Alice Hohermann

Alicja Hohermann
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Genres artistiques
Lieu de détention

Alice Hohermann, appelée aussi Alicja Hoherman, née le 29 juillet 1902 à Varsovie et morte le 21 juillet 1943 à Auschwitz, est une artiste peintre polonaise d'origine juive[1]. Sa peinture est principalement consacrée aux portraits de femmes et d'enfants et est attribuée à l'Art déco[2].

Biographie

Alicja Hohermann est la fille d'un industriel peu pratiquant[3]. À dix-neuf ans, elle contracte un mariage mais divorce peu de temps après. Elle commence ses études d'art à l'Académie des beaux-arts de Varsovie[3], se rend à Paris en 1921 et poursuit ses études à l'École de Paris d'où elle envoi de l'argent à sa famille. Depuis 1925, elle participe aux expositions de la Société juive de promotion des arts à Varsovie. De 1926 à 1939, elle expose ses peintures à Paris au Salon des artistes indépendants, au Salon des Tuileries, au Musée du Montparnasse et au Salon d'Automne[4],[5]. Ses photos ont également été exposées à Londres et à New York[4].

En tant que Juive menacée, elle essaye d'émigrer vers le Brésil après 1939 mais le visa d'entrée lui est refusé[3]. Un ami lui obtient alors un visa pour le Mexique. En 1943, elle tente de rejoindre l'Espagne avec de faux documents mais est arrêtée à Marseille par la police du régime de Vichy, emprisonnée à Toulouse et internée dans le camp de transit de Drancy[6]. Le , elle est déportée au camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau dans le convoi n°57, en date du 18 juillet 1943, et assassinée à son arrivée[7]. Elle est âgée de 40. Sa dernière adresse est au 19 rue de la Palad à Marseille[8].

Alice Hohermann peint principalement à la tempera et à la gouache, principalement dans des tons clairs, avec de grandes zones bien définies rappelant l'art de l'affiche des années 1930. Elle crée également des images de motifs bibliques. Sa peinture est attribuée à l'École de Paris[2].

Galerie

Ouvrages

  • Nadine Nieszawer: Peintres juifs à Paris 1905-1939, École de Paris, préface de Claude Lanzmann, Denoël, 2000, (ISBN 978-2-207-25142-3).
  • Anna Wierzbicka, Artyści polscy w Paryżu: antologia tekstów o polskiej kolonii artystycznej czynnej w Paryżu w latach 1900–1939, Nériton 2008, (ISBN 978-83-7543-024-0), page 169.

Bibliographie

Références

  1. (en) Paula Birnbaum, Women Artists in Interwar France: Framing Femininities, Ashgate Publishing, Ltd., (ISBN 9780754669784, lire en ligne), p. 9
  2. a et b (pl) Jerzy Malinowski et Barbara Brus-Malinowska, W kręgu École de Paris: malarze żydowscy z Polski, DiG, (ISBN 9788371813948, lire en ligne), p. 172
  3. a b et c Limore Yagil, Au nom de l'art, 1933-1945: Exils, solidarités et engagements, Fayard, (ISBN 9782213683300, lire en ligne)
  4. a et b Adrian M. Darmon, Around Jewish Art: A Dictionary of Painters, Sculptors, and Photographers, Carnot, (ISBN 9782848550114, lire en ligne), p. 66
  5. Raymond Lécuver, « Le Salon d'automne », Le Figaro,‎ , p. 2 (lire en ligne)
  6. « Dossies–Judaica; Alice Hohermann », ArtCult (consulté le 23 mars 2019), p. 16–17
  7. (it) Milena Cossetto, « Gli artisti nella Shoah » [archive du ] [PDF], EmScuola.org, (consulté le 1er janvier 2014), p. 98
  8. Voir, Klrsfeld, 2012.

Liens externes

  • Ressource relative aux beaux-arts : |