comme « La reconnaissance des acquis dans les universités québécoises » en 2006[10].

L'ACDEAULF a reçu le Prix Fidélité de la SOFEDUC en novembre 2013 pour sa contribution à sa création et à la promotion de la formation continue.

Publications

Le bulletin électronique de l'ACDEAULF existe depuis octobre 2007[11].

Deux premiers bulletins d'information ont été diffusés en 1987-1988 afin de tenir les délégués et les membres individuels au fait de l'évolution des dossiers de l'Association. Il s'agissait de l'unique lien entre la tenue des deux activités permanentes annuelles. De mars 1993 à décembre 1996, le projet se poursuit avec la parution de huit bulletins de l'ACDEAULF.

Logos

Notes et références

  1. ACDEAULF, (1989). Cahier souvenir : Les vingt-cinq ans de l'ACDEAULF, 22 p.
  2. Présentation de la Société de formation et d'éducation continue (SOFEDUC)
  3. ACDEAULF, (2005). Compte rendu de la journée de réflexion de l'ACDEAULF, 18 février 2005
  4. ACDEAULF et l'ICÉA, (2013). La place des adultes dans les universités québécoises - un enjeu de société
  5. L'ACDEAULF et l'ICÉA favorisent l'élaboration de mesures universelles pour rendre plus accessible l'enseignement universitaire aux adultes.
  6. Règlements administratifs de l'ACDEAULF (http://www.acdeaulf.ca/pdf/statuts_reglements.pdf)
  7. Liste des journées d'étude et colloques de l'ACDEAULF (http://www.acdeaulf.ca/colloques.php)
  8. ACDEAULF, (2001). Mémoire : Rôle de l'état et l'orientation de son intervention en éducation (http://www.acdeaulf.ca/pdf/avis_conseil_superieur_role_etat.pdf)
  9. ACDEAULF, (2006). Rapport de recherche : La reconnaissance des acquis dans les universités québécoises (http://www.acdeaulf.ca/pdf/rapport_reconnaissance_acquis.pdf)
  10. ACDEAULF, (2013). Mémoire : Accessibilité et participation des adultes à l'enseignement supérieur (http://www.acdeaulf.ca/pdf/sommet2013_memoires.pdf)
  11. Bulletins électroniques de l'ACDEAULF (http://www.acdeaulf.ca/bulletins.php)

Liens externes

Le nombre de liens externes est trop important et a été automatiquement limité.