Antoine Cuissard

Antoine Cuissard
Image illustrative de l’article Antoine Cuissard
Antoine Cuissard en 1949
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Saint-Étienne
Décès (à 73 ans)
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Milieu Offensif/Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1938-....Drapeau de la France Sélection du Likès
....-1944Drapeau de la France Formation au FC Lorient
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1944-1946Drapeau de la France AS Saint-Étienne? (19)
1946-1947Drapeau de la France FC Lorient? (?)
1947-1952Drapeau de la France AS Saint-Étienne? (37)
1952-1953Drapeau de la France AS Cannes8 (2)
1953-1955Drapeau de la France OGC Nice92 (16)
1955-1959Drapeau de la France Stade rennais130 (55)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1946-1954Équipe de France A27 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Antoine Cuissard est un footballeur international français né le 19 juillet 1924 à Saint-Étienne et est décédé le 3 novembre 1997. Il évoluait au poste d’attaquant puis de milieu de terrain offensif.

Biographie

Les Cuissard et la naissance du FC Lorient

C'est en 1925 que commence l'histoire des Merlus Lorientais. À l'époque, Joseph Cuissard et "Madame Cuissard" (d'origine stéphanoise), possèdent un magasin de marée sur le port de pêche de Lorient. Aimant le football, ils décident de fonder la "Marée Sportive", la première pierre du FC Lorient est posée. Ce club corporatiste se trouve très vite des joueurs et des adversaires corporatistes ("Charbon Sports", "Gargantua Sports"). Devant ce succès, les deux fondateurs décident le 2 avril 1926 au Café Eon, rue Carnot à Lorient de faire passer la "Marée Sportive" en équipe au statut amateur. Le FC Lorient est né. Il commence son histoire en championnat de 3e catégorie mais la motivation de ses joueurs et le soutien populaire grandissant permettent au club d'enchaîner trois promotions en trois ans et donc d'arriver en Division Honneur. Niveau où il restera jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale avec une 3e place dès la première saison à ce niveau (1929-1930) avec le Tchèque Josef Lokay (dit Joseph Loquay) comme entraîneur et deux titres (1932, 1936). Mais, la guerre stoppe nette cette ascension. En effet, la région lorientaise particulièrement touchée devient inadaptée à la pratique du sport et à l'organisation des compétitions. Les bombardements systématiques de la ville par les forces alliées à partir de 1943 disséminent les quelques membres restant d'une équipe qui ne sera qu'épisodiquement recomposée à 50 km de Lorient, dans les terres.

Les débuts d'Antoine

Ayant fait son éducation au Likès à Quimper, c'est tout naturellement que l'on trouve les premières traces de la carrière d'Antoine Cuissard dans un match opposant une sélection du Likès au club de l'Étoile Sportive de Plonéis en 1938 sur le Terrain de Kerveur. Le jeune joueur part ensuite au FC Lorient, le club "de la famille" pour y effectuer toutes ses classes et y recevoir une formation footballistique. Cependant, contre toute attente, ce n'est pas dans la ville où il a été formé qu'il signe son premier contrat mais bien dans celle où il est né et c'est ainsi qu'il rejoint en 1944 l'AS Saint-Étienne pour y commencer sa carrière qui le mènera jusqu'à la sélection nationale française.

Après la guerre, un geste pour Lorient

Une fois la Seconde Guerre mondiale achevée, Antoine Cuissard, alors à l'AS Saint-Étienne, décide de retourner au FC Lorient. En effet, ce club, héritage de sa famille, traverse à cette époque une rude période. Aidé de Jean Snella qui l'a accompagné de l'AS Saint-Étienne lui aussi, il aide le club à redémarrer. C'est durant cette période qu'Antoine Cuissard vivra une expérience unique, il aura le privilège de conserver sa place en équipe de France tout en évoluant en Division Honneur. Une fois la cohésion du club recrée et l'embellie des résultats constatés, Antoine Cuissard retournera à l'ASSE jusqu'en 1952. Avant d'aller dans le sud à l'AS Cannes puis à l'OGC Nice où il glanera la seule ligne de son palmarès, une Coupe de France en 1954. Il finit sa carrière dans la Bretagne chère à son cœur où il l'avait commencée.

Carrière d'entraîneur

Palmarès

Statistiques

Notes et références

Liens externes