André Giamarchi

André Giamarchi

André Giamarchi
Image illustrative de l’article André Giamarchi
Biographie
Nationalité Français
Naissance
Lieu Skikda
Décès (à 81 ans)
Lieu Aix-les-Bains
Parcours senior1
SaisonsClubsM (B.)
-Flag of France.svg Annecy FC
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
Flag of France.svg France amateur30
Flag of France.svg France amateur35
1 Matchs de championnat uniquement.
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
.

André Giamarchi, né le à Skikda (Philippeville) en Algérie et mort le à Aix-les-Bains, est un footballeur français.

Il est réputé pour avoir fait le choix de conserver un statut amateur pendant toute sa carrière.

Biographie

Giamarchi commence sa carrière de joueur de football au Racing-Club de Philippeville puis, arrivé en France en 1953, il joue au FC Annecy jusqu'en 1963, remportant le Championnat de France Amateurs en 1960 (D3 française)[1]. Malgré les sollicitations de clubs professionnels, il reste toute sa carrière à Annecy où il poursuit son activité dans la restauration.

De 1955 à 1962, André Giamarchi est sélectionné entre 30 et 35 reprises en équipe de France amateur[1], un record en la matière.

En 1955, il participe à la tournée en Afrique-Occidentale française, au cours de laquelle il marque 11 des 17 buts français. A Barcelone, il fait partie de l'équipe de France lors des Jeux Méditerranéens. En 1957, il prend part à la tournée dans les Antilles françaises (Martinique et Guadeloupe).

Il participe aux Jeux olympiques de 1960, à Rome, comme capitaine. Il est titulaire contre l'Inde, ainsi que contre le Pérou, mais ne joue pas contre la Hongrie. Avant-centre, il inscrit un but contre le Pérou à la 67e minute, mais la France est éliminée au premier tour[1].

Après sa carrière de footballeur, il est durant la saison 1972-1973 entraîneur du FC Annecy, avec Jean-Claude Lavaud[1].

André Giamarchi s'éteint à Aix-les-Bains, le , à l'âge de 81 ans[3].

Notes et références

  1. a b c et d « André Giamarchi Bio, Stats, and Results », sur Olympics at Sports-Reference.com (consulté le 4 juillet 2016)
  2. « André Giamarchi n'est plus », sur ledauphine.com (consulté le 4 juillet 2016)

Liens externes