Antonin Koutouan

Antonin Koutouan
Image illustrative de l'article Antonin Koutouan
Antonin Koutouan à l'entraînement avec le FC Lorient en mai 2013.
Biographie
Nom Antonin Koutouan Nantcho
Nationalité Drapeau : Côte d'Ivoire Ivoirien
Naissance (34 ans)
Lieu Abidjan
Taille 1,69 m
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1995-1998 Drapeau : Côte d'Ivoire ASEC Mimosas
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1998-2002 Drapeau : Côte d'Ivoire ASEC Mimosas
20022006 Drapeau : Émirats arabes unis Al Wahda Abu Dhabi
2003-2004 Drapeau : France FC Lorient 28 (9)
20052006 Drapeau : France Grenoble Foot 10 (1)
20062010 Drapeau : Émirats arabes unis Al Jazira Abu Dhabi
2011 Drapeau : Qatar Al-Arabi Doha
20112012 Drapeau : Émirats arabes unis Bani Yas Club 12 (5)
2013 Drapeau : France FC Lorient 00 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2001 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 02 (0)
2003 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire -20 ans 04 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 17 février 2014

Antonin Koutouan est un footballeur international ivoirien né le à Abidjan. Il évolue au poste d'attaquant. Formé à l'ASEC Mimosas avec qui il remporte la Supercoupe de la CAF 1999 et deux titres de champion de Côte d'Ivoire, il joue ensuite notamment à Al Wahda Abu Dhabi, au FC Lorient et à Al Jazira Abu Dhabi. Il compte deux sélections en équipe de Côte d'Ivoire.

Biographie

Antonin Koutouan fait partie de la première génération de joueurs formés à l'Académie Mimosifcom, le centre de formation de l'ASEC Mimosas, créé par le Français Jean-Marc Guillou. Surnommé « Tony » et évoluant au poste d'attaquant, il intègre l'équipe première du club lorsque Guillou en devient l'entraîneur. En février 1999, âgé de 16 ans, il remporte avec ses jeunes coéquipiers la Supercoupe de la CAF 1999 face à l'Espérance sportive de Tunis sur le score de trois buts à un après prolongations[1]. En championnat, l'ASEC termine à la deuxième place derrière l'Africa Sports puis remporte la Coupe de Côte d'Ivoire.

La saison suivante, l'ASEC remporte le titre national puis s'incline en finale de la Coupe face au Stade d'Abidjan. Avec l'équipe nationale olympique, il dispute les qualifications pour les Jeux olympiques de Sydney[2]. Le club remporte de nouveau le titre en 2001 et Antonin Koutouan est alors appelé en équipe nationale par le sélectionneur Lama Bamba pour un match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde disputé face à la République démocratique du Congo, le 29 juillet 2001. Il entre en jeu à la 45e minute de la rencontre, perdue sur le score de deux buts à un, en remplacement de Félix Dja Ettien[3]. Il connaît sa deuxième et dernière sélection lors d'un match amical, disputé en décembre face au Mali, une victoire trois buts à zéro. Annoncé au KSK Beveren, dirigé par Jean-Marc Guillou[4], il reste finalement à l'ASEC Mimosas une saison de plus. En 2002, il termine meilleur buteur de la phase finale du championnat en inscrivant dix buts[5], le club remporte de nouveau le titre. En Coupe des clubs champions africains, l'ASEC est éliminé en demi-finale par le Raja Casablanca, Antonin Koutouan termine co-meilleur buteur de la compétition en inscrivant sept buts[6].

Antonin Koutouan rejoint en 2003 Al Wahda Abu Dhabi, club du championnat des Émirats arabes unis. Après six mois avec ce club[7], il rejoint en prêt le FC Lorient, club évoluant en championnat de France de Ligue 2[8],[9]. Au cœur d'un imbroglio juridique avec le KSV Beveren qui indique avoir des droits sur le joueur[10],[11], il fait ses débuts en championnat lors de la 7e journée face au Amiens SC. Il inscrit lors de cette rencontre, remportée sur le score de trois buts à un, son premier but sous les couleurs lorientaises[12].

En novembre, il est mis à la disposition de la sélection ivoirienne des moins de 20 ans pour disputer la Coupe du monde. Son sélectionneur Mama Ouattara déclare alors à son propos, « Antonin Koutouan est un très bon attaquant, avec toutes les qualités inhérentes à ce poste. Il a l’instinct du buteur, il sent le jeu. Malgré son petit gabarit physique, c’est un joueur puissant, avec une détente extraordinaire. Son grand point fort, c’est l’adresse, des deux pieds et de la tête[13] ». Le sélectionneur de l'équipe A, Robert Nouzaret, déclare lui : « Tony est un joueur d’avenir. Il créé des situations dangereuses, il fait déjà peur aux défenses, il est plein de talent. Son problème, c’est qu’il est un peu nonchalant, un peu laxiste[14] ». Il dispute quatre rencontres de la compétition[15] qui voit les jeunes Ivoiriens atteindre les huitièmes de finale. Ils sont battus à ce stade de la compétition par les États-Unis sur le score de deux buts à zéro[16]. De retour en club, il inscrit au total neuf buts toutes compétitions confondues et disputent 34 rencontres.

De retour à Al Wahda Abu Dhabi, il reste une saison dans ce club avant de revenir en France. En contact avec l'AC Ajaccio[17] et le FC Lorient[18], il signe finalement un contrat d'un an renouvelable avec le Grenoble Foot[19]. Il ne reste que six mois dans le club grenoblois et, s'engage en février 2006 à Al Jazira Abu Dhabi[20].

