Arthur Musmeaux

Arthur Musmeaux
Illustration.
Portrait paru dans l'Humanité du 25 février 1938
Fonctions
Député du Nord
élu dans la 19e circonscription

(10 ans, 4 mois et 7 jours)
Gouvernement Ve République
Législature IIe, IIIe, IVe
Prédécesseur Pierre Carous (UNR)
Successeur Georges Donnez (MDSF)
Député du Nord
élu dans de la 3e circonscription

(13 ans, 1 mois et 17 jours)
Gouvernement IVe République
Législature 1er Ass. constituante, 2e Ass. constituante, Ie, IIe et IIIe
Prédécesseur -
Successeur -
Député du Nord
élu dans la 2e circonscription de Valenciennes

(3 ans, 8 mois et 18 jours)
Gouvernement IIIe République
Législature XVIe
Prédécesseur Ernest Couteaux (SFIO)
Successeur -
Conseiller général du Nord
(élu pour le Canton de Valenciennes-Est)

(6 ans)
Prédécesseur M. Wallet (SFIO)
Successeur Gaston Poulain (PCF)
Conseiller général du Nord
(élu pour le Canton de Valenciennes-Nord)

(13 ans)
Prédécesseur Gustave Thiétard (SFIO)
Successeur M. Gilliard (SFIO)
Biographie
Nom de naissance Arthur, Jean Musmeaux
Date de naissance
Lieu de naissance Anor (Nord, France)
Date de décès (à 93 ans)
Lieu de décès Petite-Forêt (Nord, France)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique PCF
Profession ouvrier métallurgiste

Arthur Musmeaux, né le à Anor (Nord) et mort le à Petite-Forêt (Nord), est un homme politique français. Membre du Parti communiste français, il a été conseiller général du canton de Valenciennes-Est et de celui de Valenciennes-Nord et député du Nord.

Biographie

Aîné de six enfants, Arthur Musmeaux commence à travailler dès l'âge de 13 ans comme apprenti mouleur. En 1905, il s'engage dans l'action syndicale et en même temps il adhère aux Jeunesses socialistes[1].

Au congrès de Tours, il est favorable à l'adhésion du Parti socialiste à la IIIe Internationale. Il devient l'un des secrétaires du premier comité fédéral du Nord du Parti communiste. En 1924, il est secrétaire du syndicat CGT des métaux de Valenciennes-Maubeuge, puis secrétaire de l'union locale de Valenciennes.

En 1936, Arthur Musmeaux est élu député du Nord. Ayant adhéré au groupe ouvrier et paysan français créé pour remplacer à la Chambre le groupe communiste dissous, il est arrêté, comme ses collègues, déchu de son mandat et condamné le 3 avril 1940 par le 3e tribunal militaire de Paris à 5 ans de prison, 4 000 francs d'amende et 5 ans de privation de ses droits civils et politiques[2] pour « reconstitution de ligue dissoute ». Il est incarcéré dans plusieurs prisons puis est déporté à Maison Carrée en Algérie.

Après la Libération, il est réélu député de 1945 à 1958, puis de 1962 à 1973. En outre, Arthur Musmeaux a été conseiller général de Valenciennes de 1955 à 1958, puis de 1961 à 1967, et conseiller municipal de 1945 à 1959.

Famille

Marié à Juliette Chanat, il était père de 2 filles, dont l'une, Élise Lefebvre-Musmeaux, a été maire de Raismes[3].

Détail des fonctions et des mandats

Mandats locaux
Mandats parlementaires

Sources

  • « Arthur Musmeaux », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe