Associação Chapecoense de Futebol

Chapecoense
Logo du Chapecoense
Généralités
Nom complet Associação Chapecoense de Futebol
Surnoms Verdão
Furacão do Oeste
Chapeterror
Noms précédents Associação Chapecoense Kindermann/Mastervet
(2003-2004)
Fondation (44 ans)
Couleurs Vert et blanc
Stade Arena Condá
(22 830 places)
Siège R Clevelandia - E, 277
Chapecó, Santa Catarina
Championnat actuel Championnat du Brésil
Président Drapeau : Brésil Plínio David De Nes
Entraîneur Drapeau : Brésil Gilson Kleina
Site web www.chapecoense.com
Palmarès principal
National[1] Championnat de Santa Catarina (4)
International[1] Copa Sudamericana (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

L'Associação Chapecoense de Futebol, plus communément appelée Chapecoense (et dont l'acronyme est ACF), est un club de football professionnel brésilien fondé le et basé dans la ville de Chapecó dans l'État de Santa Catarina.

Disputant ses matches à domicile dans l'Arena Condá, le club évolue actuellement en Série A, premier échelon national du football brésilien, ainsi qu'en Championnat de Santa Catarina de football, premier échelon de l'État de Santa Catarina.

Chapecoense n'a jamais remporté de titre national, s'imposant uniquement sur la scène régionale, avec quatre titres de champion d'État et une victoire finale en Coupe de Santa Catarina. Le club dispose également d'une section de futsal, dont l'équipe première a remporté à deux reprises le championnat d'État.

Le 28 novembre 2016, 19 joueurs de l'effectif trouvent la mort dans l'accident du Vol 2933 LaMia Airlines[2].

Historique

Des débuts couronnés de succès

En 1973, l'envie naît dans la ville de Chapecó de fonder un club professionnel de football dans la région ouest de l'État de Santa Catarina, dont les clubs majeurs se situent à l'est. Ainsi, pour tenter de créer un club en mesure de rivaliser avec les clubs historiques de Florianópolis, la capitale de l'État, que sont Avaí et Figueirense, de jeunes passionnés de football, représentants de deux clubs amateurs, se réunissent et fondent l'Associação Chapecoense de Futebol le . On peut donc considérer que l'Associação Chapecoense de Futebol est née de la fusion des deux clubs amateurs dont sont issus ses fondateurs : l'Atlético Chapecó et l'Independente.

La même année, pour ses débuts, Chapecoense remporte son premier match professionnel face à São José (1-0), avant de s'offrir un match nul de gala à Florianópolis, sur le terrain d'Avaí (2-2). En 1977, l'ACF remporte son premier titre régional, en battant l'ogre local, Avaí, par un but à zéro en finale du championnat de Santa Catarina. En 1978 et 1979, Chapecoense évolue en Série A.

La renaissance du club à l'aube des années 2000

Alors que le club a obtenu de probants succès dès sa création, il traverse une période d'une vingtaine d'années dans l'ombre, ne réussissant alors à glaner qu'un titre de champion d'État en 1996. Mais, outre les difficultés sur le plan sportif, la plus grande inquiétude vient de la situation financière du club.

En 2003, Chapecoense utilise une faille dans la législation brésilienne pour se débarrasser de ses dettes insurmontables, en changeant d'identité juridique et en se renommant Associação Chapecoense Kindermann/Mastervet à la suite d'un partenariat avec un homme d'affaires local, Salézio Kindermann. Le partenariat dure jusqu'en 2004, où le club reprend son nom d'origine et entre dans une nouvelle ère de son histoire, qui commence par l'unique victoire en coupe de Santa Catarina en 2006.

L'année suivante, le club remporte pour la troisième fois le championnat d'État. En 2009, le club réapparaît sur la scène nationale, en Série D, le quatrième échelon national créé cette même année. Atteignant les demi-finales du championnat, le club obtient la promotion en Série C dès sa première participation en se classant finalement à la 3e place. Le club dispute trois saisons consécutives de Série C et termine, en 2012 à la 3e place de la division, synonyme d'accession au deuxième échelon national, la Série B. Dans la foulée, le club termine vice-champion de Série B, passant de la Série C à la Série A en seulement deux saisons[3].

Avec 43 points à l'issue de la saison 2014, il gagne son maintien en Série A.

En août 2017, le club est invité au Trophée Joan Gamper par le FC Barcelone.

Crash de l'avion CP2933

Article détaillé : Vol 2933 LaMia Airlines.

Le , un Avro RJ85 de LaMia Airlines immatriculé CP2933 en provenance de Bolivie, transportant l'équipe première[4] vers l'aéroport de Medellín en Colombie pour jouer le match aller de la finale de la Copa Sudamericana 2016 contre le club de l'Atletico Nacional[5], s'est écrasé à 22 h 34 UTC−5 en raison d'une panne de kérosène (réservoirs vides)[6].

