André Amitrano

André Amitrano
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France AS Monaco (entrain. des gardiens)
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (59 ans)
Lieu Mers el-Kébir (Algérie française)
Taille 1,74 m (5 9)
Poste Gardien de but puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1968-1977 Drapeau : France US Cannes Bocca
1977-1978 Drapeau : France AS Monaco
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1978-1982 Drapeau : France AS Monaco 005 (0)
1982-1983 Drapeau : France OGC Nice 030 (0)
1983-1988 Drapeau : France OGC Nice 204 (0)
1988-1994 Drapeau : France AS Cannes 051 (0)
Total 290 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 12 mai 2014

André Amitrano est un footballeur et entraîneur français, né le à Mers el-Kébir, en Algérie. Il évolue au poste de gardien de la fin des années 1970 au début des années 1990.

Formé à l'AS Monaco, il remporte avec ce club le championnat de France en 1982. Il évolue ensuite à l'OGC Nice et à l'AS Cannes où il termine sa carrière.

Il devient ensuite entraîneur de gardiens notamment à l'EA Guingamp, au Stade rennais et à l'AS Cannes. Il occupe actuellement ce poste à l'AS Monaco.

Biographie

Joueur

André Amitrano naît le à Mers el-Kébir, en Algérie[1],[2]. Il commence le football au sein de l'US Cannes Bocca olympique, club de quartier de Cannes, à l'âge de dix ans[3]. Il se spécialise très rapidement au poste de Gardien de but[4] et, en 1977, il est repéré par Gérard Banide et rejoint alors le centre de formation de l'AS Monaco[5]. André Amitrano déclare sur cette période, « c’était le début des centres de formation. Je suis donc parti à dix-neuf ans faire ma formation. J’ai signé cinq ans dont deux en tant que stagiaire et trois en pro[4] ».

Il devient la doublure de Jean-Luc Ettori après le départ d'Yves Chauveau et fait ses débuts en équipe première lors de la première journée du championnat 1978-1979. Les Monégasques s'inclinent un but à zéro sur le terrain du Nîmes Olympique[6]. La saison suivante, il ne joue qu'une rencontre lors de la dernière journée du championnat, match à domicile perdu un but à zéro face au FC Sochaux[7]. En équipe réserve, il dispute les trente rencontres de championnat[8] et remporte avec ses coéquipiers le groupe Sud de Division 3[9]. Après une saison 1980-1981 sans apparition en équipe première, il joue une rencontre du championnat 1981-1982 que le club monégasque remporte en fin de saison.

André Amitrano est alors prêté pour une saison à l'OGC Nice qui évolue en Division 2[4]. Après une saison terminée à la troisième place du groupe A, il signe un contrat de trois ans avec le club niçois[10]. La saison suivante, le club termine deuxième du groupe A derrière l'Olympique de Marseille et dispute les barrages. Après une victoire face au Havre AC en prébarrages, les Niçois sont battus, cinq buts à trois sur les deux matchs, par le Racing CP. En 1985, André Amitrano et ses coéquipiers remportent le groupe B avec la meilleure attaque et la deuxième meilleure défense et retrouve la Division 1. Dans le match des champions de groupe, l'OGC Nice est battu par Le Havre AC sur le score de cinq buts à deux sur les deux matchs. Pour son retour en Division 1, le club termine à la huitième place du championnat et les performances d'André Amitrano lui valent d'être cité par les commentateurs comme un candidat potentiel à la troisième place de gardien en équipe de France pour la Coupe du monde[11]. Onzième puis seizième en championnat, le club atteint les demi-finales de la Coupe de France en Coupe de France. Les Niçois sont battus à ce stade de la compétition par le FC Sochaux sur le score de trois buts à deux sur les deux matchs[12].

En 1988, André Amitrano est échangé contre Gilles Morisseau et il rejoint alors l’AS Cannes[10]. Après une saison comme titulaire, il perd sa place au profil de Michel Dussuyer, sa doublure à l'OGC Nice en 1982-1983[10]. Après cinq saisons comme remplaçant, la dernière en tant qu'amateur, il met fin à sa carrière en 1994[13].

Entraîneur de gardiens

André Amitrano devient à partir de 1993 entraîneur des gardiens du centre de formation de l'AS Cannes et exerce cette fonction jusqu'en 2002[4]. Après une saison sans club[3], il rejoint l'ASOA Valence dirigée par son ancien coéquipier cannois Alain Ravera comme entraîneur adjoint et entraîneur des gardiens. En 2005, Alain Ravera rejoint l'EA Guingamp où André Amitrano exerce les mêmes fonctions qu'à l'ASOA Valence.

En 2006, il retourne à l'AS Cannes comme entraîneur des gardiens avant d'être recruter en novembre 2007 par le Stade rennais pour s'occuper des gardiens[14],[4]. L’entraineur rennais Guy Lacombe rejoint en 2009 l'AS Monaco et André Amitrano l’accompagne[15]. Il est depuis cette date entraîneur des gardiens du club de la Principauté.

