Anstaing

Anstaing
Anstaing
L'église Saint-Laurent d'Anstaing.
Blason de Anstaing
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Lille
Canton Templeuve
Intercommunalité Métropole européenne de Lille
Maire
Mandat
Étienne Dumoulin
2014-2020
Code postal 59152
Code commune 59013
Démographie
Gentilé Anstinois
Population
municipale
1 432 hab. (2016 en augmentation de 9,06 % par rapport à 2011)
Densité 623 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 36′ 21″ nord, 3° 11′ 30″ est
Altitude Min. 23 m
Max. 40 m
Superficie 2,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Anstaing

Géolocalisation sur la carte : Métropole européenne de Lille

Voir sur la carte topographique de Lille Métropole
City locator 14.svg
Anstaing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Anstaing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Anstaing
Liens
Site web http://mairie-anstaing.fr/

Anstaing est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie

Localisation

Anstaing se situe dans le pays du Mélantois, à la limite de la Pévèle en Flandre romane, à 13,5 km au sud-est de Lille, 42,1 km au nord de Douai et à 15,8 km à l'est de Tournai.

Position d'Anstaing par rapport aux communes limitrophes.

Géologie et relief

Hydrographie

Climat

Article connexe : Climat du Nord-Pas-de-Calais.

Voie de communication et transport

La commune est desservie par les TER Nord-Pas-de-Calais en gare d'Anstaing.

Urbanisme

Toponymie

Son nom viendrait du latin « ante stagnum », au-devant des marais en latin, ou plus probablement du germanique « Anst heim », demeure d'Ans.[réf. nécessaire]Ansten en 1136.

Histoire

  • Au XVe siècle, Anstaing faisait partie d'Ascq.
  • Il y avait autrefois un hôpital destiné à loger les pèlerins. Il fut abandonné après que certains hôtes eurent égorgés ceux qui y étaient préposés. Les biens en furent donnés à l'hôpital St-Sauveur de Lille.
  • Un vieux château, bâti par les comtes de Flandre, existait encore au XVIIIe siècle.
  • En juillet 1776, sont données à Versailles des lettres autorisant Auguste Joseph Félicité de Matharel, fils de Marie Joseph de Matharel, marquis de Matharel, chevalier de l'ordre de Saint-Louis, gouverneur des ville et château de Honfleur, et d'Adelaïde Félicité de Fiennes, fille de Maximilien, marquis de Fiennes, maréchal des camps et armées du roi, arrière-petite-fille de Maximilien de Fiennes, comte de Lumbres, chef de la maison de Fiennes, accordant l'érection des terres d'Anstaing et de Gruson (près de Lille) en marquisat (titre de marquis), sous le nom de Fiennes et lui permettant à lui et à sa postérité, d'ajouter à son nom et à ses armes, celui et celles de Fiennes du Bois[1].

Politique et administration

Situation administrative

Anstaing dans son canton et son arrondissement.

Tendance politique

Administration municipale

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1912 .... Charles Paquet SFIO  
mars 1983 mars 2014 Roger Willocq PCF  
2014 En cours Etienne Dumoulin DVG  
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives

La commune relève du tribunal d'instance de Lille, du tribunal de grande instance de Lille, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Lille, du tribunal de commerce de Tourcoing, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Politique environnementale

Jumelages

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 1 432 habitants[Note 1], en augmentation de 9,06 % par rapport à 2011 (Nord : +0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
310310404388470461477489496
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
495550560606627650653691709
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
757848849834835842863883904
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
9271 0079721 0581 1151 1831 1951 3131 432
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

Pyramide des âges à Anstaing en 2007 en pourcentage[6].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,3 
4,2 
75 à 89 ans
6,9 
12,0 
60 à 74 ans
11,3 
22,8 
45 à 59 ans
22,7 
23,2 
30 à 44 ans
23,7 
17,4 
15 à 29 ans
15,6 
20,4 
0 à 14 ans
19,5 
Pyramide des âges du département du Nord en 2010 en pourcentage[7].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
5,0 
75 à 89 ans
8,7 
11,5 
60 à 74 ans
12,7 
19,5 
45 à 59 ans
19,3 
20,5 
30 à 44 ans
19,4 
21,9 
15 à 29 ans
20,3 
21,4 
0 à 14 ans
18,9 

Santé

Enseignement

Antaing fait partie de l'académie de Lille.

Sports

Média

Cultes

Économie

Culture et patrimoine

Lieux et monuments

  • L'église Saint-Laurent d'Anstaing. Elle contient un bas relief du XVe siècle. L'église abrite également la dalle funéraire de Brisse Leroi, curé d'Anstaing mort en 1300, qui représente saint Laurent présentant le défunt à la Vierge (classé MH en 1922[réf. nécessaire]), et un reliquaire d'argent du XVIIe siècle travaillé au poinçon orné des armes de la famille d'Oignies (classé MH en 1933[réf. nécessaire]).
  • Devant le cimetière communal d'Anstaing, le monument aux morts commémore les morts des deux guerres mondiales, et sur le cimetière se trouve la tombe d'un soldat britannique de la Commonwealth War Graves Commission.
  • La commune possède plusieurs chapelles-oratoires : la Chapelle Saint-Laurent, la Chapelle Notre-Dame d'Anstaing datant de 1883 ; la Chapelle des seigneurs ou du Plantis, décorée des armes de J.C.M.A. Le Maistre, seigneur d'Anstaing et de sa femme Charlotte Jacops, XVIIIe siècle ; la Chapelle à la Vierge ; une chapelle anonyme, rue Paul Lafargue, et une chapelle privée, domaine Patsoort.

La chapelle Saint-Laurent entoure une source qu'on dit ouverte miraculeusement par saint Piat de Seclin de passage dans la région. Cette source est réputée guérir les brûlures et les maladies de peau. Un pèlerinage de neuf jours (neuvaine) a lieu tous les ans au mois d'août.

Personnalités liées à la commune


Photo panoramique

Vue panoramique d'Anstaing.

Héraldique

Armes d'Anstaing (Nord)

Les armes d'Anstaing se blasonnent ainsi : « D'or au premier quartier de gueules. »

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site officiel

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 112, lire en ligne
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. « Evolution et structure de la population à Anstaing en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 juillet 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 mai 2014)