Ania Francos

Ania Francos
Biographie
Naissance
Décès
(à 49 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Ania Francos, née le à Paris et morte le [1] des suites d'un cancer du sein, est une grand reporter et romancière française engagée.

Biographie

Ses parents étaient des réfugiés juifs émigrés d'Europe de l'Est. Sa mère vient de Varsovie et son père, de Galicie. Lorsque Ania a quatre ans son père est arrêté par la milice, le , déporté à Auschwitz par le convoi du .

Journaliste, Ania Francos collabore dans des journaux engagés comme Jeune Afrique, Le Nouvel Observateur, L'Autre Journal et Libération. Dans ses articles, elle défend les combats tiers-mondistes et les révolutions communistes. En 1962, elle publie La Fête cubaine, essai sur la révolution dont elle avait rencontré les dirigeants Fidel Castro et le Che Guevara. Elle dira que le socialisme cubain est un « socialisme avec pachanga ».

Michèle Manceaux dira d'elle :

« Ania Francos, morte trop jeune alors qu’elle s’était déjà tant battue contre les colonisateurs de toutes sortes, en Algérie, en Afrique du Sud, au Proche-Orient… Ania Francos, jeune fille juive née dans une famille décimée par les nazis, aura passé sa vie à défendre les humiliés. »

Théâtre

Bibliographie

  • La Fête cubaine, R. Julliard, 1962
  • La Blanche et la Rouge, R. Julliard, 1964
  • L'Afrique des Afrikaaners, Julliard, 1966
  • Les Palestiniens, Julliard, 1968
  • Afrika Afrikanerov, Nauka, 1973
  • Un Algérien nommé Boumédien[n]e, Stock, 1976
  • Il était des femmes dans la Résistance, Stock, 1978
  • Sauve-toi, Lola, B. Barrault, 1983

Notes et références

  1. « Francos, Ania (1938-1988) », sur le site du catalogue général de le BnF

Annexes

Articles connexes

Liens externes