Années 1840

Années :
Décennies :
Siècles :
Millénaires :

Événements

Afrique

  • 1839-1842 : Mohamed-Ali organise des expéditions qui remontent le Nil Blanc. Elles permettent d’accroître un important commerce d’esclaves noirs capturés au Soudan et jusqu’aux frontières du Congo et de l’Ouganda.
  • À partir de 1840, des groupes ngoni venus du Zimbabwe menés par leur chef Zwangendaba , atteignent le sud de la Tanzanie actuelle. Après la mort de Zwangendaba en 1845, ils s’installent dans l’ouest et le centre du pays[1]. Leur invasion entraîne des destructions massives de biens et de personnes et un climat d’insécurité et de violence qui facilitent les ravages provoqués par la traite des esclaves. D’autre part, ils diffusent de nouvelles conceptions et techniques militaires et de nouvelles formes de d’organisation politiques héritées des Zoulous, dont s’inspireront des chefs nyamwezi comme Mirambo et Nyungu ya Mawe.
  • Lesotho : le roi des Sotho du sud, Moschech, concentre son peuple dans le massif Basouto et réussit à préserver son indépendance. Il sera attaqué à plusieurs reprises par les Boers de l’Orange (1858-1864-1867) et rogné à l’ouest.
  • Déclin du royaume de Cassange lorsque les Ovimbundus, vivant dans le centre de l’Angola, émigrent vers le nord et vers le royaume lounda. Les Ovimbundus, divisés en une douzaine de petits États dont le plus important contrôle le carrefour commercial de Bihe, atteignent leur apogée entre 1840 et 1890 pendant les cycles de la cire, de l’ivoire et du caoutchouc. Ils opèrent chez les Lounda à partir de 1840, au Katanga (1850), au Kasai et chez les Lozi du Zambèze.
  • L’islam pénètre au Bouganda par l’intermédiaire des marchands arabo-swahili et kharthoumiens.
  • Apogée de l’empire peul du Macina, dirigé par Cheikou Amadou, assisté du Conseil des quarante, dans une extrême austérité, tout dérèglement moral étant puni. Cheikou Amadou unifie les mesures, améliore le trafic fluvial, organise la fiscalité en un système moins féodal.

Europe

Océanie

Personnages significatifs

Inventions, découvertes, introductions

  • Timbre-poste.
  • Le premier bombardement aérien réussi de l'histoire a lieu en Italie, à Venise, où en 1848 les Autrichiens lâchent une bombe (50 pounds) sur la ville à partir d'un ballon[3].

Art et culture

Sport et loisir

Économie et Société

Notes et références

  1. Jean Jolly, Histoire du continent africain : du XVIIe siècle à 1939, vol. 2, Éditions L'Harmattan, , 236 p. (ISBN 978-2-7384-4688-6, présentation en ligne)
  2. (en) Thomas Q. Reefe, The Rainbow and the Kings : A History of the Luba Empire to 1891, University of California Press, , 286 p. (ISBN 978-0-520-04140-0, présentation en ligne)
  3. Statistiques et archives sur les transports, INA, International Network archive