Association antimaçonnique de France

Association antimaçonnique de France
Cadre
Zone d’influence France
Fondation
Fondation 1904
Identité
Siège 42 rue de Grenelle
Président Jules de Cuverville
Roger Audren de Kerdrel
Gabriel de Ramel
Dominique Delahaye
Secrétaire général J. Tourmentin

L'Association antimaçonnique de France est une association antimaçonnique française active au début du XXe siècle.

Association antimaçonnique de France

Sommaire

Historique

Fondée en 1904, l'association remplace le Comité Antimaçonnique de Paris, fondé par J. Tourmentin en 1897. Parmi ses membres les plus notables, on peut citer Émile de Marcère (déjà président du Comité en 1902) ou l'amiral de Cuverville[1].

Très active à la suite de l'affaire des fiches, l'association reprend la revue La Franc-maçonnerie démasquée (dirigée par Gabriel de Bessonies sous le nom de plume de Soulacroix puis par l'abbé Tourmentin) et publie des répertoires avec plus de 30 000 noms de francs-maçons. La Ligue antimaçonnique de Belgique prit modèle sur elle lors de sa constitution.

Appelée quelquefois à tort « Ligue antimaçonnique de France », elle ne doit pas être confondue avec la Ligue française antimaçonnique, active à la même époque.

Membres du bureau

Publications

  • Répertoire maçonnique, Paris, 1908.

Notes et références

  1. Roger Mennevée, « L'organisation anti-maçonnique en France », Documents politiques, diplomatiques et financiers, juin 1927, p. 223.
  2. a, b, c et d Les Francs-maçons dans l'enseignement : 4.000 noms tirés du "Répertoire maçonnique" et des archives de l'Association antimaçonnique de France, Association antimaçonnique de France, Paris, 1911.
  3. Roger Mennevée, « L'organisation anti-maçonnique en France » (4e article), Documents politiques, diplomatiques et financiers, octobre 1927, p. 378.
  4. a et b La Croix, 3 janvier 1914, p. 2.