Antoine Bernard d'Attanoux

Antoine Bernard-Attanoux
Antoine Bernard d'Attanoux (1853-1921) par Nadar.png
Biographie
Naissance
Décès
(à 68 ans)
Alger
Nom de naissance
Antoine Casimir Joseph Bernard
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

Joseph Antoine Bernard d'Attanoux, né le à Aix-en-Provence et mort le à Alger[1], est un journaliste et explorateur français.

Biographie

Entré à Saint-Cyr en 1872, il quitte l'armée en 1880 et devient journaliste au Temps. Travaillant sur les sujets concernant le Sahara, il visite le Maroc et l'Algérie (1884-1886) et, en 1893, participe à la mission commerciale de Gaston Méry dont le but est d'étudier les routes caravanières entre le Sud de l'Algérie et le Soudan.

En octobre 1893, Méry se fâche avec ses compagnons et laisse le commandement de l'expédition à Bernard d'Attanoux. Avec une délégation Touareg, il passe par Aïn Taïba, Timassinin, Tablabalt et le lac Menghough[2] mais, vers le Tassili, les Touareg exigent un droit de passage et les chefs Azdjer refusent de le recevoir.

Épuisés, les hommes décident de rebrousser chemin et reviennent à Touggourt par Hassi Tabankort et Hassi bel Haïran en avril 1894.

Couronné en 1895 par la Société de géographie, il reprend son métier de journaliste et devient correspondant du Temps à Tanger.

Contrairement à ce qui est indiqué dans son dossier de Légion d'honneur, il n'est pas mort centenaire en décembre 1954 à Nice [3].

Travaux

  • Voyage d'exploration chez les Touareg, Bulletin de la Société de Géographie de Lille, 1895
  • Les grandes concessions coloniales en Afrique, 1899
  • La Marche et la pratique du tourisme à pied, 1908

Bibliographie

  • P. Vuillot, L'exploration du Sahara, 1895, p. 306-320
  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.1, Afrique, CTHS, 1988, p. 6-7 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références

  1. Christine Martinez-Augias, Attanoux, l'Insolite
  2. Le lac, situé à l'emplacement 26° 14′ 59″ N, 9° 19′ 59″ E, est aujourd'hui entièrement asséché.
  3. « Dossier de Légion d'honneur, premier feuillet », base Léonore, ministère français de la Culture.

Liens externes