Anaïs Chevalier

Anaïs Chevalier
Image illustrative de l'article Anaïs Chevalier
Anaïs Chevalier en 2017
Contexte général
Sport Biathlon
Période active Depuis 2010
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : France Française
Naissance (25 ans)
Lieu de naissance Saint-Martin-d'Hères (Isère)
Taille 1,63 m (5 4)
Poids de forme 55 kg
Club Les 7 Laux
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 0 1
Championnats du monde 0 2 2
Coupe du monde (globes) 0 0 0
Coupe du monde (épreuves indiv.) 1 2 4

Anaïs Chevalier, née le à Saint-Martin-d'Hères (Isère), est une biathlète française actuellement en activité. Après quatre médailles mondiales, avec la médaille d'argent lors du relais lors de l'édition de 2016, le bronze du sprint et du relais et l'argent du relais mixte lors de l'édition 2017, elle remporte une médaille olympique sur le relais des Jeux olympiques de 2018 à Pyeongchang.

Carrière

Après avoir effectué une carrière encourageante en Jeune et en Junior (vice-championne du monde jeune de sprint et de poursuite en 2011 puis vice-championne du monde junior de sprint en 2012), elle intègre l'équipe de France de biathlon. Elle participe d'abord au circuit de l'IBU Cup, antichambre de la coupe du monde, disputant sa première course à Annecy en fin de saison 2010-2011. C'est en relais qu'elle obtient ses premiers podiums, troisième en 2011-2012 avec le relais féminin et troisième la siaison suivante lors d'un relais mixte avec Jacquemine Baud, Baptiste Jouty et Antonin Guigonnat. Lors de cette saison, elle participe aux championnats d'Europe 2013 à Bansko où elle remporte deux titres, sur l'Individuel[1] et le relais mixte, où elle associée à Floriane Parisse, Mathieu Legrand et Quentin Fillon Maillet[2], et une médaille de bronze lors de la poursuite après une neuvième place du sprint.

Elle fait ses débuts en coupe du monde lors de la saison 2013-2014. 27e de sa première course, un sprint à Hochfilzen, elle obtient un podium dès sa course suivante avec une troisième place avec le relais féminin composé de Marie-Laure Brunet, Sophie Boilley et Anaïs Bescond[3]. Elle est de nouveau sélectionnée pour des relais lors des étapes suivantes, les Françaises se classant cinquième à Annecy et Ruhpolding. Sur le plan individuel, elle obtient une 14e place lors du sprint d'Oberhof.

Elle est sélectionnée pour les Jeux olympiques 2014 à Sotchi. Elle y termine 47e puis 44e du sprint et de la poursuite. Choisie pour participer au relais, elle voit sa coéquipière Marie-Laure Brunet, première relayeuse française, abandonner en raison d'un malaise après le premier tir[4].

Après les Jeux, elle obtient son premier top 10 en individuel en terminant huitième de la poursuite de Kontiolahti.

Au début de la saison 2014-2015, elle fait partie du relais mixte victorieux à Östersund, composé d'Anaïs Besond et des frères Simon et Martin Fourcade[5]. Blessée au dos, elle dot mettre un terme à sa saison[6].

Elle doit repasser par l'IBU Cup lors de la saison 2015-2016 où elle s'impose avec Aristide Bègue sur un relais mixte simple à Ridanna, prenant sur cette étape une deuxième place lors du sprint[7]. Elle s'impose lors d'un sprint à Nove Mesto[8]. Elle retrouve la coupe du monde, disputant les étapes de Ruhpolding, Antholz, où elle participe à la victoire du relais féminin avec Justine Braisaz, Anaïs Bescond et Marie Dorin-Habert, première ictoire d'un relais féminin depuis [9]. Elle dispute également les courses sur les étapes nord-américaines de Canmore et Presque Isle. Elle est alors sélectionnée pour les mondiaux d'Oslo. 26e du sprint, elle termine ensuite 15e de la poursuite et 28e de l'Individuel. Avec le relais féminin, elle remporte la médaille d'argent, avec Justine Braisaz, Anaïs Bescond et Marie Dorin-Habert, les Françaises étant battues par les Norvégiennes[10].

