Artres

Artres
Artres
La mairie d'Artres.
Blason de Artres
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Valenciennes
Canton Aulnoy-lez-Valenciennes
Intercommunalité Communauté d'agglomération Valenciennes Métropole
Maire
Mandat
Christian Lerat
2014-2020
Code postal 59269
Code commune 59019
Démographie
Gentilé Artrésiens, Artrésiennes
Population
municipale
1 053 hab. (2016 en augmentation de 2,53 % par rapport à 2011)
Densité 160 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 17′ 39″ nord, 3° 32′ 28″ est
Altitude Min. 39 m
Max. 96 m
Superficie 6,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte administrative des Nord-Pas-de-Calais-Picardie
City locator 14.svg
Artres

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Artres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Artres

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Artres

Artres est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie

Localisation

Artres est située sur la rivière Rhônelle à environ neuf kilomètres au sud de Valenciennes.

Géologie et relief

Hydrographie

Climat

Article connexe : Climat du Nord-Pas-de-Calais.

Voie de communication et transport

Urbanisme

Toponymie

Artres, du latin atrium, un lieu où l'on rendait justice. Il reste de l'époque romaine les vestiges d'un aqueduc.

Histoire

L'abbaye de Maroilles possédait dans le XIIe siècle beaucoup de biens à Artres. En 1184, les seigneurs de Famars qui étaient les seigneurs de la terre d'Artres, en vendaient la moitié au comte du Hainaut.

En 1340, au début de la guerre de Cent Ans, les Français brûlèrent le village.

Du XIVe siècle au XVIIIe siècle, le fief d'Artres était possédé par la famille de Haynin.

En 1834, la famille d'Haussy fonde une sucrerie. C'est le début du développement économique d'Artres et de la campagne environnante, qui sera encore renforcé par l'arrivée du chemin de fer avec une gare à Artres. Plus de 400 personnes travaillaient pour cette industrie pendant la campagne sucrière. Au début du XXe siècle, de nouveaux bâtiments de sucrerie sont construits. Ils abritèrent ensuite d'autres activités industrielles. Artres a possédé aussi une briquerie (détruite en 1936).

En 1900, à Artres, des maisons ont encore un toit de chaume, revêtement ancien qui a précédé la mise en place des tuiles ou ardoises : le 15 avril 1900, sept d'entre elles sont détruites par le feu[1].

Artres, avec ses champs de betteraves, a gardé son caractère rural et agricole.

Politique et administration

Situation administrative

Tendance politique

Administration municipale

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1974 Joseph Bultez    
mars 1989 Maxime Gombert    
mars 2001 Jacques Delfavero    
mars 2008 Bernard Lafond    
En cours Christian Lerat    
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives

La commune relève du tribunal d'instance de Valenciennes, du tribunal de grande instance de Valenciennes, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Valenciennes, du conseil de prud'hommes de Valenciennes, du tribunal de commerce de Valenciennes, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Politique environnementale

Jumelages

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2016, la commune comptait 1 053 habitants[Note 1], en augmentation de 2,53 % par rapport à 2011 (Nord : +0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
245203259552666711819804899
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
9699521 0051 0191 0481 0321 0541 0501 047
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 042973892908950979966999995
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2016
9058539791 0871 0711 0591 0571 0211 053
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

Pyramide des âges à Artres en 2007 en pourcentage[6].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ans ou +
1,6 
3,7 
75 à 89 ans
4,5 
9,6 
60 à 74 ans
12,2 
24,4 
45 à 59 ans
24,6 
21,6 
30 à 44 ans
20,5 
20,1 
15 à 29 ans
18,6 
20,0 
0 à 14 ans
18,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2010 en pourcentage[7].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
5,0 
75 à 89 ans
8,7 
11,5 
60 à 74 ans
12,7 
19,5 
45 à 59 ans
19,3 
20,5 
30 à 44 ans
19,4 
21,9 
15 à 29 ans
20,3 
21,4 
0 à 14 ans
18,9 

Santé

Enseignement

Artres fait partie de l'académie de Lille.

Sports

Média

Cultes

Économie

Culture et patrimoine

Lieux et monuments

  • L'église Saint-Martin, du XVIIIe siècle. Les archives mentionnent 1757 comme date de fin des travaux.
  • La grotte de Lourdes auprès de l'église, 1885.
  • La chapelle rue du Tapage.
  • La chapelle rue Gambetta.
  • La cense du château du XVIIIe siècle.
  • Le cimetière communal d'Artres héberge six tombes de soldats — gérées par la Commonwealth War Graves Commission —, tués à la fin de la Première Guerre mondiale (en octobre et en novembre 1918)[8].
  • Le monument aux morts, commémorant les morts de quatre conflits militaires : 1870-71, 1914-18, 1939-45 et la guerre d'Algérie[9].


Personnalités liées à la commune

Héraldique

Blason Artres 59.svg

Les armes d'Artres se blasonnent ainsi : « D'or, à la croix engrêlée de gueules. »[réf. nécessaire]

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Artres sur le site de l'Institut géographique national

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Cent ans de vie dans la région, Tome 1 : 1900-1914, La Voix du Nord éditions, 1998, page 37
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. « Evolution et structure de la population à Artres en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 juillet 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 mai 2014)
  8. Artres sur www.inmemories.com
  9. [1]