Il signe un contrat de trois ans avec un an en option avec le club d'Abou Dabi qui termine à la troisième place du championnat. Antonin Koutouan inscrit pour son retour dans ce championnat 26 buts[21]. L'année suivante, le club termine deuxième du championnat, position qu'il occupe également les deux années suivantes. Souvent blessé au genou depuis l'ASEC Mimosas[22], il se fait opérer lors de la saison 2009-2010 et manque deux mois de compétitions. Il termine cependant la saison avec 26 buts dont 19 en championnat[23].

En janvier 2011, il rejoint Al-Arabi Doha où il évolue jusqu'en juillet puis, s'engage au Bani Yas Club pendant une saison. Il effectue en décembre 2012 un test non concluant au FC Nantes[24] puis, s'engage finalement avec le FC Lorient pour une durée de cinq mois[25]. Il ne fait aucune apparition en équipe première et ne dispute que neuf rencontres avec la réserve évoluant en CFA[26].

Palmarès

Antonin Koutouan remporte avec l'ASEC Mimosas la Supercoupe de la CAF 1999 ainsi que le Championnat de Côte d'Ivoire en 2000, 2001 et 2002. Il est vice-champion en 1999 et remporte la Coupe de Côte d'Ivoire la même année. Il termine meilleur buteur du championnat en 2002 en inscrivant 10 buts en phase finale.

Avec Al Jazira Abu Dhabi, il remporte le titre de Champion des Émirats arabes unis en 2011 et, termine vice-champion en 2008, 2009 et 2010. Sous les couleurs de Bani Yas Club, il est finaliste de la Coupe des Émirats arabes unis en 2012[26].

Références

  1. Alexandre Sarkissian, « Guillou et les minots d’Abidjan », sur football-mag.fr, (consulté le 18 février 2014)
  2. (en) Abdel-Tawab Nashwa, « Dribbling towards Sydney », Al-Ahram Weekly, no 471,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Barrie Courtney, « Ivory Coast - Details of International Matches 2000-2009 », sur rsssf.com, (consulté le 18 février 2014)
  4. Didier Schyns, « Brèves Sports », sur archives.lesoir.be, (consulté le 18 février 2014)
  5. (en) José Batalha, « Ivory Coast - List of Topscorers », sur rsssf.com, (consulté le 18 février 2014)
  6. (en) Karel Stokkermans, « African Club Competitions 2002 », sur rsssf.com, (consulté le 18 février 2014)
  7. « La vivacité des Ivoiriens face au bloc américain », sur fr.fifa.com, (consulté le 18 février 2014)
  8. « L'attaquant ivoirien Antonin 'Tony' Koutouan prêté à Lorient », sur panapress.com, (consulté le 18 février 2014)
  9. « Tony Koutouan à Lorient », sur fclorient.net, (consulté le 18 février 2014)
  10. « Affaire Baky-Tony : Bereven insiste », sur fclorient.net, (consulté le 18 février 2014)
  11. « Baky-Tony : Elaircir les doutes », sur fclorient.net, (consulté le 18 février 2014)
  12. « Ligue 2 - Saison 2003/2004 - 7ème journée - FC Lorient / Amiens SC », sur lfp.fr (consulté le 18 février 2014)
  13. « Mama Ouattara : 'Comme une famille' », sur fr.fifa.com, (consulté le 18 février 2014)
  14. « Nouzaret : 'Un formidable potentiel offensif' », sur fr.fifa.com, (consulté le 18 février 2014)
  15. « Les statistiques des joueurs de la FIFA: Tony KOUTOUAN », sur fr.fifa.com (consulté le 18 février 2014)
  16. « États-Unis : et maintenant, l'Argentine ! (2:0) », sur fr.fifa.com, (consulté le 18 février 2014)
  17. Julie Malicet, « Ajaccio : Koutouan va signer », sur football365.fr, (consulté le 19 février 2014)
  18. Aurélie Beaudouin, « Lorient : Koutouan de retour ? », football365.fr, (consulté le 19 février 2014)
  19. Aurélie Beaudouin, « Grenoble : Arrivée de Koutouan », sur football365.fr, (consulté le 19 février 2014)
  20. « Grenoble : Koutouan transféré à Al Jazira », sur football365.fr, (consulté le 19 février 2014)
  21. « Tony Koutouan Nantcho (Al Jazeera D1 Emirats Arabes Unis) - “J’ai mal…” », sur africahit.com, (consulté le 19 février 2014)
  22. Inzah D., « TONY, Footballeur Pro Ivoirien aux Emirats - Il veut rebondir », sur abidjantv.net, (consulté le 19 février 2014)
  23. D. Clément, « Interview KOUTOUAN Anthony dit Tony, Attaquant de Al Jazzera : « J’ai opté pour la stabilité » », sur asec.ci, (consulté le 19 février 2014)
  24. « Koutouan arrive à Nantes (France) », sur footballmercato.net, (consulté le 19 février 2014)
  25. « Lorient : Koutouan pour 5 mois », sur afrik.com, 1re février 2013 (consulté le 17 février 2014)
  26. a et b « Côte d'Ivoire - A. Koutouan - Profile avec news, statistiques de carrières et historique », sur soccerway.com (consulté le 19 février 2014)

Lien externe

  • Fiche d’Antonin Koutouan sur footballdatabase.eu