Alpinien Pabot-Chatelard

Alpinien Pabot-Chatelard
Alpinien Pabot-Chatelard.jpg
Le préfet Alpinien Pabot du Chatelard
Fonctions
Liste des préfets de l'Ariège
-
Liste des préfets de la Creuse
depuis le
Liste des préfets du Tarn
depuis le
Sous-préfet
Le Havre
-
Sous-préfet
Saint-Nazaire
-
Sous-préfet
Nontron
-
Maire
Saint-Priest-sous-Aixe
depuis
Biographie
Naissance
Décès
(à 91 ans)
Soudat
Nom de naissance
Alpinien Bertrand-Juste Pabot du Chatelard
Nationalité
Activités
Famille
Autres informations
Distinctions
Liste détaillée
Officier de la Légion d'honneur
Officier des Palmes académiques
Commandeur de l'ordre du Nichan el Anouar ()
Chevalier du Mérite agricole ()

Alpinien Bertrand-Juste Pabot du Chatelard, né le à Rochechouart (Haute-Vienne) et mort le à Soudat (Dordogne), est un haut fonctionnaire et homme politique français.

Famille

Fils de François-Xavier, procureur du roi à Limoges, et d’Alodie Lageon-Bourdeau, il est, par ailleurs, le petit-fils de Jean-Joseph de Verneilh-Puyraseau, préfet de l’Empire et petit-neveu d’Alpinien Bourdeau, garde des sceaux et pair de France.

Il épouse Emma Cramaille (1841-1873), dont il a quatre enfants : Émilien, Marthe, Louise et Mathilde. En secondes noces, il se marie en 1907 avec Justine Peltier (1862-1956), peintre de talent.

Sa fille Marthe épouse Pierre André Joseph Louis Picaud, docteur en médecine et maire de Nontron : ils sont les parents de Raymond Picaud, maire de Cannes et conseiller général des Alpes-Maritimes, titulaire de la médaille militaire, de la croix de guerre 1914-1918 et de la médaille de la Résistance française[1].

Sa fille Louise épouse Alfred Cathala, sous-préfet de Morlaix, puis de Brest : ils sont les parents de Pierre Cathala (1888-1947), avocat et ministre de la Troisième République puis du régime de Vichy et de Jean Cathala, membre de l'Académie de médecine.

Sa fille Mathilde, amie d'enfance de Marcel Proust, épouse Maurice Montigny, régent de la Banque de France : ils sont les parents de Jean Montigny (1892-1970), député et de Marcelle Montigny, mère de Renaud de la Genière, gouverneur de la Banque de France de 1979 à 1984.

Son fils Émilien a de Marie Redon, un fils Jules Pierre, d'où postérité actuelle.

Carrière

Il est élu maire de Saint-Priest-sous-Aixe (Haute-Vienne) en 1870.

C’est tardivement, à la suite de son veuvage prématuré en 1873, qu’Alpinien Pabot du Chatelard entre dans l’administration, conseillé par son ami Alcide Dusolier. Il est tout d’abord choisi comme sous-préfet de Nontron (Dordogne) en 1877 de Saint-Nazaire (Loire-Inférieure) en 1883 puis du Havre (Seine-Inférieure) en 1885.

Par la suite, il est nommé préfet du Tarn le et de la Creuse le [2] Dans la Creuse il traite des projets de chemins de fer à voie étroite et des tramways à vapeur et il signe en un contrat avec la Compagnie française des voies ferrées économiques pour un réseau départemental de 400 km de voies à 1 mètre, superstructure pour des tramways à vapeur[3].

Enfin il est préfet de l’Ariège de 1892 à 1898. Il s’occupe de l’épidémie de choléra de 1893 ; en 1895 il reçoit pour cela la médaille en or de 1re classe[4].

Il est ensuite conseiller municipal puis maire en 1908 de Teyjat.

Décorations

Sources

  • Bulletins officiels du ministère de L'Intérieur - Années 1883, 1885, 1888, 1890, 1892, 1893, 1894,1895 et 1898.
  • Journal des commissaires de police -1895, p. 12.
  • Pierre Henry, Histoire des Préfets, p. 234.
  • Journal officiel de la République française, 1885, p. 2187.
  • René Bargeton, Dictionnaire biographique des préfets (septembre 1870-mai 1982), Paris, Archives nationales, 1994, 555 p., 26 cm (ISBN 2-86000-232-4), notice « Pabot-Chatelard (Alphonse Bertrand Juste) », p. 422.
  • Journal de l’agriculture de la ferme et des maisons de campagnes de 1895, vol. 1, p. 144.
  • Archives nationales (France) (répertoire nominatif par Christiane Lamoussière, revu et complété par Patrick Laharie ; répertoire territorial et introduction par Patrick Laharie), Le Personnel de l’administration préfectorale, 1881-1926, Paris, Centre historique des Archives nationales, 2001, 774 p., 27 cm (ISBN 2-86000-290-1), notice « Pabot Chatelard (Juste, Alpinien, Bertrand) », p. 395.

Bibliographie

  • Jean-Marc Warembourg, Teyjat. Présence du passé. Histoire et lieux-dits de Teyjat, village du Périgord vert, Éditions des Hautes Terres, (ISBN 978-2-9533065-0-7), p. 125.
  • Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, Périgueux, Fanlac, 1999, 955 p., 24 cm (ISBN 2-86577-214-4), notice « PABOT DU CHATELARD Juste Alpinien Bertrand », p. 722.

Références

  1. « Le Docteur Picaud - Un homme, une vie. 1882–1950 », cannes-la-bocca.fr.
  2. Archives du Tarn.
  3. Les détails du contrat en ligne.
  4. Jean-Marc Warembourg, Teyjat. Présence du passé. Histoire et lieux-dits de Teyjat, village du Périgord vert, Éditions des Hautes Terres, 2008 p. 125 [lire en ligne].
  5. « Cote LH/2031/6 », base Léonore, ministère français de la Culture

Articles connexes