Arlette Zola

Arlette Zola
Biographie
Naissance
(69 ans)
Fribourg
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web
Œuvres principales

Arlette Zola, née Arlette Jaquet le à Fribourg, est une chanteuse suisse. Son premier grand succès est Elles sont coquines, édité en 1966 par Disc AZ et son premier album Arlette Zola en 1967 chez le même éditeur. Elle se retrouve au hit-parade des radios francophones en 1967 grâce à Deux garçons pour une fille, Le marin et la sirène et Je n'aime que vous. Elle enchaîne alors les interviews dans les magazines, les plateaux de télévisions, se produit en Suisse et dans le monde, jusqu'au Brésil.

Biographie

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Dès son plus jeune âge, elle se met à chanter et à gratter sa guitare[1]. Elle se fait remarquer lors du concours « Télé-Crochet » de la télévision suisse romande en gagnant le 1er prix avec la chanson L’enfant do de Petula Clark. Marco Vifian, directeur artistique des Aiglons[Qui ?] l’incite alors à se diriger vers la chanson.

Fin 1966, Arlette Zola sort le single Elles sont coquines, qui sera son premier grand succès commercial, édité par Disc AZ. Un album suit en 1967 intitulé Arlette Zola toujours chez Disc AZ.

Les chansons Deux garçons pour une fille, Le marin et la sirène et Je n'aime que vous se retrouvent en haut des hit-parade des radios francophones en 1967. Arlette fait alors la une des magazines pour jeunes comme Salut les copains[1]. Elle est classée aux premières places de l'émission de radio du même nom sur Europe 1, chante sur de nombreux plateaux de télévision et se produit en Suisse et à l’étranger.

Elle se marie en 1972 et met au monde sa fille Romy en 1979[1].

En 1982 elle revient à la chanson grâce à Alain Morisod et représente la Suisse au Concours Eurovision de la chanson 1982 où elle obtient la 3e place avec Amour on t'aime. Suivront des galas et concerts, surtout en Suisse romande et la sortie de nouveaux disques. Durant 3 ans elle est meneuse de la revue de Servion chez Barnabé.

Alain Morisod, en toute amitié et reconnaissant de son talent, l’invite en novembre 1998 à son émission (Les coups de cœur) sur la Télévision suisse romande. Il lui offre une chanson qui s’intitule, Laissez moi encore chanter.

Avec l’appui de ses fans qui l’encouragent, un nouveau CD sort en 2003 où elle interprète notamment Les amants d'un jour en souvenir d’Édith Piaf. En 2005, elle sort un CD qui retrace les valeurs qui lui sont chères : « Amour, amitié ». En 2007, Arlette Zola publie un nouvel album intitulé Le bonheur ne coûte rien et l'on entend son nouveau disque sur les ondes.

Discographie

  • 1965 Un peu d'amour ; Libéria[2]
  • 1966 Elles sont coquines ; Disc AZ[2]
  • 1967 Arlette Zola ; Disc AZ[2]
  • 1967 Deux garçons pour une fille ; Disc AZ[2]
  • 1968 Musique en tête ; Disc AZ LP[2]
  • 1969 C'est toute la terre ; Disc Concert Hall LP[2]
  • 1969 La marchande de bonbon ; Vogue[2]
  • 1970 L'été ; Vogue[2]
  • 1971 Je suis folle de tant t'aimer ; Vogue[2]
  • 1972 Pour que vienne enfin ce grand matin ; Evasion[2]
  • 1977 Tu inventais des saisons ; Tourel[2]
  • 1980 Offre moi un sourire ; Libéria[2]
  • 1981 Frappe dans tes mains ; Libéria [2]
  • 1981 Les fiancés du lac de Côme ; LP Libéria[2]
  • 1982 Amour on t'aime ; LP Jupiter Records[2]
  • 1982 Je nai pas changé LP Jupiter Records[2]
  • 1983 Billy Boogie LP Vogue[2]
  • 1984 Hasta manana amore mio Disc Ibach[2]
  • 1985 Donne-moi Disc Carrère[2]
  • 1990 Mais moi je l'aime ; Libéria[2]
  • 2003 Laissez-moi encore chanter ; Azo[2]
  • 2005 Amour... Amitié ; Azo[2]
  • 2007 Le bonheur ne coûte rien ; Azo[2]

Annexes

Voir aussi

Notes et références

  1. a b et c Isabelle Guisan, « Que sont-ils devenu? Arlette Zola », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v et w Arlette Zola - Discographie sur swissdisco.ch.

Lien externe