Style de jeu

André Amitrano est comme Jean-Luc Ettori un gardien de but de petite taille et il partage avec celui-ci les mêmes caractéristiques[5]. Gardien très souple[16], il possède de bons réflexes sur la ligne de but et une bonne détente verticale[11].

Palmarès

André Amitrano remporte avec l'AS Monaco le championnat de France en 1982. Il est également vainqueur du groupe Sud de Division 3 en 1980 avec la réserve monégasque. Sous les couleurs de l'OGC Nice, il est vice-champion de France de Division 2 en 1985.

Statistiques

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel d'André Amitrano durant sa carrière de joueur professionnel[8],[17].

Statistiques d'André Amitrano
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Autres compétitions Total
Division M B M B M B M B
1978-1979 Drapeau de la France AS Monaco Division 1 2 0 - - - - 2 0
1979-1980 Drapeau de la France AS Monaco Division 1 1 0 - - - - 1 0
1980-1981 Drapeau de la France AS Monaco Division 1 - - - - - - 0 0
1981-1982 Drapeau de la France AS Monaco Division 1 1 0 1 0 - - 2 0
1982-1983 Drapeau de la France OGC Nice (prêt) Division 2 30 0 - - - - 30 0
1983-1984 Drapeau de la France OGC Nice Division 2 36 0 - - 3 0 39 0
1984-1985 Drapeau de la France OGC Nice Division 2 34 0 3 0 2 0 39 0
1985-1986 Drapeau de la France OGC Nice Division 1 38 0 3 0 - - 41 0
1986-1987 Drapeau de la France OGC Nice Division 1 35 0 3 0 - - 38 0
1987-1988 Drapeau de la France OGC Nice Division 1 38 0 9 0 - - 47 0
1988-1989 Drapeau de la France AS Cannes Division 1 36 0 3 0 - - 39 0
1989-1990 Drapeau de la France AS Cannes Division 1 1 0 - - - - 1 0
1990-1991 Drapeau de la France AS Cannes Division 1 4 0 - - - - 4 0
1991-1992 Drapeau de la France AS Cannes Division 1 1 0 - - - - 1 0
1992-1993 Drapeau de la France AS Cannes Division 2 4 0 2 0 - - 6 0
Total sur la carrière 261 0 24 0 5 0 290 0

Annexes

Référence

  1. Stéphane Ventura, « Ogcnissa.com - OGC Nice Côte d'Azur », sur ogcnissa.com (consulté le 8 février 2014)
  2. « André Amitrano - Fiche et statistiques », sur stade-rennais-online.com (consulté le 8 février 2014)
  3. a et b Ludovic Billac, Philippe Le Brech et Denis Troch, DT Foot Le guide du football 2006-2007, Saint-Germain en Laye, DT Sport International, , 736 p. (ISBN 978-2-9515650-6-7), p. 191
  4. a, b, c, d et e « André Amitrano a pris ses fonctions », sur staderennais.com, (consulté le 10 décembre 2012)
  5. a et b « ASMFoot.fr - Fiche d'André Amitrano », sur asmfoot.fr (consulté le 10 décembre 2012)
  6. « Nîmes - Monaco 1-0 », sur footballstats.fr (consulté le 11 décembre 2012)
  7. « Monaco - Sochaux 0-1 », sur footballstats.fr (consulté le 11 décembre 2012)
  8. a et b (en)« André Amitrano complete profile on Playerhistory », sur soccerdatabase.eu (consulté le 10 décembre 2012)
  9. L'Équipe Football 81, L'Équipe, , 290 p. (ISSN 0153-1069), p. 141
  10. a, b et c Berlio, « « Dédé » le Rennais, l’Ami… trano », sur ogcn.net, (consulté le 12 décembre 2012)
  11. a et b Guy Champagne, « OGC Nice », Football 86-87, But hors série,‎ , p. 82
  12. « Coupe de France Saison 1987 - 1988 », sur fff.fr, FFF (consulté le 12 décembre 2012)
  13. « Histoire de L'A.S. Cannes », sur museeascannesfootball.jimdo.com (consulté le 12 décembre 2012)
  14. « Foot -L1 -Rennes - Amitrano coach des gardiens ? », sur lequipe.fr, L'Equipe.fr, 1re novembre 2007 (consulté le 12 décembre 2012)
  15. « Guy Lacombe arrive (officiel) », sur lequipe.fr, L'Equipe.fr, (consulté le 12 décembre 2012)
  16. Jacques Ferran et Jean-Philippe Réthacker, « Dictionnaire de la Division 1 », Football 85-86, Les guides de l'Équipe,‎ , p. 36
  17. « Football : André Amitrano », sur footballdatabase.eu (consulté le 8 décembre 2012)