Alexis Maneyrol

Alexis Maneyrol, né le à Frossay (Loire-Atlantique) et mort le à Lympne (Royaume-Uni), est l'un des pionniers français de l'aviation.

Biographie

Il suit ses études à Frossay, puis au collège de Nantes.

Passionné par l'aviation, il obtient le brevet de pilote no 673 le , sur un monoplan Blériot à moteur Anzani.

Le , il relie Paris à Rome en un vol direct de 5 heures 59 minutes.

Le , il gagne lors d'un concours de planeurs le prix du Daily Mail de 1 000 livres sterling et établit le record du monde de durée de vol sans moteur en 3 heures 23 minutes avec un monoplan construit par Louis Peyret[1]. Record qui sera battu le par Joseph Thoret avec un vol de 7 heures et 3 minutes réalisé avec un biplan d’apprentissage Hanriot, type 14, à moteur Gnome et Rhône de 80 ch[2].

Le , il reprend au lieutenant Thoret[3] le record de durée des alérions, en planant durant 8 heures et 5 minutes avec son nouvel appareil signé Louis Peyret[4].

Le 21 août 1923, Alexis Maneyrol remporte l’épreuve du vol de durée au meeting d’aviation de Vauville, en tenant l'air 4 heures, 22 minutes et 13 secondes[5].

Il meurt accidentellement au cours d'un meeting d'aviation de moto-aviettes à Lympne au sud-est de l'Angleterre, alors qu'il tentait de battre son propre record d'altitude, 3 400 mètres. Les ailes de son appareil se sont détachées, avant de chuter, tuant l'aviateur sur le coup[6].

Hommages

Une stèle à son effigie lui est dédiée à Frossay.

Une école porte son nom à Frossay, sa ville natale. Des rues Alexis-Maneyrol existent à Nantes, Couëron, Paimbœuf, Pornic, La Chapelle-Heulin, La Montagne (Loire-Atlantique), Préfailles (Loire-Atlantique), Meudon, Chaville (Hauts-de-Seine)...

À Vauville (Manche), le centre de vol à voile qu'il a créé en 1923 perpétue sa mémoire.

Notes et références

  1. Le 24 octobre 1922 dans le ciel : Retour triomphal de Maneyrol à Paris Air-journal.fr 24 octobre 2013
  2. Le 3 janvier 1923 dans le ciel : Vol à voile : Thoret tient l’air plus de 7 h !
  3. « Joseph Thoret, héros du vol hélice calée », sur http://www.ailesahs.com
  4. Le 29 janvier 1923 dans le ciel : Maneyrol, recordman de durée en vol à voile Air-journal.fr 29 janvier 2013
  5. Le 21 août 1923 dans le ciel : Vol de durée à Vauville : Maneyrol s’impose face à Simonet
  6. Le Gaulois, Paris, 14 octobre 1923, quotidien (ISSN 1160-8404) [lire en ligne]

Bibliographie

  • Bernard Marck, Dictionnaire universel de l'aviation, Tallandier, , 670-671 p. (ISBN 2-84734-060-2).

Liens externes