André Cellard

André Cellard
Fonctions
Député
Gouvernement Ve République
Groupe politique Socialiste
Successeur Lydie Dupuy
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Rabat (Maroc)
Date de décès (à 77 ans)
Lieu de décès Neuilly sur Seine
Résidence Paris, 75017, Avenue de Wagram et Rue de Prony

André Cellard est un homme politique français né le à Rabat (Maroc)[1] et mort le à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)[2]. Peu connu du grand public, il était qualifié d'homme de l'ombre du président François Mitterrand [3].

Biographie

Licencié en droit (Facultés de droit d'Aix-en-Provence et de Paris 1 Sorbonne). Diplômé d'études supérieures d'économie politique, droit privé et droit public. Docteur ès sciences politiques[4]. Résistant, condamné le 14 décembre 1940 pour faits de résistance par le tribunal militaire de Casablanca. Réfractaire au STO, membre des maquis "Mouvements unis de Résistance" et "Organisation de résistance de l'armée"[4].

Député socialiste du Gers de 1978 à 1981[1], il est nommé par le Président Mitterrand, secrétaire d'État à l'agriculture du 22 mai 1981 au 24 mars 1983, dans les deux premiers gouvernements de Pierre Mauroy[5], puis Président de la Compagnie Nationale du Rhône[6]. Il refuse par la suite les autres postes ministériels qu'on lui propose[réf. nécessaire].

André Cellard a été avocat à la cour d'appel d'Aix-en-Provence (du 30 juillet 1944 au 4 avril 1945) puis avocat au barreau de Paris (du 4 décembre 1945 au 12 mars 1999)[4]. Peu après la guerre, il créa un salon dans lequel le Tout-Paris venait débattre des sujets d'actualité[réf. nécessaire] et devint l'avocat du prince Félix Youssoupov. Ami personnel de longue date du Président François Mitterrand[7], il fut son conseil personnel de 1945 à 1995. Engagé au sein de la Fédération de la gauche démocrate et socialiste, dont il était le Secrétaire Général, il était également un proche du Fondateur de Canal Plus, André Rousselet (qui devint Directeur de Cabinet du Président François Mitterrand) et de Georges Bérard-Quélin, fondateur du Siècle.

Il était Administrateur de la Société générale de presse, fondée par Georges Bérard-Quélin.

En 1990 il soutient une thèse de doctorat en sciences politiques à l'Université d'Aix-Marseille[8],[9].

Notes et références

  1. a et b « André Cellard - Base de données des députés français depuis 1789 - Assemblée nationale », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 15 février 2018).
  2. « Décès d'André Cellard, ancien ministre socialiste », sur lesechos.fr, (consulté le 15 février 2018).
  3. Déclaration du parlementaire européen Roger Fajardie, jeudi 13 mai 1982, Paris)
  4. a b et c « LesBiographies.com - moteur de recherche biographique », sur lesbiographies.com, (consulté le 15 février 2018).
  5. « Secrétaires d'État auprès d'un ministre Agriculture M. ANDRÉ CELLARD le socialisme après le radicalisme », sur lemonde.fr, (consulté le 15 février 2018).
  6. « Décret du 6 avril 1984 M. ANDRE CELLARD EST NOMME PRESIDENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA COMPAGNIE NATIONALE DU RHONE (CNR », sur legifrance.gouv.fr, (consulté le 15 février 2018).
  7. Who's Who au XXe siècle
  8. André Cellard, La Fédération de la gauche démocrate et socialiste, thèse de doctorat de Sciences politiques, université d’Aix-Marseille, 1990, 405 p. et annexes.
  9. « 1968, les raisons d'un hors-jeu de la FGDS Cairn.info », sur cairn.info, (consulté le 15 février 2018).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes