Ariane Massenet

Ariane Massenet
Image illustrative de l’article Ariane Massenet
Ariane Massenet à la cérémonie des Globes de cristal 2018.

Naissance (52 ans)
Pau (Pyrénées-Atlantiques)
Médias
Média principal Télévision, radio
Pays Drapeau de la France France
Télévision Canal+ (1991-2000, 2005-2013)
Paris Première (2004-2006)
D8 (2013-2014)
France 3 (2000-2004 / 2015- )
Radio France Inter (2000-2004)
Europe 1 (2002-2005 / 2011-2012)
Fonction Journaliste, écrivain, animatrice de télévision, animatrice de radio

Ariane Massenet est une journaliste française, animatrice de télévision et de radio, née à Pau le . Elle se fait d'abord connaître sur Canal+ puis accède à une plus grande notoriété grâce à sa collaboration avec Marc-Olivier Fogiel, sur Canal+, France Inter et France 3. Elle continue ensuite sa carrière d'animatrice sur divers médias (Europe 1, à nouveau Canal+, C8...).

Biographie

Sœur cadette de la journaliste Béatrice Massenet[1], Ariane Massenet est l'arrière-arrière-arrière-petite-nièce du compositeur Jules Massenet[2],[3].

Elle passe toute sa jeunesse à Tours, en Indre-et-Loire. Enfant, elle rêve de devenir comédienne. Après un DEUG de droit[4], elle s'oriente finalement vers le journalisme.

RFO et FR3

En 1986, âgée de 21 ans, Ariane Massenet commence sa carrière de journaliste à Tahiti, sur les ondes de la station polynésienne Radio Soleil. Elle travaille ensuite pour le Réseau France Outre-Mer (RFO)[4].

De 1988 à 1989, elle fait sa première apparition télévisée en métropole dans une émission quotidienne sur France Région 3 Aquitaine où elle donne les informations sur l'agenda et les sorties, événements et loisirs régionaux intéressants. Elle anime aussi une émission sur Radio France Bordeaux Gironde où elle interviewe des enfants sur l'actualité du moment.

Nulle part ailleurs

En 1991, Ariane Massenet est recrutée par Canal+ où elle est pendant cinq ans l'assistante d'Antoine de Caunes sur l'émission Nulle part ailleurs, présentée par Philippe Gildas. Elle y tient notamment une rubrique en 1995 et 1996.

En 1995, elle assiste Jeanne Moreau, présidente du jury du festival de Cannes 1995. Elle produit également une émission sur les 50 ans du festival de Cannes[4].

En 1997, elle rejoint l'équipe de Marc-Olivier Fogiel qui présente TV+ sur la chaîne cryptée.

France 3

De 2000 à 2004, Ariane Massenet coanime avec Marc-Olivier Fogiel l'émission On ne peut pas plaire à tout le monde sur France 3, ce qui lui assure une notoriété auprès du grand public[4]. Elle tient également, toujours aux côtés de Marc-Olivier Fogiel, une chronique sur France Inter dans l'émission Vous écoutez la télé.

Europe 1

De 2002 à 2005, Ariane Massenet anime sur Europe 1 l'émission humoristique « Les Peopl'ettes » sur le thème de l'actualité people avec entre autres Laurence Lefèvre, directrice adjointe du CNRP (« le très sérieux Centre national de la recherche sur le people »), Henry-Jean Servat, Marie Montuir, Danielle Moreau et l'imitateur Didier Gustin.

De à , elle coanime avec sa sœur Béatrice, l'émission C'est de famille[5],[6] dans le prolongement des trois ouvrages qu'elles ont écrits en commun[7].

Paris Première

De 2004 à 2006, Ariane Massenet présente Petites confidences entre amis sur Paris Première, le jeudi soir en deuxième partie de soirée. Dans cette émission, une personnalité est interviewée par six de ses proches dans une suite de l'hôtel de Crillon.

Retour à Canal +

Le Grand Journal

À la rentrée 2005, Ariane Massenet rejoint à nouveau Canal+ et l'équipe de chroniqueurs avec qui Michel Denisot présente le talk-show Le Grand Journal en access prime-time du lundi au vendredi de 19 h 15 à 20 h 50. Elle y présente sa chronique sur l’actualité des médias et interviewe les invités : concernant plus particulièrement les personnalités politiques, elle considère que son rôle est de poser « les questions que tout le monde se pose, celle qu’un spécialiste évite, de peur de passer pour un crétin ou auxquelles il ne pense pas »[8]. En 2011, le site Acrimed critique ses prestations, jugeant qu'elles constituent « le degré zéro de l’interview politique »[9], tandis que Libération parle « d'indigence bavarde »[10]. Pour Paris Match au contraire, elle est « un des piliers du Grand Journal »[7]. Elle quitte l'émission à la fin de la saison 2011/2012, pour se consacrer à La Matinale[11].

Autres émissions

Pour les fêtes de fin d'année 2006, Ariane Massenet a présenté une émission C'est arrivé en 2007, qu'elle animait seule sur le thème présentation des prévisions de ce qui arrivera en 2007 : mode, social, télévision etc.

De 2008 à 2010, Ariane Massenet présente sur Comédie+ (une chaîne du groupe Canal) La Grosse Émission, un talk-show avec une personnalité invitée au milieu d'une bande de jeunes humoristes.

Elle a présenté l'émission Le + produit de l'année pour les fêtes de fin d'année 2010. À l'été 2011, à la suite du départ de Bruce Toussaint du groupe Canal+, elle reprend la présentation du jeu Le News Show[12].