Dès le début de la saison suivante, elle participe au circuit de la c. À Pokljuka, le 11 décembre lors de la deuxième étape, elle prend la deuxième place du relais féminin avec l'équipe de France également composée de Justine Braisaz, Célia Aymonier et Marie Dorin-Habert[11]. Puis, le 16 décembre lors de l'étape suivante, à Nove Mesto, elle profite des nombreuses erreurs des principales favorites pour se classer deuxième du sprint avec un 10/10 au tir[12],son premier podium en coupe du monde[13]. Lors de la poursuite le lendemain, elle s'impose pour la première fois de sa carrière en coupe du monde, grâce à un 19/20 au tir, s'imposant d'une dizaine de secondes devant Dorothea Wierer[14]. Elle continue d'enchainer les bons résultats terminant respecivement quatrième puis neuvième du sprint et de la poursuite d'Oberhof, puis huitième d'une poursuite àRuhpolding àù elle botient un deuxième place avec Justine Braisaz, Anaïs Bescond et Célia Aymonier[15]. Lors de l'étape suivante à Antholz, elle termine deuxième de l'Individuel derrière Laura Dahlmeier[16]. Lors du relais disputé sur ce site, l'Allemagne devance la France où Anaïs Chevalier est associée à Braisaz, Bescond et Dorin-Habert[17]. Pour sa première course des championnats du monde à Hochfilzen, Anaïs Chealier est sélectionnée pour le relais mixte avec Martin Fourcade, Quentin Fillon Maillet et Marie Dorin-Habert. L'équipe française prend la deuxième place derrière la Norvège[18]. Le , elle se place troisième du sprint féminin, devancée par Laura Dahlmeier et Gabriela Koukalová, remportant sa première médaille individuelle en championnat du monde[19]. Elle termine ensuite onzième de la poursuite puis obtient un résultat médiocre, 38e, sur l'Individuel. Lors du relais, elle s'empare avec Célia Aymonier, Justine Braisaz et Marie Dorin-Habert de la médaille de bronze[20]. Première relayeuse, elle oocupe la première place à l'issue du premier relais où elle ne concède qu'une seule pioche au tir. En s'imposant face à Gabriela Koukalova, Marie Dorin-Habert prend la troisième place[20].

En mai, elle est victime d'un accident, renversée par une voiture alors qu'elle s'entrainait en vélo. Cet accident lui occasionne une fracture de la clavicule[21].

Biathlète, de face, en train de tirer sur sa gauche.
Anaïs Chevalier lors du sprint de la coupe du monde 2018 à Oberhof.

Après des débuts en coupe du monde lors d'un relais mixte terminé à la septième place à Östersund, elle doit attendre l'étape du Grand-Bornand pour terminer de nouveau parmi le top 10, lors de la mass start remportée par Justine Braisaz[22]. Lors de l'étape suivante à Oberhof, elle participe avec Anaïs Bescond, Célia Aymonier et Justime Braisaz à la victoire de l'équipe de France lors du relais[23].

Lors des épreuves de Jeux olympiques de Pyeongchang, elle termine 16e du sprint, 24e de la poursuite, 28e de l'Individuel et 29e de la mass start. Lors du relais, l'équipe de France, composée d'Anaïs Chevalier en première position, Marie Dorin-Habert, Justine Braisaz et Anaïs Bescond, prend la troisième place de l'épreuve remportée par la Biélorussie devant la Suède[24]. À Kontiolahti, elle remporte le relais mixte simple avec Antonin Guigonnat[25]. Initialement première remplaçante, elle profite du forfait de Justine Braisaz pour prendre le départ à la mass start du lendemain[26] où elle prend la troisième place devancée par Vanessa Hinz et Lisa Vittozzi[27]. Lors de l'étape d'Oslo, où Marie Dorin-Habert fait ses adieux à la compétition, elle participe à la ictoire de l'équipe de France avec Célia Aymonier, Anaïs Bescond et Marie Dorin-Habert qui remporte sa dernière victoire[28]. Pour la dernière course de la saison de coupe du monde à Tyumen, elle obtient la troisième place de mass start[29].

Vie personnelle

Sa sœur Chloé est aussi une biathlète de haut niveau[30].

Elle est étudiante à l'Université Grenoble-Alpes[31].

Palmarès

Jeux olympiques

Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte
Jeux olympiques 2014
Drapeau : Russie Sotchi
47e 44e Abandon
Jeux olympiques 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
28e 16e 24e 29e Médaille de bronze, Jeux olympiques

Championnats du monde

Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte
Mondiaux 2016
Drapeau : Norvège Holmenkollen
28e 26e 15e 30e Médaille d'argent, monde
Mondiaux 2017
Drapeau : Autriche Hochfilzen
38e Médaille de bronze, monde 11e 13e Médaille de bronze, monde Médaille d'argent, monde

Légende :

  • — : non disputée

Coupe du monde

  • Meilleur classement général : 7e en 2017.
  • 19 podiums :
    • 6 podiums individuels : 1 victoire , 2 deuxièmes places et 4 troisièmes places.
    • 10 podiums en relais : 3 victoires , 4 deuxièmes places, 3 troisièmes places.
    • 3 podiums en relais mixte : 2 victoires , 1 deuxième place.

Palmarès mis à jour le 25 mars 2018

Classements

Année Classement général final Sprint Poursuite Individuel Mass start
2013-2014 49e 47e 44e 57e -
2015-2016 39e 46e 30e 47e 53e
2016-2017 7e 7e 8e 14e 13e
2017-2018 19e 36e 25e 26e 5e

Victoires

Édition / Épreuve Sprint Poursuite Individuel Mass start Total
2016-2017 Drapeau : République tchèque Nové Město 1
Total 1 1

Dernière mise à jour le 17 décembre 2016

IBU Cup

Championnats du monde juniors

Épreuve / Édition Drapeau : Finlande Kontiolahti 2012 Drapeau : Autriche Obertillach 2013
Sprint Médaille d'argent, monde Argent 4e
Poursuite 12e 9e
Individuel 42e 31e
Relais 5e 7e

Distinctions

Notes et références

  1. Mirko Hominal, « Anais Chevalier brille à Bansko », sur ski-nordique.net, .
  2. Mirko Hominal, « Les juniors Français en forme », sur ski-nordique.net, .
  3. Mirko Hominal, « Un podium pour "Marie Dorin-Habert" », sur ski-nordique.net, .
  4. François-Xavier Rallet, « JO Sotchi 2014 - Le malaise de Brunet a condamné le relais tricolore, l'Ukraine en or », sur eurosport.fr, .
  5. François-Xavier Rallet, « Coupe du monde - La France remporte le relais mixte d'Östersund devant la Norvège et l'Allemagne », .
  6. « Anaïs Chevalier, la résurrection », sur sportmag.fr, .
  7. Mirko Hominal, « IBU Cup : Anais Chevalier proche du bonheur », sur ski-nordique.net, .
  8. Mirko Hominal, « IBU Cup / Nove Mesto : La gagne pour Anais Chevalier », sur ski-nordique.net, .
  9. Mirko Hominal, « L'exploit des biathlètes Françaises », sur ski-nordique.net, .
  10. François-Xavier Rallet, « ondiaux Oslo : Les Françaises décrochent l'argent sur le relais, la Norvège s'impose », sur eurosport.fr, .
  11. « Dorin-Habert et les Bleues deuxièmes du relais derrière les Allemandes », sur eurosport.dfr, .
  12. « Anaïs Chevalier deuxième du sprint de Nove Mesto », sur lequipe.fr, (consulté le 16 décembre 2016).
  13. r Paul Bohec, « Biathlon : premier podium en carrière pour l'Iséroise Anaïs Chevalier », sur francebleu.fr, .
  14. « Première victoire en Coupe du monde pour Anaïs Chevalier lors la poursuite de Nove Mesto », sur lequipe.fr, (consulté le 17 décembre 2016).
  15. « Les Bleues 2e du relais de Ruhpolding derrière l'Allemagne », sur ledauphine.com, .
  16. Mirko Hominal, « Laura Dahlmeier devance Anais Chevalier », sur ski-nordique.net, .
  17. Julien Chesnais, « ANTERSELVA - Encore trop forte, l'Allemagne remporte le relais féminin devant la France », sur eurosport.fr, .
  18. « La France en argent sur le relais mixte des Mondiaux d'Hochfilzen, derrière l'Allemagne », sur lequipe.fr, .
  19. « Mondiaux d'Hochfilzen : Anaïs Chevalier en bronze sur le sprint, victoire de la Tchèque Gabriela Koukalova », sur lequipe.fr, (consulté le 10 février 2017).
  20. a et b « Relais : les Bleues en bronze, le titre pour les Allemandes (réactions) », sur ledauphine.com, .
  21. « Chauffards: Renversée par une voiture, Anaïs Chevalier souffre d'une fracture de la clavicule », sur 20minutes.fr, .
  22. « Première victoire en Coupe du monde pour la Française Justine Braisaz, face à son public », sur equipe.fr, .
  23. « L’équipe de France s’impose sur le relais dames d'Oberhof ! », sur lequipe.fr, .
  24. François-Xavier Rallet, « Biathlon - Relais 4x6km : Les relayeuses tricolores en bronze, une 15e médaille pour la France », sur eurosport.fr, .
  25. Christophe Gaudot, « Anaïs Chevalier et Antonin Guigonnat vainqueur en relais mixte », sur eurosport.fr, .
  26. Mirko Hominal, « Superbe week-end pour Anais Chevalier », sur ski-nordique.net, .
  27. « Anaïs Chevalier prend la 3e place de la mass start de Kontiolahti », sur eurosport.fr, .
  28. « Anaïs Chevalier : «Ça nous tenait à coeur de repartir avec une breloque» », sur lequipe.fr, .
  29. « Coupe du monde (F) : Anaïs Chevalier termine troisième de la mass start de Tyumen », sur lequipe.fr, .
  30. Les biathlètes des Sept Laux Marie Dorin et les sœurs Chevalier offrent l’or au comité du Dauphiné !, sur nordicmag.info, le 30 mars 2014.
  31. Delphine Dauvergne, « JO d’hiver 2018 : qui sont les lycéens et les étudiants français en lice ? », sur letudiant.fr, L'Étudiant, (consulté le 12 février 2018).
  32. Décret du 11 avril 2018 portant nomination , Legifrance.

Liens externes