Aquitaine première

Aquitaine première
Aquitanica prima (la)

IIIe siècle – VIIe siècle

Informations générales
Statut Empire romain d'Occident
Royaume wisigoth
Capitale Bourges (Rome) ; Clermont (royaume wisigoth)
Langue Latin vulgaire et parlers gaulois pour la majorité de la population. Gotique partiellement.

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'Aquitaine première (en latin : Aquitanica prima ou Aquitania prima) était une province de l'Empire romain, constituée, au IIIe siècle, sous la tétrarchie, quand la réforme de Dioclétien a décomposé la grande Gaule aquitaine en trois parties :

  • L'Aquitaine première, à l'Est (Massif Central et Berry),
  • L'Aquitaine seconde (Aquitanica secunda ou Aquitania secunda), sur la façade atlantique entre l'embouchure de la Gironde et la Loire (Charentes et Poitou),
  • La Novempopulanie (Novempopulania) ou Aquitaine troisième (Aquitanica tertia ou Aquitania tertia), entre la Garonne et les Pyrénées),

toutes rattachées au diocèse de Vienne et à la préfecture du prétoire des Gaules.

Description

D'après la Notice des Gaules (Notitia Galliarum), l'Aquitaine première comprenait, au début du Ve siècle, huit cités :

La cité des Bituriges Vivisques (Bituriges Vivisci) relevait de l'Aquitaine seconde.

À l'effondrement de l'Empire romain d'Occident, l’Aquitaine seconde est conquise en 475 par les Wisigoths du roi Euric, malgré la résistance de Ægidius sur la Loire, et de Ecdicius et Sidoine Apollinaire à Clermont-Ferrand. Suite à la conquête wisigothique de l'Aquitaine Première en 475, Clermont remplace Bourges en tant que capitale[1].

Notes et références

  1. Bruno Dumézil, Les racines chrétiennes de l'Europe : conversion et liberté dans les royaumes barbares Ve-VIIIe siècle, Paris, Fayard, , 804 p. (ISBN 2-213-62287-6)

Voir aussi

Articles connexes