André Quelen

André Quelen
Naissance
Pleyben
Décès
Plougonvelin
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession
Fonctionnaire
Autres activités
Distinctions

André Quelen, né le à Pleyben (Finistère) et mort le à Plougonvelin (Finistère), est un fonctionnaire français, résistant et Compagnon de la Libération.

Biographie

Fils unique d'un couple d'instituteurs, André Quelen étudie au lycée de Brest, où il obtient le baccalauréat puis prépare l'École navale en 1939 lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate. Le , il quitte Brest avec une cinquantaine d'autres lycéens brestois et parvient à embarquer pour Ouessant, où il trouve une place à bord du charbonnier le Mousse Le Moyec qui le conduit en Angleterre.

Engagé dans les Forces françaises libres le , il est incorporé à la 1re compagnie de chasseurs à Camberley, avant d'être choisi pour le peloton d'élèves aspirants de Camberley.

Nommé aspirant le , il embarque à bord du navire belge Copacabana, qui l'emmène à Brazzaville fin juin, après deux semaines de navigation. Le , il est affecté au 3e bataillon du régiment de tirailleurs du Cameroun, créé quatre mois plus tôt par le commandant Roger Gardet. En , cette unité prend le nom de bataillon de marche n° 5 (BM 5) de la 2e brigade française libre. Chef de section, André Quelen, participe avec la 1re division française libre à la seconde bataille d'El Alamein, à la campagne de Tunisie, à la campagne d'Italie et à la Libération de la France

Le , il est grièvement blessé par un éclat d'obus lors du franchissement de l'Ill mais demeure à son poste jusqu'au franchissement de la rivière par l'ensemble des troupes.

Après la guerre, il devient administrateur des colonies puis administrateur en chef de la France d'outre-mer à Conakry et à Brazzaville jusqu'en 1960. Chargé de mission à l'aménagement du territoire de 1960 à 1964, il est ensuite cadre administratif au Commissariat à l'énergie atomique de 1964 à 1981.

Président de l'Amicale de la 1re DFL au sein de la Fondation de la France libre, il membre du conseil de l'ordre de la Libération de à son décès.

Il a été inhumé à Plougonvelin.

Hommages

Le 20 juillet 2013, sur la commune de Plougonvelin (29217), une place du village reçoit son nom.

Décorations

Sources

Liens externes