Alfred-Charles Foulongne

Alfred-Charles Foulongne
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Maîtres

Alfred-Charles Foulongne, né le à Rouen[1] et mort le dans le 7e arrondissement de Paris[2], est un artiste peintre français.

Biographie

Élève de Paul Delaroche et de Charles Gleyre, professeur à l'école des arts décoratifs de Paris, Foulongne débute au Salon de 1848 participe au Salon de 1857, obtient une médaille en 1869 et exposera au Salon jusqu'en 1882. On lui doit des nus, des paysages et des scènes de genre.

Ami de Gustave Flaubert, il eut pour élève Louis-Marie Faudacq.

Œuvres

  • La Mélancolie
  • Ruisseau dans les rochers, 1856
  • Mélanie chez la sorcière Staphyla, 1857
  • Une rêverie, 1848
  • Petit Saint-Jean, 1848
  • Beauté dormant
  • Vue des aqueducs de Marly, 1882, Musée national de la porcelaine Adrien Dubouché, Limoges (Voir)
  • Étude de jeune femme nue assise sous bois, musée national de la céramique Adrien Dubouché, Limoges
  • Madame Belmont, Madame Albert, Madame Belmont, portraits des actrices du Théâtre du Vaudeville
  • Daphnis et Chloé
  • Nu à l'iris
  • Moissonneuses
  • Le Matin dans les prés
  • Silène ivre, 1864, Musée Alfred-Canel, Pont-Audemer.

Bibliographie

  • John Denison Champlin, Charles Callahan Perkins, Cyclopedia of painters and paintings, vol. 2, 1913, p. 77
  • Bénézit, 1956
  • Édouard-Benjamin Frère, Manuel du bibliographe normand, t.1, Slatkine, 1971, p. 482
  • Gérald Schurr, 1820-1920, les petits maîtres de la peinture: valeur de demain, 1982, p. 81 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Théophile Gautier, Exposition de 1859, ré-édition de 1992, p. 285

Notes et références

  1. Extrait d'acte de naissance inséré dans son dossier de Légion d'honneur.
  2. Archives de Paris, état-civil numérisé du 7e arrondissement, acte de décès no 833 de l'année 1897. Célibataire, le peintre meurt 83 rue du Bac.

Liens externes