Alicia Giménez Bartlett

(Redirigé depuis Alicia Giménez-Bartlett)
Alicia Giménez Bartlett
Description de cette image, également commentée ci-après
Alicia Giménez Bartlett
au Salon du livre de Paris en mars 2013.
Nom de naissance Alicia Giménez Bartlett
Naissance (66 ans)
Almansa, province d'Albacete,
Drapeau de l'Espagne Espagne
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Espagnol
Genres

Alicia Giménez Bartlett, née le à Almansa, dans la province d'Albacete, est une écrivaine espagnole, notamment auteure de roman policier.

Biographie

Après avoir étudié les langues à l'Université de Valence, elle soutient un doctorat à l'Université de Barcelone.

Elle publie son premier roman, Exit, en 1984. En 1997, son roman Una habitación ajena, qui évoque les tensions entre Virginia Woolf et sa servante Nelly, lui vaut le Prix Femenino Lumen. Un an auparavant, en 1996, la lecture d'un roman de Patricia Cornwell la convainc de se lancer dans le genre policier. Elle crée ainsi le personnage de Petra Delicado, une femme inspecteur de police, héroïne de plusieurs romans policiers. Cette série, qui obtient un vif succès, est traduite en plusieurs langues et lui vaut plusieurs distinctions, dont le Prix Raymond Chandler. En 1999, une série télévisée adapte les enquêtes de Petra Delicado et de son inséparable compagnon, Fermín Garzón.

En 2011, Alicia Giménez Bartlett remporte le Prix Nadal pour son roman historique Donde nadie te encuentre, qui évoque la vie de Teresa Pla Meseguer, surnommée La Pastora, une hermaphrodite humiliée par un lieutenant de la Guardia Civil en 1949 qui s'engagea ensuite dans la guérilla anti-franquiste.

L'auteur, qui vit à Barcelone à partir de 1975, réside maintenant à Vinaròs, dans la province de Castellón.

En 2015, elle obtient le prix Planeta pour Hombres desnudos, un roman sur la prostitution masculine[1].

Œuvre

Romans

Série Petra Delicado

  • Ritos de muerte (1996)
    Publié en français sous le titre Rites de mort, traduit par Marianne Millon, Paris, Payot et Rivages, Rivages/Noir no 352, 2000
  • Día de perros (1997)
    Publié en français sous le titre Le Jour des chiens, traduit par Marianne Millon, Paris, Payot et Rivages, Rivages/Noir no 421, 2002
  • Mensajeros de la oscuridad (1999)
    Publié en français sous le titre Les Messagers de la nuit, traduit par Marianne Millon, Paris, Payot et Rivages, Rivages/Noir no 458, 2003
  • Muertos de papel (2000)
    Publié en français sous le titre Meurtres sur papier, traduit par Marianne Millon, Paris, Payot et Rivages, Rivages/Noir no 541, 2004
  • Serpientes en el paraíso (2002)
    Publié en français sous le titre Des serpents au paradis, traduit par Alice Déon, Paris, Payot et Rivages, Rivages/Noir no 636, 2007
  • Un barco cargado de arroz (2004)
    Publié en français sous le titre Un bateau plein de riz, traduit par Olivier Hamilton et Johanna Dautzenberg, Paris, Payot et Rivages, Rivages/Noir no 719, 2008
  • Nido vacío (2007)
    Publié en français sous le titre Un vide à la place du cœur, traduit par Olivier Hamilton et Johanna Dautzenberg, Paris, Payot et Rivages, Rivages/Noir no 797, 2010
  • El silencio de los claustros (2009)
    Publié en français sous le titre Le Silence des cloîtres, traduit par Olivier Hamilton et Johanna Dautzenberg, Paris, Payot et Rivages, Rivage-Thriller 2012 ; réédition, Paris, Rivages/Noir no 945, 2013
  • Nadie quiere saber (2013)
    Publié en français sous le titre Personne ne veut savoir, traduit par Olivier Hamilton et Johanna Dautzenberg, Paris, Payot et Rivages, Rivage-Thriller 2015
  • Crímenes que no olvidaré (2015)

Autres romans

  • Exit (1984)
  • Pájaros de oro (1987)
  • Caídos en el valle (1989)
  • El cuarto corazón (1991)
  • Vida sentimental de un camionero (1993)
  • La última copa del verano (1995)
  • Una habitación ajena (1997)
  • Secreta Penélope (2003)
  • Días de amor y engaños (2006)
  • Donde nadie te encuentre (2011) - Prix Nadal

Essais

  • El misterio de los sexos (2000)
  • La deuda de Eva (2002)

Prix

Notes et références

  1. (es) Carles Geli, « Giménez Bartlett gana el Planeta con una obra sobre prostitución masculina », (consulté le 19 janvier 2016).

Liens externes