Archives départementales de la Haute-Saône

Archives départementales de la Haute-Saône
Vesoul Archives départementales de la Haute-Saône.jpg
Présentation
Type
Style
Moderne - XXe siècle
Architecte
Michel Malcotti
Catherine Roussey
Thierry Gheza
Construction
1964
Hauteur
7 mètres
Site web
archives.haute-saone.fr
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
47° 37′ 41″ N, 6° 09′ 38″ E

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Vesoul

(Voir situation sur carte : Vesoul)
Point carte.svg

Les archives départementales de la Haute-Saône (AD70) sont un service du conseil départemental de la Haute-Saône, chargé de collecter, de classer, de conserver les archives et de les mettre à la disposition du public. Elles se situent dans la préfecture départementale Vesoul.

Créée en 1796, les archives de la Haute-Saône ont été successivement stockées dans différents lieux à Vesoul depuis leurs créations. L'actuel bâtiment abritant les archives, construit en 1964, occupe une surface de 6.250 m² et conservent plus de 15 kilomètres de documents.

Historique

Histoire des archives de la Haute-Saône

Sous le Directoire, une loi instauré le 5 brumaire an V (26 octobre 1796) ordonne aux administrations des départements de rassembler, dans le chef-lieu de département, tous les titres et papiers dépendant des dépôts appartenant à la République.

Les premières archives du département sont installées dans l'ancien couvent des Ursulines de Vesoul. En 1814-1815, les archives subissent quelques vols et des documents sont perdus. À partir de 1852, les archives sont transférés dans un bâtiment de la préfecture. En janvier 1986, elles sont devenues un service du conseil général.

Après la Seconde Guerre mondiale, les archives commencèrent à recueillir des fonds privés : c'est ainsi que des documents en lien avec le peintre Pascal Dagnan-Bouveret, le général d'empire Guyot ou encore le château de Ray-sur-Saône rentrent aux archives.

En 1964, les archives sont déplacées dans un bâtiment spécifiquement édifié[1].

Histoire du bâtiment

Le bâtiment des archives.

Le bâtiment abritant les archives a été construit en 1964, il est situé rue 14 bis rue Miroudot-Saint-Ferjeux à Vesoul, dans le quartier du Grand Grésil[2]. En 1999, l'édifice abritant les archives subit une inondation qui noya une partie des archives.

En 2002, toutes les sections du bâtiment sont rénovées et agrandies pour un coût de 4 600 000 €, doublant le volume total de l'édifice. Les architectes de cette rénovation sont Michel Malcotti, Catherine Roussey et Thierry Gheza. Cette restauration valut au bâtiment d'être mentionné au prix départemental de l'architecture et de l'aménagement de Haute-Saône 2007, catégorie Construction publique.

L'édifice est composé de plusieurs parties : les locaux de stockage des documents, les locaux de travail du personnel, les locaux ouverts au public (salle de lecture, salle exposition) et l'administration[3].

Fonds et collections

Ensemble des documents conservés

Les archives recueillent, conservent, classent et communiquent au public les archives de tous les services publics du département. Les archives sont informatisées avec un logiciel depuis 1999.

Le plus ancien document conservé aux archives est un document relatif à l'abbaye de Lure : « Le monastère est restauré en 959 par Otton Ier , roi de Germanie, qui, par diplôme royal (acte solennel hérité de la chancellerie carolingienne), concède le site de Lure à l’abbé Baltramm de Landsberg et à ses moines. »[4].

Le fonds d'archives se compose de plusieurs sections[5] :

  • archives anciennes (antérieures à 1790),
  • archives révolutionnaires et modernes (1790-1940),
  • archives contemporaines (depuis 1940),
  • fonds ouverts (archives des notaires, état civil),
  • archives publiques déposées : archives communales et intercommunales, archives hospitalières, archives des entreprises publiques,
  • archives privées,
  • documents figurés et audiovisuels, les objets.

Bibliothèque

Le bâtiment abrite aussi une bibliothèque comprenant 7 000 ouvrages et 400 périodiques répartis dans 3 sections[6] :

  • Les périodiques qui comprend une collection de la presse, de revues, des almanachs et annuaires, des bulletins paroissiaux et autres publications religieuses, bulletins municipaux cotés "4 PJ".
  • La bibliothèque administrative qui est constituée de publications et rapports officiels, de manuels d'administration, de recueils de règlements, d'études statistiques...
  • La bibliothèque historique dont le plus ancien ouvrage date de 1544. Elle se compose de collections contenant principalement des ouvrages sur le département mais abrite aussi de nombreux ouvrages sur la Franche-Comté ainsi que sur les œuvres d'auteurs franc-comtois.

Archives numérisées

Le site Internet a été mise en ligne en 2007. En 2014, il a été visité plus de 148 000 fois.

À partir de 2010, le site a proposé la publication de séries de documents, notamment l’état civil de 1792 à 1872.

Depuis 2015, le site permet la consultation de près de deux millions de documents. Aujourd'hui, les archives numérisées de la Haute-Saône sont disponibles en ligne sur le site web des archives.

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes

  • [1] sur le site du conseil départemental
  • Pour l'ensemble des points mentionnés sur cette page : voir sur OpenStreetMap (aide), Google Maps (aide), Bing Maps (aide) (carte limitée à 200 lieux) ou télécharger au format KML (aide).

Notes et références

  1. « Historique », sur http://archives.haute-saone.fr/ (consulté le 7 août 2012)
  2. « Localisation des archives », sur http://www.genealogie.com (consulté le 7 mai 2012)
  3. « Archives départementales de Haute-Saône », sur http://www.caue-observatoire.fr (consulté le 7 mai 2012)
  4. « Deux millions de documents à consulter sur le nouveau site des archives départementales de la Haute-Saône », sur https://www.estrepublicain.fr/ (consulté le 7 mai 2012)
  5. « Fonds d'archives », sur http://archives.haute-saone.fr/ (consulté le 7 août 2012)
  6. « Bibliothèque », sur http://archives.haute-saone.fr/ (consulté le 7 août 2012)