Andō Sadayoshi

Andō Sadayoshi est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Andō, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).
Andō Sadayoshi
安東貞美
Image illustrative de l'article Andō Sadayoshi

Naissance
Iida (Japon)
Décès (à 78 ans)
Origine Japonais
Allégeance Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Grade Général d'armée
Années de service 1872-1923
Conflits Rébellion de Satsuma
Guerre russo-japonaise
Commandement Drapeau de l'armée impériale japonaise Armée impériale japonaise
Distinctions Ordre du Milan d'or (1re classe)
Ordre du Soleil levant (1re classe)
Autres fonctions Gouverneur-général de Taïwan

Le baron Andō Sadayoshi (安東貞美?) ( - ), aussi connu sous le nom de Andō Teibi, est un général de l'armée impériale japonaise qui fut le 6e gouverneur-général de Taïwan du au

Biographie

Andō est né à Iida dans la province de Shinano (actuelle préfecture de Nagano). Issu d'une famille samouraï, son père est au service du domaine de Matsumoto.

Andō entre à l'Osaka Rikugun Hei-gakko (ancêtre de l'académie de l'armée impériale japonaise) en 1871 et est nommé dans l'infanterie en juin 1872. Promu lieutenant en novembre 1874, il est blessé au combat au cours de la répression de la rébellion de Satsuma[1] après laquelle il est promu capitaine en mai 1877. Il entre à l'école militaire impériale du Japon et est promu major en février 1883, restant dans la 2e division.

Andō gravit les échelons rapidement, il est promu lieutenant-colonel en avril 1891, puis colonel le . Il sert comme commandant de l'académie de l'armée impériale japonaise et de l'école militaire impériale. Il est promu Général de brigade quand la 2e brigade est assignée à Taïwan le .

Andō participe plus tard à la guerre russo-japonaise. Il est promu Général de division et reçoit le commandement de la 10e division le . Il combat lors de la décisive bataille de Mukden[1].

Le , Andō reçoit le titre de baron (danshaku) selon le système de noblesse kazoku. En 1911, il est transféré à la tête de la 12e division, et en 1913, il devient commandant de l'armée japonaise de Corée.

Le , il remplace le général Sakuma Samata comme gouverneur-général de Taïwan jusqu'en juin 1918[2]. L'incident de Tapani , une grande insurrection contre la domination japonaise, se passe durant son mandat. Il travaille d'autre part à développer les ressources forestières des montagnes Taiping  et Pa-hsien , et fait aussi construire les lignes ferroviaires Yilan  et Pingtung [3]. Il entre dans la réserve en août 1918 et se retire de l'armée en avril 1923.

Andō reçoit l'ordre du Soleil levant (1re classe) à titre posthume.

Notes et références

  1. a et b Kowner, Historical Dictionary of the Russo-Japanese War, p. 35.
  2. Wendel, Axis History Factbook
  3. Ching, Becoming Japanese

Bibliographie

  • Leo T.S. Ching, Becoming Japanese: Colonial Taiwan and the Politics of Identity Formation, (ISBN 0-520-22553-8), University of California Press,
  • Henry Tsai Shih Shan, Lee Teng-hui and Taiwan's Quest for Identity, (ISBN 1-4039-7056-4), Palgrave Macmillan,
  • Rotem Kowner, Historical Dictionary of the Russo-Japanese War, (ISBN 0-8108-4927-5), The Scarecrow Press,

Liens externes