Années 790

VIIe siècle | VIIIe siècle | IXe siècle

Années 770 | Années 780 | Années 790 | Années 800 | Années 810

790 | 791 | 792 | 793 | 794 | 795 | 796 | 797 | 798 | 799


Événements

Personnages significatifs

Alcuin - Al-Hakam Ier - Alphonse II des Asturies - Arn de Salzbourg - Charlemagne - Constantin VI (empereur byzantin) - Eginhard - Félix d'Urgell - Siegfried Ier de Danemark - Guillaume de Gellone - Haroun al-Rashid - Idris Ier - Idriss II - Irène l'Athénienne - Léon III (pape) - Paul Diacre - Pépin le Bossu - Sakanoue no Tamuramaro - Théodulf d'Orléans - Trisong Detsen

Inventions, découvertes, introductions

Construction du Palais d'Aix-la-Chapelle, gravure de 1904.
  • Usage du papier dans l’administration abbasside.
  • Les traités d'Euclide sont traduits en arabe.
  • Capitulaire de villis, promulgué vers 794-795, qui nous montre le soin pris par Charlemagne à la gestion de ses domaines (fiscs), surtout situés au cœur de l’empire (Neustrie et Austrasie) et sur les routes qui mènent aux frontières. Il utilise ce capital pour accorder à ses vassaux des terres en bénéfice qu’il récupère à leur mort. Les domaines sont gérés par des iudices, qui ont un pouvoir politique et judiciaire autant qu’économique.


Religion

  • Diffusion de l’adoptianisme, théorie formulée par les évêques Elipand de Tolède et Félix d'Urgell selon laquelle Jésus-Christ est le fils adoptif de Dieu. En 792, Félix est invité à se rendre au palais royal de Charlemagne à Ratisbonne où un concile d’évêques francs condamne sa doctrine comme hérétique avant de l’envoyer à Rome pour qu’il abjure devant le pape Adrien. De retour chez lui, Félix retourne à ses opinions qui se répandent jusqu’en Septimanie où vivent de nombreux réfugiés espagnols. L’adoptianisme est de nouveau condamné par le concile de Francfort en 794. En 798, le pape Léon III publie un anathème contre ces nouveaux hérétiques. En 799 ou 800, Charlemagne convoque Félix à Aix-la-Chapelle pour lui ordonner de se disculper.
  • 792-794 : Concile bouddhique de Lhassa réunissant des moines chinois et indiens pour une dispute doctrinale[1].

Notes et références

  1. Valérie de Poulpiquet Le territoire chinois Librairie générale de droit et de jurisprudence, 1998 (ISBN 227501683X et 9782275016832)