Années 980

IXe siècle | Xe siècle | XIe siècle

Années 960 | Années 970 | Années 980 | Années 990 | Années 1000

980 | 981 | 982 | 983 | 984 | 985 | 986 | 987 | 988 | 989


Événements

Afrique

Amérique

  • Les Toltèques, au Mexique, s'installent à Chichén Itzá.
  • Les Vikings colonisent le Groenland. Eirikr Thorvaldsson (Érik le Rouge), accusé de meurtre et banni d’Islande, explore les côtes du Groenland (882). Désormais, les Vikings (ou Normands) y établissent des campements (885); ils quitteront les côtes du Groenland vers la fin du XIVe siècle.
    • Les colons scandinaves du Groenland explorent assez largement le pays, développent des activités de chasse et de pêche et des relations commerciales actives avec la Norvège et le reste de l’Europe (dents de morse, fourrures). Érik le Rouge reçoit la visite de marchands scandinaves qu’il aide dans leur entreprise.

Proche-Orient

Europe

Personnages significatifs

Inventions, découvertes, introductions

Maison reconstituée de Trelleborg.
  • Construction du camp circulaire de Trelleborg en Suède (hiver 980-981 d’après la dendrochronologie). Quatre camps fortifiés danois ont été fouillés : Aggersborg et Fyrkat dans le Jütland septentrional, Nonnebakken (Fyn) et Trelleborg (Sjælland). Ils présentent les mêmes structures : deux diamètres perpendiculaires aboutissent aux quatre portes du camp ; une levée de terre constitue le rempart, parfois doublé d’une douve et d’une seconde circonvallation ; des maisons de bois naviformes sont disposées géométriquement. Aucun de ces camps n’a été longtemps en usage. Fyrkat et Trelleborg ont pu être ravagés par des incendies et des flèches sont fichées dans le rempart de Fyrkat. Une nécropole a été retrouvée près de Trelleborg.
  • Gerbert d'Aurillac réclame à Lupitus de Barcelone dès 984 un liber de astrologia, qui aurait pu lui procurer les connaissances sur l'astrolabe. L'attribution du liber de astrolabio à Gerbert, attesté à partir des années 1080, fait débat[1].
  • Le géographe arabe al-Muqaddasi, né à Jérusalem et mort après 988, écrit après avoir visité le monde musulman La Meilleure Division pour connaître les régions du monde.
  • Le mathématicien arabe Ibn Sahl écrit un traité vers 984 sur les miroirs brûlants et les lentilles. Il énonce pour la première fois la loi de la réfraction[2].

Religion et philosophie

Le baptême des Kiéviens, toile de Klavdiy Vasilievich Lebedev
  • De retour de ses campagnes, Vladimir Ier de Kiev fait élever des idoles sur les collines de Kiev et offre en sacrifice deux Varègues chrétiens au dieu Peroun, vers 985[3]. Il cherche à solenniser le culte païen pour instituer une religion d’État. Selon « la chronique des temps passés », le panthéon des slaves se compose de sept divinités : Peroun (foudre), dieux des guerriers, Volos (commerce), Khors (soleil), Dajbog (moissons), Stribog (esprit, vent), Simargl (oiseau magique), Mokoch (fécondité). Finalement, peut-être après avoir examiné les différentes religions monothéistes, Vladimir accepte de se baptiser en 989, suivi par de nombreux Russes[4]. La conversion des Russes est un immense succès pour Byzance : la métropole de Kiev est soumise à Constantinople et ses titulaires sont très généralement grecs.
  • Au Japon, le moine bouddhiste Genshin (源信, 942-1017) publie en 985 l'Ojo Yoshu (往生要集, Principes essentiels de la renaissance dans la Terre pure)[5].
  • Le séfarade Jeuda ben Sheshet, élève de Dunash ben Labrat, rédige une « Réponse » aux gaonims de Babylone, pour défendre l’orthodoxie rabbinique contre les karaïtes, qui ne reconnaissent pas le Talmud (970-990)[6].
  • Fondation de l'abbaye de Saint-Sauveur de Lodève (v. 980-988)[7].

Art et culture

  • Style de Mammen  en Scandinavie (980-1090), nommé à cause de la grande hache richement rehaussée d’argent de Mammen (Jylland), et illustré par un somptueux collier de cheval rehaussé d’or. Il s’éloigne de la décoration purement animalière. Représenté surtout au Danemark, il se propage dans les îles Britanniques, notamment dans l’île de Man.
  • Le poète persan Firdûsî reprend le projet de Daqiqi et commence la rédaction de l’épopée nationale (Shâh Nâmeh, le Livre des Rois, terminé le )[9].
  • Les frères de la pureté (Ikhwan al-Safa) composent à Bassorah une encyclopédie en 52 épitres répartis en quatre volumes entre 983 et 985[10].
  • Le biographe et écrivain arabe Ibn al-Nadim achève son recueil Kitab-al-Fihrist, dans lequel il inventorie dans tous les grands auteurs arabes et persans suivant un plan encyclopédique[11].
  • En Inde du Sud, le règne du Chola Rajaraja (985-1014) est marqué par une forte production de littérature tamoule.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références

  1. Danièle Conso, Antonio Gonzalès, Jean-Yves Guillaumin Les vocabulaires techniques des arpenteurs romains : actes du colloque international, Besançon, 19-21 septembre 2002 Presses Univ. Franche-Comté, 2006 (ISBN 2-84867-120-3 et 9782848671208)
  2. N.K. Singh, M. Zaki Kirmani Encyclopaedia of Islamic science and scientists Global Vision Publishing Ho, 2005 (ISBN 81-8220-057-1 et 9788182200579)
  3. Pierre Charles Levesque Histoire de Russie P. F. Fauche et compagnie, 1800
  4. Béatrice Leroy Le monde méditerranéen du VIIe au XIIIe siècle Editions Ophrys, 2000 (ISBN 2-7080-0953-2 et 9782708009530)
  5. John Whitney Hall, Donald H. Shively, William H. McCullough The Cambridge History of Japan : Heian Japan Cambridge University Press, 1999 (ISBN 0-521-22353-9 et 9780521223539)
  6. Béatrice Leroy L'aventure séfarade (ISBN 2-08-081253-X et 9782080812537)Flammarion, 1991
  7. Claude de Vic, Joseph Vaissete, Alexandre Du Mège Histoire générale de Languedoc J.B. Paya, 1841
  8. Cahiers de civilisation médiévale, Volume 6 Université de Poitiers, Centre d'études supérieures de civilisation médiévale, 1963
  9. Literature of Persia - Part I READ BOOKS, 2008 (ISBN 1-4437-8516-4 et 9781443785167)
  10. Farhad Daftary Mediaeval Isma'ili History and Thought Cambridge University Press, 2001 (ISBN 0-521-00310-5 et 9780521003100)
  11. Hunayn ibn Ishãq : collection d'articles publiée à l'occasion du onzième centenaire de sa mort BRILL, 1975 (ISBN 90-04-04253-9 et 9789004042537)