La Matinale

Ariane Massenet au festival de Cannes 2012.

À partir de septembre 2012, Ariane Massenet anime La Matinale de Canal+, du lundi au vendredi[13]. Consécutivement à son arrivée et au départ de Maitena Biraben, l'émission subit, en début de saison, une chute significative d'audience[14] atteignant jusqu’à -35 %[15]. Mais dès janvier 2013, les audiences repartent et retrouvent leur rythme de croisière[16]. Malgré ça, le 18 juin 2013, Canal+ annonce la fin de cette émission pour recentrer son info sur i-Télé[17].

D8

Le 22 janvier 2013, elle présente exceptionnellement Touche pas à mon poste ! sur D8 (chaîne du Groupe Canal+) à la place de Cyril Hanouna, qui présente le prime-time de Nouvelle Star. Sur la même chaine, Ariane Massenet présente, de septembre 2013 à juin 2014, avec Camille Combal, l'émission quotidienne intitulée Est-ce que ça marche ? et produite par Cyril Hanouna, un peu à la façon de Touche pas à mon poste ![18].

Activités et apparitions annexes

Ouvrages

  • Ariane Massenet, Pipelette, Le Pré-aux-Clercs, (ISBN 2258062934)
  • Ariane et Béatrice Massenet, Mères et Fils : Ce que je voudrais te dire, édition Aubanel, (ISBN 2700604296)
    Conversations entre 19 mères et filles connues dont Claire Chazal, Sonia Rykiel ou encore Juliette Gréco.
  • Ariane et Béatrice Massenet, Mères et Fils : Ce que je voudrais te dire, édition Aubanel, (ISBN 270060556X)
    Conversations entre 20 mères et fils connus dont Véronique Sanson, Patrick Sebastien ou encore Simone Veil.
  • Ariane et Béatrice Massenet, Frères et Sœurs : Ce que je voudrais te dire, édition de La Martinière, (ISBN 2732442798)
    Conversations entre 20 frères et sœurs connus.

Filmographie

Cinéma

Télévision

  • 2017 : Cocovoit, 2004 : Une chanson dans la tête : Kamarette

Notes et références

  1. Jean-François Fournal, « Ariane et Béatrice Massenet : “ Une sœur, c'est une relation unique ” », sur www.la-croix.com, La Croix,
  2. Demi-frère de son quadrisaïeul (arrière-arrière-arrière-grand-père). Cf. Arbre généalogique d'Alexis Massenet
  3. Happy Hour, Canal+, 17 juillet 2012.
  4. a, b, c, d, e et f « Ariane Massenet n’est pas un pot de fleurs », France Bleu
  5. Camille Neveux, « Duo de sœurs au micro d'Europe 1 », lejdd.fr, 27 juin 2011
  6. « Europe 1 s'offre Ariane Massenet et sa sœur », Closer, 21 juin 2011.
  7. a et b « Ariane Massenet, inséparable de sa sœur », Paris Match , 4 novembre 2010.
  8. « Ariane Massenet, spécialiste de rien, curieuse de tout », Le Nouvel Observateur, 4 mars 2010
  9. « Ariane Massenet au Grand Journal de Canal + : le degré zéro de l’interview politique »
  10. « Grand Journal et petites cervelles »
  11. « Ariane Massenet quitte Le Grand Journal !  », Télé Loisirs, 24 mai 2012
  12. (fr) J. Bellver et J. Mielcarek, « Ariane Massenet tout l'été sur Canal + et Europe 1 », sur PureMédias,
  13. « Ariane Massenet, nouvelle matinalière de Canal+ », sur teleobs.nouvelobs.com,
  14. P. Hohoadji, « Ariane Massenet : responsable du flop de la Matinale de Canal+ ? », sur tele.premiere.fr,
  15. Jordan Grevet, « La Matinale d'Ariane Massenet boudée par les téléspectateurs », sur closermag.fr,
  16. « « la matinale, records d'audience" », sur toutelatele.com,
  17. « Ariane Massenet : Canal+ arrête la Matinale », purepeople.com, 18 juin 2013
  18. http://www.lexpress.fr/actualite/medias/est-ce-que-ca-marche-la-nouvelle-emission-d-ariane-massenet-sur-d8_1267467.html
  19. Caroline Gourdin & al, « Coups de gueule Préservatif : la démobilisation ? L'espoir, enfin. Rouge Une lumineuse initiative « SAFETY FIRST » Les associations spécifiques sida », Le Soir,‎ , p. 1-10 (lire en ligne) :

    « « Make Love » A l'été 2002, un couple inattendu apparaît dans une position torride sur les murs de Paris puis, sur un million de sacs plastiques et de cartes postales : Marc-Olivier Fogiel et Arianne Massenet sont les premiers à avoir prêté leur image pour la campagne choc contre le sida initiée par le magazine « Entrevue » (à l'occasion de ses dix ans) et l'association Sida info service. Suivront Yvan Le Bolloc'h et Bruno Solo, Philippe Corti entouré de deux demoiselles, et, cet été, Nikos Aliagas et Laurence Boccolini. »

  20. « Make love, il suffit de se protéger pour ne pas s'en priver : Ariane Massenet et Marc-Olivier Fogiel luttent contre le sida, pas contre l'amour », sur Catalogue en ligne de la Médiathèque des Crips, (consulté le 25 avril 2015)
  21. « Ariane Massenet et Marc-Oliver Fogiel : un couple improbable pour une campagne de prévention.... », purepeople.com, 2 avril 2011

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes