Antoine-Marie Bertrand

Antoine-Marie Bertrand

Antoine-Marie Bertrand
Fonctions
Maire de Lyon
Prédécesseur Antoine Nivière-Chol
Successeur Alphonse-Laurent-Antoine Salamon
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Lyon (France)
Date de décès (à 42 ans)
Lieu de décès Paris (France)
Nature du décès guillotiné
Nationalité française
Liste des maires de Lyon

Antoine-Marie Bertrand, né à Lyon le et mort à Paris le , était un homme politique français qui fut maire de Lyon.

Biographie

Fils d'un négociant et manufacturier de soieries, il est élu adjoint-général de la Garde nationale et devient l'un des principaux partisans de Joseph Chalier avec Achar, Dubessey, Dodieu, Gaillard et Hidins.

Le , il est élu officier municipal de Lyon. Maratiste, il entre en lutte contre le maire Antoine Nivière-Chol. Après la démission de Nivière-Chol, il est élu maire de Lyon le . Toutefois, dès le 29 mai, une insurrection modérée renverse la municipalité jacobine, et il est arrêté. Libéré après la prise de la ville par les troupes républicaines, il est réintégré dans ses fonctions le .

Après le 9-Thermidor, il est remplacé le par Salamon et s'enfuit à Paris, où il tente d'attirer l'attention du gouvernement sur le sort des patriotes lyonnais.

Après l'attaque du camp de Grenelle (9-), il est arrêté au petit matin sur la route de Sèvres, avec le peintre Hennequin et Jean-François Baby, ancien commissaire civil à l'armée révolutionnaire de l'Ariège. Traduit devant une commission militaire installée au Temple avec les anciens conventionnels Cusset, Huguet et Javogues, ainsi que plusieurs ex-commissaires révolutionnaires et le secrétaire de Drouet, il est condamné à mort, avec 32 autres prévenus, au terme d'une audience houleuse, malgré de nombreux témoignages favorables, et fusillé[1].

Source

  • Albert Soboul (dir.), Dictionnaire historique de la Révolution française, PUF, 1989. Article de Raymonde Monnier.

Notes et références

  1. L'annonce de sa condamnation indique : « Antoine-Marie Bertrand, âgé de 42 ans, négociant-manufacturier, ex-maire de Lyon, natif de cette ville, et demeurant à Paris, rue Montmarte, no 238 ; il était armé d'un sabre lorsqu'on l'a arrêté sur la route de Sèves », in Réimpression de l'ancien Moniteur, Paris, Henri Plon, 1863, tome 28, no 20, Décadi 20 vendémaire an V (), p. 454.