Artur Ávila

Artur Ávila
Description de l'image Artur Ávila.jpg.
Naissance (39 ans)
Rio de Janeiro (Brésil)
Domicile Paris, France
Rio de Janeiro, Brésil
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Drapeau de la France France[1]
Domaines Mathématicien
Institutions CNRS, IMJ-PRG
Université Paris Diderot Paris 7
Instituto Nacional de Matemática Pura e Aplicada
Diplôme Instituto Nacional de Matemática Pura e Aplicada
Directeur de thèse Welington de Melo
Étudiants en thèse Xiaochuan Liu, Maria João Resende, Disheng Xu, Zhenghe Zhang
Renommé pour Théorie des systèmes dynamiques
Théorie spectrale
Distinctions Médaille Fields (2014)
IAMP Early Career Award (2012)
Prix Michael Brin (2011)
Prix Jacques Herbrand (2009)
European Mathematical Society (2008)
Prix Salem (2006)

Artur Ávila Cordeiro de Melo (né le à Rio de Janeiro) est un mathématicien franco-brésilien travaillant principalement dans les domaines des systèmes dynamiques et de la théorie spectrale. En 2014, il devient lauréat de la médaille Fields[2].

Biographie et distinctions

Artur Ávila grandit à Rio, auprès d'un père assureur et d'une mère fonctionnaire[3]. À l'âge de 16 ans, Artur Ávila remporte une médaille d'or aux Olympiades internationales de mathématiques de Toronto et obtient une bourse pour étudier à l'Institut national de mathématiques pures et appliquées[4], où il débute à 19 ans un doctorat en dynamique unidimensionnelle sous la direction de Welington de Melo[5]. Il soutient sa thèse en 2001 et rejoint le Collège de France pour un postdoc de deux ans. En 2003, il est recruté au CNRS après avoir échoué deux fois au concours[6].

En 2005, Artur Ávila est chargé du cours Peccot au Collège de France, sur le thème Dynamique des cocycles quasi périodiques et spectre de l'opérateur presque-Mathieu. Il reçoit en 2006 la médaille de bronze du CNRS, ainsi que le prix Salem, et est reçu Clay Research Fellow. En 2008, il devient le plus jeune directeur de recherche au CNRS à seulement 29 ans[7]. La même année, il se voit décerner l'un des dix prix de la Société mathématique européenne lors du cinquième Congrès européen de mathématiques, tandis qu'en 2009 lui est remis le Grand Prix Jacques Herbrand de l'Académie des Sciences[8]. Il participe en 2010 au Congrès international des mathématiciens à Hyderabad en tant que conférencier plénier[9].

Artur Ávila reçoit en 2011 le prix Michael-Brin, avant de remporter en 2012 le Early Career Award de l'International Association of Mathematical Physics[10] et de se voir décerner le la médaille Fields, la plus importante distinction en mathématiques.

Décorations

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Artur Avila » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) http://www.math.jussieu.fr/~artur/cur.pdf.
  2. (en) http://www.mathunion.org/general/prizes/2014/.
  3. Philippe Douroux, « Artur Avila. Maître maths en tongs », Libération,‎ (lire en ligne).
  4. (pt) « Gênio da matemática carioca ».
  5. (pt) « Artur tem um problema ».
  6. Charline Zeitoun, Artur Avila, médaille Fields 2014, lejournal.cnrs.fr, 13 août 2014
  7. Artur Avila, lauréat de la médaille Fields 2014, 13 août 2014
  8. (fr) http://www.cnrs.fr/insmi/spip.php?article203.
  9. (en) « ICM Plenary and Invited Speakers since 1897 ».
  10. (en) « The IAMP Early Career Award ».
  11. Décret du 31 décembre 2014

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque royale des Pays-Bas • Bibliothèque universitaire de Pologne • WorldCat
  • Ressources relatives à la recherche : Mathematics Genealogy Project • ZbMATH
  • Page d'Artur Ávila
  • (en) Claymath fellow page
  • (en) Communiqué de presse de la médaille Fields