Sur les 72 passagers et 9 membres d'équipages, se trouvaient également de nombreux journalistes. Cinq personnes ont survécu au crash[7], dont trois joueurs du club : les défenseurs Alan Ruschel (27 ans) et Neto (31 ans), ainsi que le gardien Jakson Follmann (24 ans), ce dernier étant amputé d'une jambe. Les deux autres survivants sont un journaliste et une hôtesse de l’air[8].

En raison de cet événement et faisant écho d'une proposition de l'Atlético Nacional, le la CONMEBOL déclare Chapecoense vainqueur de la Copa Sudamericana 2016, en guise d'hommage posthume à l'équipe brésilienne décimée[9].

Palmarès

Palmarès en compétitions
Compétitions officielles Compétitions amicales
  • Taça Santa Catarina (1) :
  • Taça Plinio Arlindo de Nez (1) :
  • Taça Seletiva (1) :
  • Copa da Páz (1) :

Personnalités du club

Effectif actuel (2017-2018)

Au 8 août 2017

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau du Brésil G Artur Moraes
12 Drapeau du Brésil G Elias Curzel
93 Drapeau du Brésil G Jandrei
Drapeau du Brésil G Luiz Felipe
2 Drapeau du Brésil D João Pedro
3 Drapeau du Brésil D Douglas Grolli
4 Drapeau du Brésil D Neto
6 Drapeau du Brésil D Reinaldo
14 Drapeau du Brésil D Fabrício Bruno
15 Drapeau du Brésil D Nathan Pelae
21 Drapeau du Brésil D Luiz Otávio
22 Drapeau du Brésil D Apodi
No. Nat. Position Nom du joueur
26 Drapeau du Brésil D Diego Renan
28 Drapeau du Brésil D Alan Ruschel
80 Drapeau du Brésil D Victor Ramos Ferreira
92 Drapeau du Brésil D Emiliano Zeballos
Drapeau du Brésil D Vinícius
Drapeau du Brésil D Hiago Corrêa
Drapeau du Brésil D Busanello
5 Drapeau du Brésil M Moisés Ribeiro
8 Drapeau du Brésil M Andrei Girotto
11 Drapeau du Brésil M Luiz Antônio
23 Drapeau du Brésil M Lucas Marques
No. Nat. Position Nom du joueur
25 Drapeau du Brésil M Lucas Mineiro
30 Drapeau du Brésil M Neném
31 Drapeau du Brésil M Dodô
33 Drapeau du Brésil M Lucas Marques
70 Drapeau du Brésil M Nadson
Drapeau du Brésil M Andrei Alba
Drapeau du Brésil M Amaral
7 Drapeau du Brésil A Rossi
9 Drapeau du Brésil A Wellington Paulista
10 Drapeau du Brésil A Túlio de Melo
No. Nat. Position Nom du joueur
17 Drapeau du Brésil A Arthur Caike
19 Drapeau du Brésil A Pedro Perotti
27 Drapeau du Brésil A Bryan Mascarenhas
32 Drapeau du Brésil A Lourency Rodrigues
77 Drapeau du Brésil A Osman Jr.

Notes et références

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en) « Chapecoense plane crash: The victims, the survivors and those left behind », BBC News,‎ (lire en ligne)
  3. « Da Série D a elite do futebol brasileiro, a ascensão da Chapecoense », sur diariocatarinense.clicrbs.com.br, Diário Catarinense, (consulté le 7 décembre 2013)
  4. (es) « Communiqué de presse de l'aéroport », (consulté le 29 novembre 2016)
  5. « L’équipe de Chapecoense au coeur du drame aérien en Colombie - Etranger - Football », Sport24,‎ (lire en ligne)
  6. « Crash de l'avion de Chapecoense : le scénario d'une succession d'erreurs humaines est confirmé », LCI,‎ (lire en ligne)
  7. avec AFP, « Des survivants dans l'accident d'avion transportant l'équipe brésilienne de Chapecoense », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  8. (pt) « Goleiro Danilo também sobrevive a acidente aéreo - Agência Estado - UOL Notícias », UOL Notícias,‎ (lire en ligne)
  9. (es) « CONMEBOL otorga el título de Campeón de la Sudamericana 2016 a Chapecoense », sur http://www.conmebol.com,
  10. « Chapecoense champion à titre posthume », sur www.sofoot.com, (consulté le 14 décembre 2016).
  11. « CAMPEONATO BRASILEIRO DE FUTEBOL - SÉRIE B - 2013 », sur www.cbf.com.br, Confédération brésilienne de football (consulté le 7 décembre 2013)

Annexes

Liens externes

  • (pt) Site officiel du club
  • (pt) « Histoire de Chapecoense », sur gazetaesportiva.net, (consulté le 28 octobre 2013)