Années 1910

Années :

19101911191219131914
19151916191719181919

Décennies :

1890 · 1900Années 19101920 · 1930

Siècles :

XIXe siècleXXe siècleXXIe siècle

Millénaires :

 Ier millénaireIIe millénaireIIIe millénaire 

Les années 1910 couvrent la période de 1910 à 1919.

Événements majeurs

Révolutions

Guerres et conflits

Catastrophes naturelles et évènements climatiques

Catastrophes naturelles

  • En Chine, la crue du Yangtsé en juillet 1911 fit environ 100 000 victimes[1], puis un cyclone en août 1912 au Port de Wenzhou fit environ 50 000 victimes[1].
  • Une crue fit également d'importants dégâts matériels à Paris en janvier 1910. 150 000 habitants furent sinistrés[2].
  • Le 13 janvier 1915, en Italie (Avezzano), un séisme fit environ 32 000 morts[1].
  • Le 21 janvier 1917, un séisme à Bali en Indonésie fit près de 15 000 victimes[1].

Événements climatiques

  • Optimum[pas clair] de la température hivernale (1910-1928)

Catastrophes liées aux activités humaines

Enjeux sanitaires et sociaux

La Grippe de 1918, surnommée « grippe espagnole », fit plus d'un milliard de malades (soit 50 % de la population mondiale de l'époque) et plus de 30 millions de mort[2]. Les famines et épidémies de typhus firent également des millions de morts ; en Russie, on estime le nombre de victimes à 5 millions par la famine et plus de 2,5 millions par l'épidémie de typhus de 1914 à 1921.

Personnages significatifs

Inventions, découvertes, introductions

Art, culture et vie intellectuelle

Article détaillé : Décennie 1910 en arts plastiques.
Pablo Picasso (coiffé d’une casquette), entouré d’une équipe de décorateurs, assis sur le rideau de scène qu’il a créé pour Parade, un ballet de Léonide Massine, sur une musique d'Erik Satie et un poème de Jean Cocteau, créé en 1917 par les Ballets russes au théâtre du Châtelet à Paris.
Pablo Picasso (coiffé d’une casquette), entouré d’une équipe de décorateurs, assis sur le rideau de scène qu’il a créé pour Parade, un ballet de Léonide Massine, sur une musique d'Erik Satie et un poème de Jean Cocteau, créé en 1917 par les Ballets russes au théâtre du Châtelet à Paris.
  • En 1911, Serge de Diaghilev fait de la compagnie des Ballets russes une troupe privée indépendante qui se fixe à Monte-Carlo, Paris et Londres. Y collaborent certains des danseurs et chorégraphes fondateurs de l'art de la danse du XXe siècle, et aussi des musiciens et peintres majeurs.
  • 1912 et 1913 : création des universités libres et des universités populaires (1913) à Lisbonne et à Porto[4].
  • En 1913, paraît Totem et Tabou de Sigmund Freud, et en 1917 Introduction à la psychanalyse du même auteur.
  • En 1914, la couturière Coco Chanel commence à produire ses vêtements à Paris. L'entreprise de mode et parfums Puig s'établit à Barcelone.
  • En 1916, est créé à Zurich, Dada, un mouvement intellectuel, littéraire et artistique, rapidement international, qui se caractérise par une totale et radicale remise en cause de toutes les conventions et contraintes idéologiques, esthétiques et politiques.

Cinéma

Tauromachie

Religion et philosophie

  • Résurgence du culte bwiti chez les Fangs au Gabon et en Guinée espagnole, quand ils entrent au contact des Blancs. Les prêtres fang racontent que Zame ye Mebege, fils du dieu unique Mebege, créateur de l’univers, aurait été envoyé sur terre pour enseigner les hommes : il parle d’abord à l’homme blanc, qui écoute attentivement son message, puis se tourne vers l’homme noir, mais ne peut achever son discours et est rappelé au ciel avant d’avoir pu livrer l’essentiel de son enseignement. Cette inégalité de connaissance permet à l’homme blanc de gouverner le monde. Les croyants du bwiti préconisent un retour à la vie ancestrale.

Économie et société

Notes et références

  1. a, b, c et d La documentation Française, « Catastrophes naturelles et prévention des risques - Chronologie [à partir de 1902]. », sur ladocumentationfrancaise.fr, (consulté le 7 octobre 2013).
  2. a et b Jacques Mazeau, Petite encyclopédie des grandes catastrophes naturelles : Du déluge au tsunami, le monde va-t-il plus mal ?, Acropole, , 111 p. (ISBN 2-7357-0269-3).
  3. alain Faujas, « « Le fordisme privilégiait les ouvriers au détriment des consommateurs » », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  4. António Henrique R. de Oliveira Marques, Jean-Michel Massa, Histoire du Portugal et de son empire colonial, Karthala Éditions, (ISBN 9782865378449, présentation en ligne)

Voir aussi

Articles connexes