Anissa Khedher

Anissa Khedher
Illustration.
Anissa Khedher dans le jardin des Quatre colonnes du palais Bourbon en 2017.
Fonctions
Députée du Rhône
En fonction depuis le
(1 an, 2 mois et 16 jours)
Élection
Circonscription 7e circonscription
Législature XVe (Cinquième République)
Prédécesseur Hélène Geoffroy (PS)
Biographie
Date de naissance (38 ans)
Lieu de naissance Vénissieux
Nationalité française
Parti politique LREM
Diplômé de Université Lyon-II

Anissa Khedher, née le à Vénissieux, est une femme politique française.

En 2017, elle est élue députée de la 7e circonscription du Rhône sous l'étiquette La République en marche !

Biographie

Anissa Khedher, qui est d'origine tunisienne[1], est née le [2] à Vénissieux. Installée à Bron depuis 1992, elle y étudie au lycée Jean-Paul Sartre[réf. nécessaire].

D’abord infirmière au groupement hospitalier Lyon Est, Anissa Khedher décide de suivre une formation pour devenir cadre de santé[3]. Elle travaille ensuite aux urgences psychiatriques du centre hospitalier Le Vinatier à Bron[1].

Engagement politique

De 2008 à 2014, Anissa Khedher est conseillère municipale déléguée à la santé et au handicap à Bron durant le deuxième mandat de la maire PS Annie Guillemot[1]. Elle n'est alors membre d'aucun parti[1]. Elle n’est pas réélue lors des élections 2014 mais « continue de s’investir dans sa ville » sur les questions sociales[3]. Séduite par les idées d'Emmanuel Macron et notamment par son côté transpartisan, elle rejoint En Marche en décembre 2016[3]. C'est Annie Guillemot qui propose ensuite son nom à Gérard Collomb comme possible candidate aux élections législatives de 2017[4].

Anissa Khedher est investie par La République en marche !, le mouvement du président de la République récemment élu Emmanuel Macron, pour les élections législatives dans le Rhône dans la 7e circonscription du département. Au premier tour, elle arrive en tête avec 32,08 % des voix devant Alexandre Vincendet (21,81 %), le maire LR de Rillieux-la-Pape. Ce score est meilleur que celui obtenu par Macron dans cette même circonscription au premier tour de l'élection présidentielle[4]. Durant l'entre-deux-tours, elle est la cible de moqueries sur Internet après sa prestation lors d'un débat sur la chaîne de télévision locale TLM, durant laquelle elle s'est montrée hésitante ou approximative dans ses propos[1],[5], avec un montage de ses interventions alors vu plus de 350 000 fois sur Youtube[4]. Elle se défend ensuite en expliquant qu'elle participait à un tel débat pour « la première fois de [sa] vie » et qu'elle a « fait un malaise sur le plateau »[5]. Malgré ce « bad buzz »[4], elle l'emporte au second tour avec 50,60 % des suffrages exprimés, soit avec seulement 248 voix d'avance[6].

Dès le lendemain du scrutin, son adversaire Alexandre Vincendet déclare son intention de saisir la justice pour faire invalider les résultats, invoquant « un détournement de moyens publics dans le cadre d'une élection », citant l'existence d'un communiqué de presse en faveur d'Anissa Khedher avec un entête officiel de la municipalité de Bron[7]. Des soupçons pèsent également sur la validité de certains bulletins de vote[7]. L'élection est cependant finalement validée par le Conseil constitutionnel.

Elle est membre de la commission de la Défense nationale et des Forces armées.

En août 2017, avec dix-sept autres parlementaires, elle est nommée membre de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN[8].

Notes et références

  1. a, b, c, d et e Dalya Daoud, « 7e circonscription du Rhône : votre députée est Anissa Khedher, en marche balbutiante », sur rue89lyon.fr, .
  2. Anissa Khedher sur Projet Arcadie
  3. a, b et c « Anissa Khedher (LREM), des urgences psychiatriques à la politique », Le Progrès,‎ (lire en ligne)
  4. a, b, c et d Paul Terra, « Le bad buzz d’Anissa Khedher, candidate En Marche dans la 7e circo », sur lyoncapitale.fr, .
  5. a et b Lucie Bras, « VIDEO. Après la diffusion d'une interview ratée, la candidate En Marche Anissa Khedher répond à ses détracteurs », sur 20minutes.fr, .
  6. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  7. a et b Justin Boche, « Alexandre Vincendet porte plainte après l'élection d'Anissa Khedher », sur lyoncapitale.fr, .
  8. « Rhône : la députée Anissa Khedher nommée membre de l’Assemblée parlementaire de l’Otan », francetvinfo.fr, 15 août 2017.

Voir aussi

Article connexe

Liens externes